Le monde de l’éctricité en ligne

 

31 décembre 2015

ProcurementBarry Olson

Voici le cinquième d’une série d’articles conçue pour aider les entrepreneurs en électricité à profiter au maximum de leur pouvoir d’achat et augmenter la profitabilité de leur entreprise. Que vous soyez dans l’équipe des acquisitions ou gestionnaire de projets et que êtes responsable de l’achat du matériel. La première tactique référait aux économies d’échelles, la deuxième touchait la valorisation des stocks. La troisième faisait réfléchir sur le temps qui court toujours sur les sites de travail. Le quatrième portait sur les techniques de vente. Si on prend du temps pour réfléchir à notre entreprise, nous voyons que nous gardons nos connaissances à jour sur les changements au Code électrique, la gestion de l’entreprise, mais l’auteur insistait alors pour parler de l’importance des ventes et en décrivait les 5 grands principes : réciprocité, régularité, comparaison avec les autres, relations personnelles et rareté. Cette semaine, il nous parle de la fonction achats et comment l’entrepreneur électrique peut maximiser sa puissance d’achat et sa profitabilité. 

Pour réussir dans vos fonctions d’achat, vous devez décider ce qui constitue le succès. Si pour vous le succès est mesuré par le nombre de contrats au plus bas prix, une stratégie orientée sur le coût net le plus bas devrait fonctionner pour vous. Si vous évaluez le succès sur des contrats spécifiques et du travail de niche, alors une stratégie à long terme impliquant des partenariats avec des fournisseurs doit être envisagée. La différence entre ces deux stratégies est d’abord une question de temps parce que bien sûr, établir des partenariats avec des fournisseurs ne se fait pas en une seule journée, mais les deux stratégies peuvent avoir leur place dans votre entreprise. 

Le secret pour que l’une de ces stratégies ou les deux stratégies fonctionnent est la consistance et la présentation fidèle. Les fournisseurs vont travailler avec la stratégie que vous choisissez, mais pour maximiser vos efforts, vous devez être clairs sur les règles. Établir des règles et les respecter clarifient vos intentions et les attentes et donnera à vos fournisseurs la possibilité de vous offrir ce qu’ils peuvent de mieux. Dans le scénario du coût net le plus bas, informez vos fournisseurs que votre décision sera établie uniquement sur le prix. Informez-les également que vous réviserez toutes les factures de matériel pour vous assurer que les prix reflètent bien ceux du marché. Dans le cas du scénario avec partenariat, dites aux fournisseurs que vous maintiendrez votre engagement avec eux aussi longtemps que les prix resteront compétitifs. Si vous trouvez ailleurs un prix plus bas, informez-en votre fournisseur. Donner le premier droit de refus à votre partenaire est nécessaire pour démontrer vos intentions et vous offre également la possibilité de mettre fin à un partenariat avec élégance sur un projet particulier. 

Si vous choisissez la stratégie du prix le plus bas, soyez certain que vos fournisseurs savent que le prix pour ce projet sera leur seule chance d’obtenir le contrat. N’offrez pas le contrat à deux fournisseurs différents pour obtenir un meilleur prix. Cette pratique ne vous aide pas à obtenir le meilleur prix du fournisseur parce qu’il voit qu’il s’agit d’un va-et-vient auquel il pourrait ne pas vouloir participer. 

Si votre stratégie est celle du partenariat avec les fournisseurs, restez avec eux lorsque votre choix est fait. Ne pas respecter un engagement seulement parce que vous pensez obtenir un prix potentiellement plus bas brisera le lien de confiance. Ceci ne signifie pas que vous devez ignorer une offre à un prix inférieur, mais vous devez alors en informer votre fournisseur et lui dire que ses prix ne sont peut-être pas compétitifs. Parfois le fournisseur peut être capable d’offrir le même prix, mais pour être équitable, vous devez leur donner le premier droit de refus. 

Chaque entrepreneur a un modèle d’approvisionnement différent. Peu importe votre modèle, qu’il soit centralisé ou non, ou encore un mélange des deux, vous l’avez adopté probablement parce qu’il est celui qui vous convient le mieux. Inutile de le changer sauf s’il ne fonctionne pas bien ou vous donne des résultats inconsistants. La clé pour maximiser vos dépenses peu importe le modèle de ravitaillement en place est de vous assurer d’avoir un processus consistant et pouvant être répété. Vous n’avez pas à choisir entre le modèle du plus bas coût par projet ou le modèle de partenariat comme philosophie globale, seulement définir l’approche pour un projet donné et la respecter. 

Un des problèmes que j’ai souvent rencontrés est de voir une équipe de soumissionnaires établir des partenariats avec des fournisseurs pendant le processus de l’appel d’offres et après avoir gagné un projet, l’équipe responsable des achats décide d’adopter l’approche du plus bas coût net. Cette pratique amène non seulement de la confusion et crée des désaccords avec vos fournisseurs, mais leur donne également des raisons pour cesser d’appuyer votre équipe de soumissionnaires pour obtenir un prix compétitif. Nous savons tous que l’étape de l’estimation est primordiale pour décrocher un contrat, il ne faut pas saboter cette fonction. 

Comprendre comment mieux travailler avec ses clients est l’un des plus grands défis qu’un fournisseur puisse avoir. En développant une pratique consistante et claire au moment de l’approvisionnement, vous les aidez à bien choisir la stratégie pour mieux vous aider. Les fournisseurs savent qu’ils ne recevront pas toutes vos commandes, ils veulent seulement être traités de façon équitable et ont confiance que leur travail sera récompensé à la fin. Soyez clair dès le début au sujet de vos attentes pour un projet précis et respectez vos engagements si vous gagnez le contrat. Vous créez ainsi un environnement favorisant la mise en place de prix compétitifs consistants qui pourraient vous aider à gagner d’autres contrats. 

 

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
La Foire internationale de l'éclairage HKTDC de Hong Kong (édition du printemps) marque le début de ...
Mettant en évidence l’efficacité énergétique ainsi que l’innovation de l’industrie de la mécanique ...
Lors de la conférence de l’ÉFC à Québec cette année, nous présenterons le deuxième prix ...
Votre section locale, IES-Montréal, s’est engagée dans son processus d’élections annuelles afin ...
Ressources humaines, industrie électrique Canada est ravi d’avoir annoncé son nouveau partenariat ...
Le Colloque annuel de l’AIEQ aura lieu à la fin de ce mois ci. Il est temps de réserver la date, ...
Misant sur l’efficacité énergétique et l’innovation, les participants au concours des nouveaux ...
AddÉnergie, Ariel Technology Inc. et OmniCable Corporation sont les trois nouvelles compagnies à se ...
L’industrie électrique canadienne est au premier plan de l’innovation. Nos produits aident la ...
Westburne Québec est fier d’annoncer la création d’un tout nouveau prix Rachelle ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

lessard_400.jpg

Le titre est un peu long, mais il permet d’avoir une idée immédiate de celle qui est derrière la rénovation et la gestion de l’éclairage intelligent à la ville de Montréal, un projet qui reçoit prix et nominations depuis sa mise en service et qui fait école. La Ville de Montréal convertira plus de 134 000 lampadaires au DEL et implante également un système intelligent de gestion de l’éclairage. Derrière cette révolution, une jeune ingénieure, Isabelle Lessard. Voyez son parcours, les défis qu’elle a relevés et comment elle perçoit l’avenir de l’éclairage urbain. Ingénieure électrique, diplômée de l’École de Technologie Supérieure (ETS), c’est par hasard qu’Isabelle Lessard fait carrière dans l’éclairage. 

Lire Plus...

 

 

Il y a quelques semaines Kim Quelch, présidente nationale du Réseau des jeunes professionnels (RJP) de l’ÉFC, invitait ses collègues hommes et femmes à partager et faire connaître leur expertise à tous les membres de l’industrie. Comme plusieurs, elle est arrivée par hasard dans l’industrie. À sa sortie de l’université après un baccalauréat en Commerce avec spécialité en marketing, elle amorce sa carrière dans une entreprise d’emballage et logiciels.   

 Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Arteche présente une nouvelle gamme de transformateurs de tension submersibles pour la distribution ...
Littelfuse, Inc. a présenté deux séries de diodes Schottky de 2e génération au carbure de silicium ...
Les lampes de remplacement à DEL de GE sont conçues pour s'intégrer dans les luminaires DHI. Elles ...
Le Whiz 2.0 est le dernier luminaire architectural pour les hauts plafonds de Meteor Lighting. Le ...
La série LS1 de Flex Lighting Solutions offre qualité et polyvalence pour de nombreuses ...
Les nouvelles et améliorées lumières directionnelles GDL de MagicLite sont la solution idéale pour ...
Les lampes de remplacement à DEL d’EiKO constituent une alternative idéale aux lampes DHI à haute ...
Les deux derniers modèles de luminaires à DEL de Ledvance, le Downlight Slim et le Linear 900, sont ...
La SL4-LED30 est une bande lumineuse extrêmement efficace qui permet de modifier la température de ...
Comparées aux ampoules à incandescence, les ampoules à DEL produisent moins de chaleur et durent ...

Klein Tools

Dénudez, coupez, tordez, cisaillez et sertissez avec un seul outil. Comprend quatre sertisseuses dédiées pour connecteurs B, des terminaux isolés et non isolés et des connecteurs Scotchlok® IDC. Cet outil polyvalent tord, boucle et dénude des fils toronnés pleins 10-26 AWG et 12-28 AWG et cisaille proprement les vis 6-32 et 8-32. La tête renforcée réduit la flexion en maintenant les trous de dénudage tranchants. La conception est optimisée pour un effet de levier idéal lors du dénudage et du sertissage.

Lire plus

 

LME-44---Patrick-Deschamps_400.jpg

Faisant partie d’une entreprise qui vend, spécifie et met en marché du contrôle d’éclairage depuis plus de 20 ans, je dois avouer que je suis fasciné par toutes les récentes avancées et possibilités avec la technologie DEL. Jusqu’à très récemment, le choix des luminaires était simplement une formalité selon le type d’espace et le budget du client. ‘Boring’…

Maintenant on s’éclate! La technologie DEL nous amène des possibilités infinies et la population commence seulement à découvrir toutes les sphères de nos vies qui sont impactées par la lumière! Les fabricants nous proposent maintenant des produits avec une multitude de degrés Kelvin, des IRC (indice rendu couleur), valeurs R9 (rouges), LPW (lumen par watt) et j’en passe…

Lire plus...

Lire plus...

 

myette_400.jpg

Rencontrer des gens de notre industrie réserve souvent des surprises. Ce fut le cas avec Jean-Marc Myette, Directeur, Développement des Affaires pour la division des produits d’électrification chez ABB et Président du Conseil d’Administration de la section Québec de l’ÉFC. Non seulement connait-il l’industrie électrique et le moindre développement de ses produits et innovations technologiques, il est aussi un coureur automobile professionnel en sabbatique, un être très impliqué dans sa communauté d’affaires et de vie. 

Lire Plus

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2019 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil