Imprimer

ccn_400.gif8 novembre 2020

Le Conseil canadien des normes (CCN) est très heureux d’annoncer les représentants canadiens à l’édition 2020 du programme des jeunes professionnels de la Commission électrotechnique internationale (IEC). Les représentants sont les gagnants d’un concours ouvert aux gestionnaires, aux ingénieurs et aux techniciens de la jeune vingtaine à la mi-trentaine qui souhaitent participer activement aux travaux de l’IEC.  

Grace Abuhamad, 28 ans, est chargée de programme de recherches de Element AI. Elle détient une maîtrise ès sciences du Massachussetts Institute of Technology, où elle a mené des recherches autour de la discrimination algorithmique dans les systèmes d’évaluation des risques-clients. 

« Le fait qu’une spécialiste de l’intelligence artificielle ait remporté le concours témoigne de l’attention qu’accorde le CCN au développement des talents et aux normes de pointe », affirme-t-elle. 

Oshara Narangoda, 29 ans, est ingénieur de protection et de contrôle de Tetra Tech Canada. Titulaire d’un baccalauréat en ingénierie des systèmes et en génie informatique de l’Université de Guelph, il a aussi été ingénieur de systèmes de commande de Brock Solutions et ingénieur électricien de Lloyd’s Register Canada, où il était responsable de l’évaluation indépendante de produits électrotechniques. Il utilise des normes pour évaluer la sûreté et l’efficacité des systèmes électriques et des systèmes de commande pour les industries maritimes et les forages marins.

« Vu que j’aspire à un poste de cadre dans la conception technique et l’évaluation de la conformité, il serait avantageux de suivre les réflexions autour de la gestion et des aspects techniques de la normalisation et de l’évaluation de la conformité internationales », explique-t-il. 

Pour plus d'informations, cliquez ici.