Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme3_f_1_michelle-branigan-400.jpg16 juillet 2018

L’an dernier, une large couverture médiatique a mis en lumière l’émergence des robots, des technologies de l’intelligence artificielle (IA) et des menaces que cela comporte pour un nombre important de métiers au Canada. Doit-on dès alors sonner l’alarme ? En fait, non, pas tout de suite. 

Par contre, devriez-vous individuellement porter une attention immédiate au rôle de la technologie dans votre emploi ou dans votre entreprise ? Alors là, tout à fait.

Alors que l’automation et l’intelligence artificielle n’élimineront relativement que peu d’emplois dans la prochaine décennie, elles affecteront à des degrés divers pratiquement toutes les activités; tout dépendant du type et de la variabilité des tâches impliquées. L’automation, qui s’étend maintenant hors des simples routines manufacturières, a le potentiel, du moins en ce qui concerne ses capacités strictement techniques, de transformer bien des secteurs de travail, incluant l’électricité. 

Selon l’agence Internationale de l’Énergie, l’usage croissant des technologies des communications et de l’information ( la digitalisation ) s’immisce toujours plus dans presque toutes les facettes de la vie moderne : depuis notre manière de travailler ou de voyager jusqu’à nos habitudes de vie et de divertissement. Dans mon dernier article, je décrivais la transformation de notre secteur énergétique ainsi que l’incidence que les technologies vertes, l’énergie décentralisée, la cybersécurité, le réseau électrique intelligent et l’intégration des véhicules électriques auront sur le réseau de distribution. Ces changements modifieront aussi les habiletés requises des employés de tout ce secteur.

Les opinions varient en ce qui a trait à la vitesse avec laquelle ces changements se produiront et affecteront les emplois. Soulevez ce point à l’occasion d’une conférence ou d’un souper en famille et vous risquez de découvrir des positions bien tranchées. 

En novembre dernier, la firme de courtage Horizons ETF Management Canada lançait à la Bourse de Toronto le premier fonds négocié en bourse au monde entièrement géré par l’intelligence artificielle. À votre supermarché, vous verrez de plus en plus de guichets libre service automatisés. Des véhicules sans conducteur sont en cours d’essai sur les routes du Canada et beaucoup d’institutions financières ont automatisé leur comptabilité à un point tel qu’elles ne dédient plus de personnel pour le service des comptables payables et recevables.

Sunil Johal, directeur des politiques au groupe de réflexion du Centre Mowat de l’Université de Toronto, expliquait dans une entrevue au Globe and Mail que des millions de travailleurs canadiens, souvent avec une forte spécialisation, pourraient perdre leurs emplois dans la prochaine décennie en raison de ces rapides progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle qui permettront d’effectuer des tâches de plus en plus sophistiquées. 

Et il n’est pas le seul à partager ce point de vue. 

Or, selon une autre version de la même histoire, l’institut C.D. Howe rapportait ceci en 2017 dans son étude “Le choc du futur? Les répercussions de l'automatisation sur le marché du travail au Canada” :

  •  Il est très peu probable que les emplois dans des professions vulnérables à l’automatisation (35 % des emplois au Canada) soient complètement remplacés par des machines intelligentes au cours des prochaines années. 
  •  Les emplois canadiens sont concentrés dans des secteurs d’activités où le risque d’automatisation est peu élevé. Les secteurs d’activités où moins du quart des emplois sont vulnérables à l’automatisation représentent 27,5 % du nombre total d’emplois (4,9 millions d’emplois). Les secteurs d’activités où plus des trois quarts des emplois présentent un risque élevé d’automatisation représentent que 1,7 % des emplois (310 000 emplois). Cela signifie que l’économie et la main-d’œuvre du Canada sont en bonne position pour s’adapter aux changements technologiques rapides. 
  •  Les professions axées sur la prise de décisions abstraites et complexes, orientées sur la créativité, la réflexion critique et l’entregent, présentent un risque relativement faible d’automatisation. Une augmentation de la demande pour ces compétences est probable à court et à moyen terme.

Ce débat se poursuivra pour un temps encore. Toutefois, ignorer le progrès et résister à cette révolution technologique qui nous submerge, ne représente pas une option viable. Nous devons comprendre quels emplois seront affectés afin de prévoir un support approprié pour ces travailleurs, mettre à jour les programmes des universités et collèges et ainsi mitiger les pénuries de main d’œuvre et le chômage qui sont à prévoir. Nous avons chacun notre rôle à jouer dans cette adaptation à un nouvel environnement, que nous soyons décideurs au gouvernement, éducateurs, employeurs ou employés. 

Sinon...ah tiens, voici un robot que j’aimerais bien vous présenter. 

 

Monde en mouvement

  • Prev
Ivanhoé Cambridge est fière d’annoncer un programme ambitieux visant à atteindre la neutralité ...
Le gouvernement du Québec a donné le feu vert au projet de l’interconnexion des Appalaches-Maine. ...
En janvier, bien que les restrictions en matière de santé publique aient été prolongées dans de ...
Juste à temps pour le Jour de la Terre, les entrepreneurs Myrielle ...
EXFO et le Collège Algonquin d'Ottawa, le plus grand établissement polytechnique de ...
Les entreprises membres disséminées dans tout le Canada ont dû se revirer à plusieurs reprises au ...
C’est en janvier 2019 qu’a débuté l’aventure de Bornes Électriques Québec, une entreprise se ...
Le secteur privé permet au gouvernement de concentrer ses ressources et sa main-d’œuvre en vue de ...
La transformation digitale de l'ingénierie poursuit ses progrès. Dans le cadre de ses services ...
Marcos Simard, l’actuel directeur général de WESCO Montréal a maintenant depuis avril 2021 la ...

L’ÉFC nomme Mauro D’Andrea d’ABB comme nouveau président de la section commerciale du matériel de distribution  

Mauro D’Andrea d’ABBMauro D’Andrea d’ABB, ingénieur, MBA, responsable du développement commercial, puis gestionnaire de comptes stratégiques chez ABB, a été nommé au poste de président du comité de la section commerciale du matériel de distribution.

Il travaillera en étroite collaboration avec le vice-président Neil Joseph de Schneider Electric à la direction du comité. Cette section représente les fabricants d’équipements électriques qui distribuent de l’électricité aux consommateurs des secteurs industriel, commercial et résidentiel.

 

 

Lire Plus...


 

Nouveau représentant pour Hitech

Jonathan DupuisÉclairage Hitech inc. a le plaisir d'annoncer et d'accueillir Jonathan Dupuis à titre de représentant. Jonathan sera responsable d’assurer la couverture des distributeurs et des entrepreneurs du Grand Montréal et de la Rive-nord.

Avant d'accepter ce mandat, il a occupé un poste de représentant des ventes dans l’industrie électrique. Jonathan apporte donc, plus de 10 ans d'expérience en représentation et gestion de compte. L’addition de Jonathan à notre équipe pourra continuer d’assurer notre constante croissance dans le milieu de l’éclairage au Québec.

 

 

Lire Plus...


 

EXFOEXFO inc. a annoncé ses résultats financiers du deuxième trimestre terminé le 28 février 2021.

« EXFO a enregistré d'excellents résultats une fois de plus au deuxième trimestre de 2021, période marquée par un rapport commandes-facturation robuste de 1,15 et un niveau élevé de flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 14,7 millions $US, se réjouit Philippe Morin, président-directeur général d'EXFO. 

 

 

 

Lire plus...


 

Portrait

  • Prev
Marcos Simard a récemment été nommé directeur général de WESCO et Anixter EES Montréal ( Electrical ...
Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait ...
Il y a six ans, en février 2015, j'ai interviewé David Nathaniel et intitulé le profil que j'avais ...
À la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe ...
« N’oublie jamais de garder une vue d’ensemble. » Ces mots sont ceux du père de Jason ...
Électrimat est une entreprise indépendante de propriété québécoise spécialisée depuis 40 ans dans ...
Il y a un peu plus d’un an je rencontrais Louis Beaulieu, directeur général de Ouellet Canada, lors ...
Fondé en 1986 par Warren Osak, Electromate se spécialise dans les solutions robotiques et ...
Nouvelle figure à la tête de l’unité d’affaires électrification et d’ABB Canada, Éric Deschênes ...
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...

Rob DewarLine Goyette

Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait qu'elle avait pris la décision stratégique de faire d'AD Canada une unité commerciale distincte, au service de ses membres, plus de 150 dans trois divisions basées au Canada. J'ai récemment eu la chance de discuter virtuellement avec Rob. J'ai rencontré un leader passionné à propos de son nouveau défi.

« De nombreux projets sont en cours et spécifiques à l'industrie canadienne et aux acteurs de l'industrie. Des initiatives intéressantes pour l'automne 2021 seront annoncées sous peu...

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Le produit IANG1 Integrated Stepper Controller + Drive est une approche révolutionnaire des ...
En tant qu'opérateur de systèmes complexes, vous devez vous assurer que différentes séquences de ...
Conçu pour être utilisé dans les grands bâtiments avec des bancs de plus de 2 ascenseurs, le ...
Atkore a développé des conduits et des raccords flexibles en acier inoxydable auto-extinguibles ...
Les raccords et connecteurs rigides étanches, sans filetage et sans fil de Bridgeport Fittings vous ...
Lumenwerx a annoncé le lancement de Healthwerx, un portefeuille complet et diversifié de plus de 16 ...
Le point culminant de la plate-forme Eplan 2022 est un tout nouvel utilisateur interface qui ...
Fluke Networks présente le testeur Ethernet industriel LinkIQ ™ -IE câble + réseau conçu pour ...
Luminis, un fabricant de luminaires de spécification pour usage intérieur et extérieur, offrira ...
Les boîtiers muraux de la série Chief PAC526 sont désormais disponibles auprès de Wiremold. Les ...

Lotus LightingModèle LD4R-IT

• DEL à régression profonde ronde sans bordure de 4 po

• Type IC, étanche à l'air et à l'humidité - aucun boîtier requis

• 3 1/2 po de profondeur - À installer là où l’espace de plafond est limité

• Options régulières 15 W et 18 W à haut rendement

• Triac à gradation avec l'entrée de la plupart des gradateurs CL 120V

 

 

Lire Plus...


 

Earthtronics Emergency DriversPilotes de secours EarthTronics LED pour réguler la puissance fournie au luminaire LED pour garantir que l'éclairage est rapidement, automatiquement fourni en cas de panne de courant pour que les personnes puissent évacuer en toute sécurité dans un temps approprié en cas d'urgence.

Les pilotes de secours régulent la puissance fournie, garantissant que l'appareil peut fournir un éclairage de sortie pour répondre aux codes locaux. En cas de coupure de courant, le conducteur d'urgence détecte la panne de courant CA et passe automatiquement en mode d'urgence de fonctionnement pendant 90 minutes. Lorsque l'alimentation CA est présente, la charge de LED du pilote de LED est à une alimentation électrique normale.

Lire plus...


 

Athena Lighting Control SystemAthena est une solution flexible, simple et tout-en-un qui combine des sources lumineuses avancées avec des stores intelligents et des applications connectées pour offrir une expérience lumineuse holistique.

Créez une histoire de lumière cohérente avec Athena. Commencez par la lumière du jour et faites entrer l'extérieur avec les stores Lutron. Ajoutez Ketra, pour mélanger harmonieusement la lumière intérieure et extérieure. Présentez tous les autres luminaires que vous aimez : un variateur de contrôle de phase universel LED + de meilleure qualité permet de contrôler tous les types de charge à partir d'un seul système.

 

Lire plus...


 

Lutter contre la fatigue pandémique pour stimuler l'engagement des employés  

 

Michelle Branigan

Michelle Branigan

Une recherche rapide sur Google du terme « fatigue pandémique » me montre que c’est un sujet qui préoccupe de nombreuses personnes.

Nous la vivons certainement tous, même si nous n’avons peut-être pas pensé à la définir. La fatigue pandémique est l'épuisement que nous ressentons après avoir vécu pendant un an dans le mode de vie pandémique : s'adapter constamment à de nouveaux facteurs comme les restrictions de la santé publique ; quitter, puis revenir, puis quitter à nouveau le lieu de travail ; perte d'emploi ; la mort et la maladie ; prendre soin de nos enfants ou parents ; entretenir des relations qui sont maintenant toutes à distance. 

Lire Plus...


 

Building AutomationLorsqu’autant d'énergie est gaspillée, cela conduit à des pertes monétaires ahurissantes - des millions à l'échelle nationale, selon la recherche.

Et les perspectives ne sont guère plus roses. Après que les bâtiments commerciaux américains ont vu leur consommation d'énergie annuelle augmenter de 69% de 1980 à 2009 en raison des progrès de la technologie et de la fabrication, elle devrait encore augmenter de 22% d'ici 2035, selon l'Agence d'information sur l'énergie américaine. Les principaux coupables en sont l'éclairage, le CVC et autres systèmes de bâtiment qui ne sont pas éteints lorsqu'un espace ou un bâtiment est inoccupé ou peu occupé après sa fermeture.

Lire Plus...


 


 

Steve DouglasSteve Douglas

La section 8 du règlement du Code CÉ 8-304 Nombre maximal de sorties par circuit présente le plus important changement au code qui pourrait changer la pratique courante de câblage au Canada. Paragraphe 4) le recouvrement des ensembles de sorties multiples fixes n’a pas changé, mais les paragraphes révisés 1) à 3) se lisent :

« 1) À l’exception des autres règlements permis dans le cadre ce code, le nombre maximal de sorties sur n’importe quel circuit de dérivation à deux fils ne devraient pas dépasser ce qui suit ...

Lire Plus


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2021 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil