Le monde de l’éctricité en ligne

12-Dec-2021

Blake Marchand

Dans le cadre du Sommet de l’innovation de Schneider Electric, Electrical Industry News Week a pu participer à une table ronde avec le président canadien, Adrian Thomas. Schneider est une entreprise impliquée dans un certain nombre d’industries différentes, mais cet article se concentre sur les commentaires de Thomas sur des sujets pertinents pour le marché résidentiel, les codes du bâtiment, ainsi que sur la situation du Canada en matière de changement climatique. L’intégralité du Sommet de l’innovation est disponible sur demande, vous pouvez regarder l’enregistrement ICI.

Au départ, M. Thomas a expliqué : « Chez Schneider Electric, nous sommes souvent connus comme une entreprise d’électricité, mais en réalité, la durabilité a été au cœur de ce que nous faisons. Nous faisons ce voyage depuis 15 ans. Donc, même si c’est quelque chose dont nous entendons de plus en plus parler dans les nouvelles, c’est quelque chose sur lequel nous travaillons depuis près de deux décennies. »

L’expérience de M. Thomas dans l’industrie est l’ingénierie et l’automatisation industrielle. Il a noté que grandir à la ferme lui a donné une perspective sur l’importance de la terre et de la préservation des ressources naturelles.

« À titre personnel, je peux vraiment voir à quel point les impacts du changement climatique doivent être pris au sérieux. L’une des choses qui me donnent vraiment de l’espoir et de l’optimisme, c’est à quel point la numérisation, l’électrification aide à résoudre cette crise. En fournissant l’infrastructure, les développements logiciels contribuent à cette transition énergétique. Il y a un dilemme dans le progrès humain et notre consommation d’énergie et notre dépendance à l’égard de la technologie avec la nécessité de réduire nos émissions de carbone et la résolution de ce dilemme ne peut se produire que lorsque nous fusionnons l’objectif et la voie de la décarbonation combinés à l’exploitation de la technologie dont nous disposons. Si nous faisons cela, nous pouvons trouver une solution gagnant-gagnant. »

M. Thomas a souligné la nécessité d’atteindre nos objectifs climatiques en mettant l’accent sur les objectifs fixés pour 2030. Le Canada a eu du mal à atteindre ses objectifs dans le passé et demeure un contributeur important aux émissions de CO2. Ce qui signifie qu’il y a des défis, mais aussi des opportunités. Le point de M. Thomas ici était de souligner que si nous n’atteignons pas les objectifs de 2030, les objectifs de 2040 et 2050 deviendront d’autant plus difficiles.

À ce stade, a déclaré M. Thomas, Schneider a accéléré ses objectifs internes, déplaçant certains de ses objectifs de 2030 à 2025. « Cela signifie que nous devons travailler rapidement et de manière drastique pour atteindre ces objectifs. »

« Avec la taille du Canada et la population que nous avons, nous sommes en fait l’un des plus gros consommateurs d’énergie par habitant au monde. De toute évidence, cela vient en grande partie de l’économie que nous avons, c’est donc quelque chose que nous devons vraiment examiner, comment pouvons-nous faire la transition de l’économie du Canada pour réduire la consommation d’énergie par personne ? »

C’est particulièrement urgent, car non seulement le Canada est un contributeur important des émissions de CO2, mais notre climat se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde, « donc nous voyons les choses en termes d’événements climatiques au Canada, il y a eu beaucoup de cet été autour des incendies et des dômes chauffants, mais en fait, l’un des plus grands risques au Canada est les inondations », a expliqué M. Thomas, et malheureusement, nous constatons ces effets en ce moment en Colombie-Britannique. (Remarque : La table ronde d’où provient cette citation a eu lieu avant les inondations en Colombie-Britannique, allez ICI pour faire un don à la collecte de fonds pour les secours d’urgence de BCEA)

« Le changement climatique a certainement un impact sur les Canadiens, et je pense que les Canadiens comprennent que le changement climatique est important, mais je pense que nous pouvons certainement faire plus pour sensibiliser et sensibiliser l’urgence à ce sujet. Du point de vue du gouvernement, le gouvernement canadien a le cadre pancanadien et se dirige vers zéro émission nette. Je pense qu’il est important qu’il y ait une collaboration entre les gouvernements, les entreprises et aussi les consommateurs. »

M. Thomas a ajouté : « Nous nous asseyons confortablement au Canada, mais nous devons réaliser qu’il y a beaucoup à faire là-bas. » M. Thomas a expliqué en outre que 80 % des émissions de carbone proviennent de la consommation d’énergie. L’objectif principal du Sommet de l’innovation, a déclaré M. Thomas, était de rassembler les leaders de l’industrie et les parties prenantes pour partager la vision de Schneider pour l’avenir.

En ce qui concerne le secteur résidentiel, la gestion de l’énergie n’a pas été aussi importante que d’autres secteurs et les technologies émergent encore pour faciliter la transition énergétique. Non seulement nous avons besoin d’une innovation continue de la part des intervenants de l’industrie, mais les gouvernements municipaux, provinciaux et fédéraux doivent fournir des incitatifs et des investissements, ainsi qu’une réglementation pour renforcer la transition.

L’exemple du secteur résidentiel discuté lors du Sommet de l’innovation est celui de la Californie, où chaque nouvelle construction doit comporter une composante énergie solaire/renouvelable. Pour faciliter cela, Schneider a lancé son Square D Energy Center dans l’état, qui intègre tous les besoins énergétiques, du panneau électrique au solaire et à la charge des véhicules électriques, tout en suivant la consommation et en facilitant la fourniture d’énergie excédentaire au réseau. Bien que le Centre de l’énergie n’ait pas encore été lancé au Canada, il est prévu pour 2022.

Schneider a lancé sa gamme de dispositifs de câblage connectés et de surveillance de l’alimentation au Canada, ainsi que Wiser Energy, qui peut permettre aux propriétaires de maison de mieux gérer leur consommation d’énergie.

Lorsqu’on lui a demandé comment le Canada pourrait atteindre un niveau similaire à celui de la Californie en matière d’énergie renouvelable et d’électrification dans le secteur résidentiel, M. Thomas a répondu qu’il y avait deux niveaux : politique et consommateur/l'industrie.

« Nous voyons certaines choses, comme en Ontario, les codes du bâtiment adoptés pour exiger des dispositions pour la recharge des véhicules électriques, par exemple. Les véhicules électriques et les transports sont certainement un endroit où nous devons décarboniser plus agressivement et les véhicules électriques peuvent nous aider, en particulier dans des endroits comme le Québec ou l’Ontario où de grandes quantités d’énergie renouvelable alimentent déjà les véhicules électriques. Mais nous n’adoptons pas les pratiques au Canada aussi rapidement », a-t-il expliqué. Ajoutant que, « Une chose que je dirais d’un point de vue politique, c’est que nous devons être plus agressifs en termes d’adoption par les provinces et je pense que le gouvernement fédéral peut jouer un rôle en incitant ou en encourageant les provinces à adopter certains de ces codes du bâtiment similaires adaptations. »

« Je pense que, du point de vue de l’industrie, nous pouvons aider à rendre ces choses plus efficaces, plus efficientes et moins coûteuses. C’est là qu’un bon engagement entre le gouvernement et l’industrie peut prendre tout son sens. Avez-vous besoin de chaque stand dans un stationnement pour avoir une capacité EV, avez-vous besoin d’un gros transformateur qui va fournir tout cela et fonctionner à faible charge la plupart du temps de manière inefficace ? Non, mais si vous numérisez cela, et si vous réfléchissez intelligemment à la façon dont vous appliquez ce genre de technologies, vous n’avez pas à ajouter beaucoup de coûts à la construction. En numérisant, en ayant un logiciel, vous pouvez le rendre intelligent, de sorte que vous ne chargez pas toutes les voitures en même temps, vous ne chargez pas les voitures lorsqu’il y a d’autres demandes de pointe en chauffage ou en refroidissement, ce qui impose des exigences sur l’infrastructure et nécessite d’importants besoins en infrastructures. »

« Il va y avoir un mélange d’élévation du sol en termes de ce qui est requis dans les codes du bâtiment pour être plus efficace et plus proactif autour des nouvelles technologies. Et puis je pense qu’il y a l’adoption de la technologie par les prescripteurs, par les consultants, par les ingénieurs, par les municipalités en termes d’adoption de ces technologies intelligentes pour faire face à la situation. »

En ce qui concerne les rénovations résidentielles, M. Thomas a expliqué qu’il existe une opportunité d’avoir un impact important sur l’efficacité étant donné la possibilité de tourner les projets plus rapidement, ainsi que d’économiser sur les matériaux et d’éviter les investissements dans la chaîne d’approvisionnement. Mais il est toujours urgent d’adopter de nouvelles technologies et cela signifie que les gouvernements doivent inciter les rénovations à l’aide de lois, de réglementations et de remises. Les consommateurs doivent également adhérer, et l’industrie devra innover et collaborer avec les gouvernements et diverses parties prenantes pour réduire le coût de ces technologies et limiter les obstacles pour les consommateurs en raison de l’urgence du problème.

« Quand les gens se penchent sur l’efficacité énergétique des maisons résidentielles, en tant que société, nous nous concentrons principalement sur l’enveloppe du bâtiment. Donc, nous nous concentrons énormément sur les espaces de plafond autour des fenêtres, l’isolation, ce genre de choses, et ce sont certainement des parties nécessaires. Quand il s’agit d’énergie, de la même manière que nous en parlons pour le commerce, d’abord, est-ce que les gens comprennent réellement leur consommation d’énergie ? » a déclaré M. Thomas, se référant à la surveillance de l’énergie et savoir combien d’énergie vous consommez et où vous la consommer.

Comme mentionné, le moniteur Wiser Energy de Schneider « vous permet d’avoir une visibilité sur votre consommation d’énergie dans votre maison, et il vous donnera en fait une comparaison. Vous entrez quelques détails sur la taille de votre maison, le type de maison dont il s’agit, et cela vous montrera par rapport aux autres maisons de la région, si vous êtes plus ou moins en termes de consommation d’énergie. Et il y a une nouvelle fonctionnalité dans la version bêta pour le moment, qui la convertit également en CO2. »

« Pour les consommateurs, je dirais qu’examiner la surveillance de l’énergie à la maison est la première étape pour comprendre où ces charges sont utilisées, comment elles sont utilisées. Il a le double avantage de vous donner un aperçu de votre maison en termes de : les choses ont-elles été laissées en place ? avez-vous des charges de vampires, ou des choses branchées qui produisent de l’électricité. »

Comme M. Thomas l’a mentionné par rapport à l’espace commercial, pour la gestion de l’énergie résidentielle, la première étape est la mesure. De cette façon, vous disposez d’un aperçu pour prendre des décisions d’économie d’énergie basées sur des analyses plutôt que sur des hypothèses.

« Il y a beaucoup d’avantages à comprendre le côté énergétique de la maison », a-t-il déclaré.

M. Thomas a également évoqué la façon dont les incitations à la rénovation, non seulement pour les thermostats ou l’éclairage, comme par le passé, mais englobant toute la maison. « Le gouvernement peut certainement offrir plus d’incitations en donnant aux propriétaires la possibilité de déménager sans trop de frais initiaux. La sensibilisation est très importante. »

À ce dernier point, Thomas a expliqué, en faisant référence aux exigences d’efficacité des transformateurs, que l’adoption de réglementations peut être lente : « Je pense que ce serait un endroit où la pression pour agir rapidement sur les normes d’efficacité énergétique et augmenter le plancher pourrait certainement aider à améliorer cela. »

M. Thomas a ajouté que, en particulier avec les problèmes d’approvisionnement actuels et les perturbations, «c’est probablement le moment pour nous de nous concentrer beaucoup plus sur les rénovations que sur les nouvelles constructions, cela économise des matériaux, cela permettra aux projets d’aller plus vite, et je pense que c’est là qu’il y a une excellente occasion de combiner certains incitatifs pour encourager les gens à faire des rénovations. »

Source de l'image

SOURCE - en anglais seulement

 

 

Êtes-vous prêt pour l’hiver?

SchneiderLa saison des vacances approche à grands pas. Quoi de mieux pour commencer la saison qu'une offre spéciale rien que pour vous.

Achetez pour 350 $ de dispositifs de protection contre les surtensions admissibles auprès de Schneider Electric et obtenez une veste gratuite. Hâtez-vous! L’offre se termine le 31 janvier 2022.

 



Participez dés maintenant!




Monde en mouvement

  • Prev
Suite à une forte remontée de l’industrie de la construction en 2021, la Commission de la ...
La valeur totale des permis de bâtir a augmenté de 6,8 % pour ...
Hilo fait appel à des utilisateurs de bornes de recharge afin de tester et d'évaluer sa nouvelle ...
Le 14 octobre lors de l'événement Symposium Transition Solutions, chercheurs, professeurs et ...
BDA représentera désormais en exclusivité nos produits d'éclairage architectural à haute ...
Deux autres nominations importantes chez le distributeur de matériel électrique. D'abord, M. Gilles ...
Devant le manque inquiétant d'inspections des travaux de nature électrique par la Régie du bâtiment ...
La 3e édition de la Journée de la Technologie Allemande se tiendra le 26 Octobre à Toronto et le 2 ...
De plus en plus, notre planète rapetisse du point de vue politico-économique. Une décision prise ...
Un nouveau rapport mondial d'Accenture a identifié un petit groupe d'entreprises de plusieurs ...

Ouellet s'associe à BIMsmith pour lancer de nouveaux outils BIM pour les architectes et les ingénieurs

BIMsmith et OuelletOuellet Canada inc. a annoncé un partenariat avec BIMsmith, la principale plateforme de recherche de produits pour les professionnels du bâtiment, pour le développement de nouveaux outils de modélisation des informations du bâtiment (BIM) destinés aux architectes, ingénieurs et autres professionnels de la construction.

Le partenariat implique la création de modèles numériques riches en données des produits Ouellet qui s’intègrent de manière transparente aux flux de travail de conception BIM utilisés par les professionnels du bâtiment à l’échelle mondiale.

Lire Plus...


 

Portrait

  • Prev
Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify ...
Marcos Simard a récemment été nommé directeur général de WESCO et Anixter EES Montréal ( Electrical ...
Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait ...
Il y a six ans, en février 2015, j'ai interviewé David Nathaniel et intitulé le profil que j'avais ...
À la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe ...
« N’oublie jamais de garder une vue d’ensemble. » Ces mots sont ceux du père de Jason ...
Électrimat est une entreprise indépendante de propriété québécoise spécialisée depuis 40 ans dans ...
Il y a un peu plus d’un an je rencontrais Louis Beaulieu, directeur général de Ouellet Canada, lors ...
Fondé en 1986 par Warren Osak, Electromate se spécialise dans les solutions robotiques et ...
Nouvelle figure à la tête de l’unité d’affaires électrification et d’ABB Canada, Éric Deschênes ...

Signifypar Line Goyette

Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify Canada. Étant donné qu’il a accédé à ses fonctions près d’un an après le début de la pandémie et de ses restrictions, il est facile de l’imaginer s’appuyant sur l’expérience passée pour diriger la réponse de Signify à ce défi de santé actuel et à ses conséquences pour les Canadiens et les entreprises canadiennes.

J'ai d'abord demandé à Martin: « Comment votre parcours vous a-t-il conduit au poste que vous occupez actuellement? Quels ont été les moments les plus importants? » Si je devais résumer sa réponse en trois mots, je dirais l'automatisation, la connectivité et l'innovation durable.

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Besoin d’un maximum de lumens ? Choisissez le rendement remarquablement élevé allant jusqu’à ...
La nouvelle série WSXA de capteurs d’interrupteur mural est vraiment une solution tout-en-un conçue ...
Les tournevis Wiha Insulated SoftFinish® Cushion Grip sont la norme en matière de qualité ...
Ce panneau de sécurité et de maison intelligente à écran tactile tout-en-un comprend tout ce dont ...
La série GES3/GEC3 est un stroboscope mural (GES3) ou une combinaison klaxon/stroboscope ...
Les pinces ergonomiques sont fabriquées selon des normes de haute qualité. L’interaction précise ...
L’innovation c’est tout simplement apporter de la valeur ajoutée tout au long du parcours client en ...
Le PEL 102 est un enregistreur de données de puissance/énergie économique, simple à utiliser, ...
Le testeur de disjoncteur Amprobe BT-250 fonctionne sur des systèmes alimentés de 90 à ...
Le Sterling PSI-895 est un indicateur de phase de sécurité fonctionnel sans contact 2 en 1 conçu ...

Disjoncteurs à boîtier moulé PowerPact à châssis BPowerPact B multistandard Les disjoncteurs à boîtier moulé PowerPact à châssis B vous offrent la bonne combinaison de fonctionnalités et de performance pour satisfaire vos exigences en matière de disjoncteur. Ce produit, avec sa flexibilité de conception inégalée de 15 à 125 A, offre tous les avantages d’un disjoncteur flexible, modulaire et facile à installer.

PowerPact B propose une protection thermique magnétique des circuits dans un format compact ainsi qu’une large gamme d’accessoires, d’auxiliaires et d’options de cosses...

 

Lire Plus...


 

Mark Klein sur son rôle avec Klein Tools, le leadership et la promotion des métiers spécialisés

 

Mark KleinBlake Marchand

Mark Klein est coprésident de Klein Tools, gérant les activités de vente et de marketing, aux côtés du coprésident, Tom Klein Jr., qui gère les opérations, la recherche et le développement. Mark a poursuivi une carrière dans le marketing après avoir fréquenté l’Université de l’Iowa, acquérant de l’expérience dans l’industrie électrique chez Anixter avant de se voir proposer un emploi par l’entreprise familiale. 

Il a commencé comme acheteur pour Klein Tools, ce qu’il faisait chez Anixter. Au début de son passage chez Klein, Mark a été envoyé à un salon professionnel pour l’aider à mieux comprendre l’entreprise et la clientèle. 

Lire Plus...


 

 

Shannon TymoskoShannon Tymosko

Lorsque je fais la promotion des métiers spécialisés, je mets souvent en avant les raisons positives et étonnantes pour lesquelles j’aime mon travail.Mais la vérité est qu’aucun travail n’est parfait.Il existe des domaines d’opportunités, peu importe où vous regardez, et pour créer et influencer le changement, vous devez parler de certaines des dures vérités.Pourquoi promouvoir les métiers spécialisés, si je ne vais pas aussi militer pour un meilleur avenir et une meilleure culture pour les jeunes qui suivent ? 

Après avoir travaillé comme travailleur auprès des jeunes et en affaires pendant une décennie, je peux dire que la construction a une certaine marge de croissance.

Lire Plus...


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2022 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil