Le monde de l’éctricité en ligne

 

beaulieu_400.gif4 septembre 2019

Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les nouvelles technologies et les nouveaux marchés, mais reste fidèle aux traditions familiales. Titulaire d’un baccalauréat en Finances puis d’une maîtrise en Gestion de l’Université Laval, il est directeur général de Ouellet Canada. Profil tout indiqué pour faire carrière dans l’entreprise familiale. Toutefois, quand je lui demande si comme c’est souvent le cas dans une entreprise familiale, il avait toujours su qu’il allait rejoindre le Groupe, il me répond « Pas du tout. » Il poursuit « jeune c’était à la ferme de mon frère à l’île d’Orléans que je passais mes vacances scolaires.  J’y ai passé 10 étés, loin de L’Islet et j’y ai appris à la dure que l’agriculture ce n’était pas pour moi. » De son lien avec l’entreprise familiale alors qu’il n’est pas encore en âge d’y travailler, il dira, « bien sûr que je connaissais le langage de la distribution, notre modèle d’affaires. Les discussions étaient régulières autour de la table, mais comme il y avait déjà plusieurs membres de la famille qui y travaillait, mon père, mon oncle, mon cousin et mes frères, mon père voyait d’un bon œil que je fasse mon chemin à l’extérieur de l’entreprise familiale. » 

C’est donc dans le monde bancaire qu’il amorce sa carrière.  « J’ai vraiment beaucoup aimé travailler pour une grande corporation à la fin de mes études, ce fut une école extraordinaire. » En 2001, au cours d’une vague de consolidations dans l’industrie, son oncle part à la retraite et son père deviendra l’actionnaire principal de l’entreprise. Puis en 2009, son frère lui demande de venir partager son expertise et son expérience avec le reste de la famille et de se joindre à l’entreprise en tant que directeur national des ventes. Une page professionnelle venait d’être tournée pour Louis Beaulieu. Les trois frères, Martin, Philippe et Louis, deviennent cette même année, les actionnaires principaux de l’entreprise. 

À son arrivée au sein de l’entreprise il a d’abord dû apprivoiser une nouvelle industrie, loin du monde bancaire. « J’ai eu la chance d’avoir pendant 4 ans à mes côtés le directeur de qui je prenais la relève. Il m’a constamment conseillé, formé sur tous les aspects du travail, des marges bénéficiaires au service à la clientèle. J’ai dû m’établir auprès des partenaires de l’entreprise, mais j’ai eu la grande chance d’avoir un nom de famille et une réputation qui me précédaient. Les gens me traitaient spontanément comme un membre de la famille, je n’avais pas de pot cassé à réparer. Mon rôle était de bâtir. » Il précise que son frère voyait la relève en lui et c’est ainsi que six ans plus tard, il est devenu directeur général du Groupe Ouellet Canada. Il poursuit en parlant de la chance inouïe qu’il a eu de pouvoir compter sur presque deux générations en avant de lui, son frère a 12 ans de plus que lui. 

 « J’ai l’impression que nous sommes trois générations à discuter, nous avons une belle perspective historique sur ce qui a été fait. Mon père et mes frères m’ont évité des erreurs, m’ont appris la patience. Il faudrait avoir un ego démesuré pour ne pas écouter son père qui a travaillé 45 ans dans l’entreprise et son frère qui a 30 ans d’expérience. Dans l’incertitude, je les écoute toujours. C’est une richesse incroyable. » Il continue, « je suis quand même relativement nouveau dans mon rôle, ça fait 3 ans seulement et quand il y a des changements de leadership, il y a toujours beaucoup de changements à gérer. Je me suis retrouvé avec une équipe de gestion plus jeune, renouvelée. Quand je suis arrivé du monde de la finance, certains craignaient que la culture de l’entreprise change. Nous avons réussi à maintenir la vision de l’entreprise, mais les choses évoluent, il faut faire évoluer les gens. Je savais qu’investir dans les relations d’affaires, celle avec les distributeurs et les entrepreneurs était important et souhaitable, mais celle aussi avec nos semblables. Au cours des dernières années, j’ai pu récolter les bénéfices à maintenir des relations avec les autres partenaires de l’industrie. J’ai continué à participer aux événements de l’industrie, je le rencontre d’ailleurs durant la conférence annuelle de l’Électro-Fédération, parce que c’est en côtoyant les gens de l’industrie que l’on peut partager les meilleures pratiques. » 

Les défis de l’industrie 

Fusions, acquisitions, introduction de nouveaux produits, développement du marché américain, les choses bougent depuis son arrivée. Je lui demande ce dont il est le plus fier sous son leadership. La réponse est spontanée « Donner la chance à des jeunes, à des femmes, à des gens qui ne viennent pas de l’industrie, c’est ce dont je suis le plus fier et le plus valorisant, c’est de voir des gens réussir et en retour ces gens développent ensuite une loyauté. » C’est d’autant plus important parce que pour lui il ne fait aucun doute que l’un des plus importants défis de l’industrie est la pénurie de main-d’œuvre. « Le problème n’est pas tellement au niveau de l’assemblage, mais au niveau des autres services, ingénierie, marketing, service à la clientèle, service des ventes, c’est un véritable casse-tête. Le roulement de personnel ça coûte cher. Il faut trouver des solutions gagnantes pour attirer et retenir la main-d’œuvre. » 

L’autre grand défi de l’industrie électrique selon Louis Beaulieu, c’est qu’elle est appelée à se moderniser. « Il faut développer le commerce électronique, adopter la numérisation, il faut aller chercher des gains en termes de fluidité, nos compétiteurs d’autres industries ont tout intégré, de la commande à la livraison comme Amazon. Nous avons un long chemin à parcourir, des innovations technologiques à adopter, ce sont d’importants investissements et c’est très complexe. Nos distributeurs ne fonctionnent pas tous à la même vitesse, nous recevons encore des commandes par fax. Je pense que le virage va être difficile. Le retour sur investissement n’est pas clair, et pour le moment la question est qu’est-ce qui va arriver si je ne le fais pas. » 

Je lui demande quelles sont selon lui les grandes tendances en chauffage électrique, son segment de l’industrie, notamment face aux changements climatiques? « Il y a beaucoup d’incertitude sur ce qui s’en vient à long terme, il y a des pressions sur les autres sources d’énergie, la conversion tout à l’électricité, on l’espère, on l’a toujours espéré, mais il faudra peut-être attendre encore. Le chauffage électrique ne peut que s’imposer, les gens veulent l’efficacité, des systèmes intelligents, plus de confort, plus de produits radiants. Les consommateurs deviennent de plus en plus exigeants et veulent un chauffage économique et confortable. »  Il précise que le marché industriel et commercial bouge moins vite que celui du consommateur, mais que la disparition du mazout ouvre un immense potentiel. 

Les défis sont de taille tant dans l’industrie que dans son segment. Les batailles tarifaires et économiques font la une et il précise que selon lui toute tension commerciale dans un contexte d’économie globale fait mal et nuit au développement des affaires. Beaucoup d’enjeux à relever, il en est conscient et il est prêt à les relever. Dans ce contexte, comment arrive-t-il à concilier sa vie personnelle avec sa vie professionnelle? « Au cours des dix dernières années, je n’ai pas eu beaucoup de pauses de travail. Toutefois, je considère que mon travail n’est pas un fardeau, j’aime ce que je fais, suivre la performance de l’entreprise, ce n’est pas un effort pour moi, je me sens souvent en vacances même quand je travaille, j’aime voir le monde, je participe à beaucoup d’événements. Le jour où j’aurai hâte d’aller en vacances, ce sera peut-être le temps de me retirer. Il y a des gens qui aiment les mots croisés, moi c’est me tenir au courant de ce qui se passe dans l’entreprise et dans l’industrie que j’aime. Parfois j’arrive au souper et je suis préoccupé, mais mes enfants de deux mois et 3 ans et demi ont vite fait de me ramener sur terre. » 

Monde en mouvement

  • Prev
Guillevin International, a annoncé l'acquisition de Dubo Électrique ltée, l'un des plus importants ...
La performance du quatrième trimestre a été solide. Au quatrième trimestre, l’évolution des ...
GM Lighting est ravi d'annoncer la nomination d’agence Ricard comme représentant pour le territoire ...
Le mois de janvier s'est amorcé avec un niveau record de la valeur totale des permis de bâtir ...
Afin de réduire les risques d'éclosion dans les milieux de travail en isolant rapidement les ...
L'environnement et les technologies propres seront des éléments clés de la relance économique ...
Dimonoff et Amotus annoncent le regroupement de leurs entités sous une même ...
Nous remercions tous nos membres qui participent à ce programme. Votre générosité permettra ...
Guillevin International, l'un des principaux distributeurs de matériel électrique au Canada, ...
Magic Lite a annoncé la nomination de nouvelles agences de vente de spécifications et de ...

Dimonoff et Amotus annoncent leur fusion stratégique : une nouvelle gamme de produits et services IoT sur mesure offerte 

Amotus et DimonoffDimonoff et Amotus annoncent le regroupement de leurs entités sous une même bannière dans l’objectif de promouvoir une nouvelle gamme de produits et services IoT sur mesure. Acquise par Dimonoff en 2018, Amotus a bâti une offre de développement électronique et logiciel sur mesure pour des solutions interconnectées.

Composée d’ingénieurs et programmeurs, Amotus a accompli plus d’une centaine de projets de service dans 15 pays dont les factures ont oscillé entre 10 000 $ et 500 000 $

 

 

Lire Plus...


 

Guillevin International lance une nouvelle division Datacom avec l'acquisition des activités canadiennes Datacom de WESCO  

Guillevin InternationalGuillevin International, l'un des principaux distributeurs de matériel électrique au Canada, annonce la création d'une nouvelle division, Guillevin Datacom, qui sera dédiée exclusivement aux divers produits d'infrastructure de réseaux.


Pour soutenir cette nouvelle division et en assurer le succès, Guillevin acquiert les activités canadiennes Datacom de l'entreprise WESCO, dont l'équipe se joindra aux activités canadiennes de Guillevin.

 

 

Lire Plus...


 

Statistiques FinancieresAu quatrième trimestre, le bénéfice net avant impôts des sociétés canadiennes a augmenté de 7,9 % pour atteindre 82,5 milliards de dollars, en hausse de 6,1 milliards de dollars. Au cours du trimestre, les revenus d'exploitation ont augmenté de 1,8 % pour atteindre 1 080,4 milliards de dollars.

Le bénéfice net avant impôts augmente dans le secteur non financier. Le bénéfice net avant impôts du secteur non financier a augmenté de 12,8 % (+6,0 milliards de dollars) pour atteindre 53,2 milliards de dollars au quatrième trimestre.

 

Lire plus...


 

Yves ChabotÀ la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe Stelpro, Yves Chabot, président-directeur-général du Groupe a accepté de répondre à nos questions. À la lumière de la récente acquisition, pouvez-vous nous parler des grands enjeux de votre secteur de l’industrie?

Nos grands enjeux, ils sont nombreux. À court terme, passer à travers la pandémie et continuer à administrer avec une rareté de la main-d’œuvre sans précédent.   Sur un horizon plus long terme, mais pas si lointain, nous devons nous positionner dans le cadre de la transition énergétique dans un contexte où les maisons deviennent de plus en plus intelligentes, avec d’innombrables objets connectés.

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Les kits de réparation de conduits d'IPEX sont des systèmes de réparation complets pour les ...
La pointe fendue résiste à la marche et pénètre plus rapidement dans le matériau. L'acier robuste ...
Des menus intuitifs, un clavier QWERTY convivial et des touches d'application d'étiquettes ...
Utilisez les tiges de bâton en fibre de verre phosphorescentes de Southwire pour tirer le fil et le ...
Le nouveau masque facial réutilisable de Klein Tools, conçu pour offrir des protections de base ...
Le tournevis Twist-a-Nut ™ 21-en-1 est fait d'arbres robustes en chrome-vanadium et offre une ...
Les transformateurs de distribution à usage général HPS Sentinel G sont évalués pour 600 volts et ...
Le besoin de systèmes flexibles et modulaires façonne l'ingénierie des machines et des systèmes. La ...
STM T23 SF est la série de dispositifs combinés robustes 10kV / 10kA Type 2 + 3 / Classe II + III ...
Les batteries au lithium sont plus efficaces en termes de charge et de durabilité. Les onduleurs au ...

Lithium-Ion Vertiv Liebert PSI5Les batteries au lithium sont plus efficaces en termes de charge et de durabilité. Les onduleurs au lithium-ion Liebert PSI5 durent deux fois plus longtemps, ont un temps de recharge plus rapide, une densité de puissance supérieure et peuvent supporter jusqu'à 10 fois plus de cycles de décharge.

Par rapport aux batteries au plomb-acide traditionnelles à régulation par soupape, les batteries lithium-ion ont une durée de vie doublée, jusqu'à 10 ans. Moins de remplacements de batterie signifie moins de dépenses augmentées au fil du temps.

 

 

Lire Plus...


 

Sternberg Lighting Victorian GaslightLe 6590 Gaslight I est un luminaire victorien à grande échelle détaillé qui se compose d'un monteur décoratif en fonte d'aluminium, avec un boîtier de ballast et une lentille transparente en polycarbonate ou en acrylique. Il comporte des cordes décoratives soutenant le toit articulé en aluminium gracieusement détaillé.

Il doit être muni d'un fleuron de boule de piédestal en aluminium moulé sur le dessus d'une grande coupole en aluminium filé.

 

 

Lire plus...


 

Wi-Fi SwiDGETL'insert de capteur de mouvement Swidget * utilise un rayonnement infrarouge pour détecter si quelqu'un ou quelque chose est entré dans la pièce. Installez-le dans n'importe quelle pièce pour allumer automatiquement les lumières lorsque quelqu'un entre ou éteindre les lumières lorsqu'aucun mouvement n'est détecté.

Connectez-vous à l'application Swidget pour iOS et Android et contrôlez votre appareil de n'importe où. Tous les inserts Swidget sont complètement interchangeables entre tous les périphériques hôtes Swidget.

 

Lire plus...

Articles récents

  • Prev
Les preuves montrent que les équipes dotées de compétences et de perspectives diverses sont plus ...
Ce graphique reflétant la rémunération dans l'industrie de l'installation de plomberie, de ...
Le salaire moyen global pour la distribution en gros est de 57 000 $, parmi les personnes ...
3M Canada présentera un webinaire sur les câbles chauffants au cours duquel vous en saurez plus sur ...
En novembre, l'investissement total en construction de bâtiments a diminué de 2,0 % par ...
Les relations avec les contracteurs ont toujours été stigmatisées par la croyance que ces derniers ...
La règle 80-000 note que cette section complète ou modifie les exigences générales du ...
Les gaffes sportives proviennent souvent d’erreurs évitables qui favorisent l'autre équipe. Le ...
Un système de contrôle électrique vieillissant peut entraîner des temps d'arrêt et des risques de ...
En septembre, l'investissement total en construction de bâtiments s'est chiffré ...

Établir des objectifs pour les équipes qui travaillent à distance

 

Michelle BraniganMichelle Branigan

Peu importe le type de situation de travail dans lequel nous nous trouvons ces jours-ci, que ce soit à domicile, sur le terrain, au bureau ou un mélange des trois, une chose n'a pas changé : le travail d'équipe et la collaboration sont plus importants que jamais.

Les équipes qui communiquent bien verront de meilleurs résultats commerciaux, que ce soit grâce à une efficacité, des innovations ou une productivité accrues. De plus, le travail d’équipe bien fait donne à chacun le sentiment que ses contributions sont valorisées.

 

Lire Plus...


 

Show Must GO OnLe Partenariat du Quartier des spectacles a élargi son territoire habituel d’activités pour animer un secteur étendu de 9 km2. Évolutive et progressive, l’animation du centre-ville s’est développée autour de l’axe de la rue Sainte-Catherine piétonnisée, d’aménagement de l’espace public ainsi que par des prestations spontanées et une offre culturelle bonifiée.

Ces initiatives étaient une invitation au public à participer à la relance de Montréal, tout en profitant de l’été grâce à une expérience sécuritaire selon les normes de la Santé publique.

 

Lire Plus...


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2021 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil