Le monde de l’éctricité en ligne
Originellement publié le 6 juillet 2016 

Laurence Rocher-Brassard

Anaïe Dufresne, 30 ans, est cofondatrice de Jacques & Anna, une jeune entreprise de création de luminaires sur mesure. Elle a fondé cette entreprise avec son père il y a deux ans. Ce projet est riche de sa passion pour la lumière, d’un baccalauréat en scénographie, avec spécialisation en vidéo et éclairage, et de la passion partagée avec son père de construire en général.

Comment le projet de Jacques & Anna a-t-il vu le jour ? Il y a quelques années, elle a été approchée par un ami pour gérer un restaurant ouvrant ses portes à Montréal et elle a embarqué dans l’aventure. Peu après l’ouverture, des clients se sont plaints de l’éclairage de l’endroit, qu’ils

Crédit photo: Fannie Laurence

considéraient comme trop froid. Anna a proposé de refaire l’éclairage et de mettre un peu de chaleur. Son père l’a aidée à mettre en œuvre ses idées. C’est à partir de ce moment que l’idée de Jacques & Anna a germé dans l’esprit d’Anaïe. 

Il faut dire qu’Anaïe et son père ont toujours eu la fibre créatrice et le désir de construire. Du plus loin qu’elle se souvienne, ils passaient du temps ensemble à construire et à concevoir des choses. Ils ont d’ailleurs bâti le chalet familial ensemble, plusieurs années auparavant, dont les lampes. 

Après discussions, ils décident de tenter le coup et fondent Jacques & Anna. Son père, ingénieur de formation, transpose depuis lors son expertise dans la réalisation des lampes. Anaïe, quant à elle, dessine et crée les modèles.

Ensuite, tout a déboulé et mené à l’histoire que l’on connait. Ils ont eu leur premier gros contrat via un contact : le Café 8 oz. à Montréal, qui a fait l'objet d'excellents commentaires médiatiques. Peu à peu, Jacques & Anna a travaillé sur d’autres projets, dont des restaurants (Cirkus, Le Colonel Moutarde et Candide).

Les débuts

Au début de l’entreprise, ils travaillaient dans le petit appartement d’Anaïe, En riant, elle dit : « J’avais mes scies à côté de mon lit. Mon père venait chez nous, dans mon 3 et demi, et on a créait les luminaires. On a fait les lampes de nos premiers contrats de cette façon. C’était un vrai tour de force ». 

Ils sont maintenant installés dans un studio, qu’ils partagent avec d’autres créateurs et entrepreneurs. 

Son esprit artistique

Elle aime utiliser plusieurs types de matériaux : « Le verre qui est plus massif, plus ancien ; le laiton, c’est très beau et noble, et quand il vieillit, il a une deuxième vie ».  Elle utilise aussi du bois et de l’acier. Au moment de l’entrevue, elle travaillait sur une série en ciment. 

Elle fait sous-traiter la plupart des choses par des entreprises locales, et le plus possible par des petites entreprises. « Le produit final est riche en collaboration ». 

Qu’est-ce qui inspire ses œuvres ? Anaïe se décrit comme une personne curieuse de choses diverses, elle est gourmande et aime consommer de toutes les formes d’arts : livres, films, expositions, peinture, etc. Étant très créative et curieuse, elle a énormément d’intérêts et dit elle-même qu’elle aurait pu travailler dans beaucoup de domaines. « Mais s’il y a un objet que j’aime dans la vie, ce sont les lampes ». 

Comment est-ce de travailler avec son père ? 

Elle décrit le travail auprès de son père clairement et simplement : « C’est le bonheur ! » Il aimerait être à la retraite pour pouvoir être au studio et travailler davantage pour Jacques & Anna. « On est vraiment des gamins ensemble ; « on tripe ». Dernièrement, on est allé installer les luminaires chez des clients et mon père était tellement content de pouvoir voir le visage des clients en réponse au résultat final ». 

Son père l’inspire dans sa façon de travailler : par ses valeurs, sa discipline et sa rigueur.

« Je nous considère chanceux d’être où on est. En même temps, moi et mon père on fait bien les choses, on a de bonnes valeurs, on est du bon monde, et je crois que cela attire les gens ». 

Les défis de Jacques & Anna

Sans hésiter, elle mentionne les petits budgets des potentiels clients, particulièrement des restaurants de Montréal. Ils veulent créer quelque chose de beau, mais n’ont pas l’argent à la hauteur de leurs désirs. 

Un autre défi selon Anaïe est que « Montréal est un milieu où tout le monde est créatif. Conséquemment, il n’y a pas un gros bassin de consommateurs, on est tous des « faiseurs ». Selon mon expérience et ce que je vois autour de moi, Montréal peut être un milieu plutôt aride pour les jeunes entrepreneurs ».  

Son évolution personnelle

Au cours des dernières années, elle a appris à écouter davantage les clients. « Quand j’ai commencé dans le domaine, j’étais nerveuse, en raison de mon manque d’expérience. J’ai réalisé que je parlais plus que j’écoutais les désirs des clients. Maintenant, je vois l’importance de poser énormément de questions pour mettre en œuvre le plus beau luminaire pour le client ».

Elle dit aussi avoir appris à être plus patiente. « Avant je pensais qu’en donnant une soumission, le contrat commençait. Maintenant, je connais la valse des soumissions et j’ai appris à être moins nerveuse, plus zen ». 

Conseils pour de jeunes entrepreneurs

Pour ceux qui voudraient lancer une entreprise, elle conseille de ne pas se décourager. Selon elle, une entreprise devient viable seulement au bout d’environ trois ans. Il faut aller jusqu’au bout de ses trois années. La première année est la plus essoufflante ; on se donne corps et âme. Certains se découragent en début de parcours, alors qu’il faut être persévérant. 

Elle considère également qu’un bon entrepreneur est quelqu’un de créatif, de visionnaire et qui va vers les autres. « Pour moi, ce sont des qualités essentielles pour être entrepreneur. Si on reste devant nos ordinateurs, il ne va rien se passer. Il faut sortir, discuter et échanger avec les gens, faire de la publicité ». 

Être entrepreneur, c’est épuisant. Elle est très occupée et travaille énormément. Elle se dit fatiguée certes, mais heureuse. Elle aime travailler seule, dessiner, donner libre cours à son inspiration. Faire les choses à sa manière. Ce mode de vie n’a pas de prix. 

Anaïe est décidément une fille de projets et d’idées. Avec son énergie et sa curiosité insatiable, nul doute qu’elle ira loin et pourra vivre de ses passions. 

Jacques & Anna est une jeune entreprise père-fille basée à Montréal se spécialisant dans la création de luminaires sur mesure pour les secteurs résidentiel et commercial. Vous pouvez visiter leur site internet au www.jacquesetanna.com/.


Laurence Rocher-Brassard est rédactrice en chef de Le monde de l'électricité en ligne; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Monde en mouvement

  • Prev
La conférence de l’ÉFC de cette année a accueilli plus de 500 membres de tout le ...
Hilo fait appel à des utilisateurs de bornes de recharge afin de tester et d'évaluer sa nouvelle ...
Le 14 octobre lors de l'événement Symposium Transition Solutions, chercheurs, professeurs et ...
BDA représentera désormais en exclusivité nos produits d'éclairage architectural à haute ...
Deux autres nominations importantes chez le distributeur de matériel électrique. D'abord, M. Gilles ...
Devant le manque inquiétant d'inspections des travaux de nature électrique par la Régie du bâtiment ...
La 3e édition de la Journée de la Technologie Allemande se tiendra le 26 Octobre à Toronto et le 2 ...
De plus en plus, notre planète rapetisse du point de vue politico-économique. Une décision prise ...
Un nouveau rapport mondial d'Accenture a identifié un petit groupe d'entreprises de plusieurs ...
Kruger Énergie S.E.C. a annoncé aujourd'hui qu'elle s'engage sur la voie du transport durable avec ...

Le bénéfice net d'Hydro-Québec augmente de 388 M$ ou 24 % au premier semestre - Atteinte d'un volume historique de ventes nettes d'électricité 

Hydro QuebecHydro-Québec affiche un bénéfice net de 1 993 M$ pour le premier semestre de 2021, en hausse de 388 M$ comparativement aux 1 605 M$ enregistrés à la même période de 2020.

Cette augmentation s'explique principalement par une progression de 89 M$ des ventes nettes d'électricité au Québec, un bond de 133 M$ des exportations nettes d'électricité et une diminution de 124 M$ des frais financiers. Soulignons que le volume des ventes nettes sur l'ensemble des marchés a atteint un sommet historique de 109,9 TWh pour les six premiers mois de 2021...

 

Lire Plus...


 

Nuvation Energy devient revendeur des systèmes de stockage d'énergie d'EVLO  

Nuvation Energy'énergie EVLO, filiale d'Hydro-Québec spécialisée en systèmes de stockage d'énergie, et Nuvation Energy ont conclu une entente pour la revente des systèmes de stockage d'énergie d'EVLO.

Cette dernière se spécialise dans les systèmes de stockage d'énergie de très grande capacité basés sur la chimie de batterie au phosphate de fer lithié (LFP) brevetée par Hydro-Québec, alors que Nuvation Energy offre des régulateurs de batterie et des services d'ingénierie en stockage d'énergie aux fabricants de batteries ainsi qu'aux concepteurs de systèmes de stockage d'énergie.

 

Lire Plus...


 

Signifypar Line Goyette

Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify Canada. Étant donné qu’il a accédé à ses fonctions près d’un an après le début de la pandémie et de ses restrictions, il est facile de l’imaginer s’appuyant sur l’expérience passée pour diriger la réponse de Signify à ce défi de santé actuel et à ses conséquences pour les Canadiens et les entreprises canadiennes.

J'ai d'abord demandé à Martin: « Comment votre parcours vous a-t-il conduit au poste que vous occupez actuellement? Quels ont été les moments les plus importants? » Si je devais résumer sa réponse en trois mots, je dirais l'automatisation, la connectivité et l'innovation durable.

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Installation facile de boîtes électriques n'importe où sur un mur en coffrage isolant. Les "dents" ...
Des câbles simples à installer qui permettent à l'eau de circuler dans les tuyaux jusqu'à ...
Les nouveaux blocs de contacts de classe 1 et de Div. 2 sont désormais offerts pour les ...
Répertorié DLC Premium pour des remises maximales sur l'énergie. Il n'est pas nécessaire de se ...
Bandes de LED facilement réglables pour des angles de faisceau multiples, 1200-1300 lumens, ...
L'installation d'un boîtier de contrôle ou de contacteur robuste sur le terrain peut représenter ...
Gamme de produits Homeline, type de produit ou de composant Disjoncteur miniature, [In] ...
Le parafoudre SP1 d'Eaton a une empreinte compacte de 50 kA par phase, avec un mamelon moulé d'un ...
Shat-R-Shield Hazardous Locations Incoplas HybridL'Incoplas® LED Hybrid est une solution ...
Structure en aluminium moulé antirouille de haute qualité. Prise électrique à DDFT intégré ...

les fusibles HP15MxxR HelioProtectionMersen a annoncé le lancement de la Gen2 de sa série HelioProtection de fusibles solaires HP15M. Ces nouveaux fusibles ont été conçus et testés selon des normes plus strictes, mais le facteur de forme, les performances électriques et le prix restent les mêmes.

La série de fusibles photovoltaïques (PV) HP15M Gen2 de Mersen est conçue spécifiquement pour répondre aux cycles de température et de courant sévères d'un système PV. Ces fusibles de 1500 VDC sont conçus pour un faible pouvoir de coupure minimum de 1,35 fois la valeur du courant nominal du fusible, ce qui permet une interruption sûre du circuit dans des conditions typiques de faible courant de défaut. 

Lire Plus...


 

Thermon Haute Tension HTSX™Le calorifuge autorégulant HTSX™ 400 et 480 Vac de Thermon est à la hauteur:

  • Une augmentation de plus de 70 % de la tension nominale, créant de nouvelles applications et de nouveaux cas d'utilisation pour notre technologie autorégulatrice intrinsèquement sûre et fiable.
  • Jusqu'à 110 % d'augmentation de la longueur des circuits de traçage thermique, ce qui simplifie la conception des installations et optimise les coûts totaux d'installation et de maintenance pour nos clients.
  • La technologie unique et éprouvée de coextrusion monolithique (MCE) de Thermon, qui offre une durée de vie et une fiabilité supérieures à celles de la concurrence.

Lire plus...


 

Caseta KitContrôler les lumières, les stores et la température à partir d'un appareil mobile n'a jamais été aussi facile et fiable. Le pont intelligent Lutron permet de configurer, de contrôler et de surveiller les gradateurs sans fil Caseta et les stores télécommandés Serena à partir d'un smartphone, d'une tablette et même de votre montre Apple. Le Lutron smart bridge fonctionne également avec nest, certains thermostats Honeywell, les télécommandes Logitech harmony et l'apple home kit.

Programmez l'ajustement automatique des lumières en fonction de l'heure de la journée, ou créez vos scènes préférées qui ajustent plusieurs lumières et stores en appuyant sur un bouton.

Lire plus...


 

Articles récents

  • Prev
Dans le cadre de son Plan d'action pour le secteur de la construction, le gouvernement du Québec ...
Les preuves montrent que les équipes dotées de compétences et de perspectives diverses sont plus ...
Ce graphique reflétant la rémunération dans l'industrie de l'installation de plomberie, de ...
Le salaire moyen global pour la distribution en gros est de 57 000 $, parmi les personnes ...
3M Canada présentera un webinaire sur les câbles chauffants au cours duquel vous en saurez plus sur ...
En novembre, l'investissement total en construction de bâtiments a diminué de 2,0 % par ...
Les relations avec les contracteurs ont toujours été stigmatisées par la croyance que ces derniers ...
La règle 80-000 note que cette section complète ou modifie les exigences générales du ...
Les gaffes sportives proviennent souvent d’erreurs évitables qui favorisent l'autre équipe. Le ...
Un système de contrôle électrique vieillissant peut entraîner des temps d'arrêt et des risques de ...

Garantir la protection du circuit électrique sans déclenchements intempestifs

 

Garantir la protection du circuit électrique sans déclenchements intempestifsPar Jack Smith

Enregistrez la qualité d'énergie du réseau triphasé et surveillez les perturbations électriques avec l'enregistreur de qualité d'énergie Fluke 1750 et le logiciel Fluke Power Analyze. Ces instruments enregistrent automatiquement les paramètres de qualité d'énergie et captent le moindre événement, cycle après cycle, sans interruption.

Chaque bâtiment, qu'il soit commercial, institutionnel, administratif ou industriel, connait tôt ou tard une situation de surintensité. 

Lire Plus...


 

 

ABBAlors que la demande pour des moyens de transport écologiques continue de croître, ABB est sur le point de devenir la première entreprise à obtenir les certificats de base de CharIN pour le système de recharge combiné (Combined Charging System ou « CCS »), afin d’améliorer l’interopérabilité et de rehausser considérablement l’expérience des utilisateurs de ses bornes de recharge à courant continu.

Comme les ventes totales de véhicules électriques (VE) devraient passer de 2,5 millions en 2020 à 31,1 millions en 2030 selon les prévisions, les investissements dans l’infrastructure de recharge ainsi que la promotion de normes communes et de l’interopérabilité seront essentiels pour répondre à cette demande croissante.

Lire Plus...


 


 

Les hivers québécois amènent leur lot de maux de tête tels que les accumulations de neige abondantes, les fermetures d’écoles et de routes, les grands froids, etc. Les accumulations de neige peuvent créer des barrières de glace pouvant entraîner des infiltrations d’eau par la toiture, tandis que les grands froids peuvent faire geler les tuyaux d’eau qui peuvent par la suite fissurer ou tout simplement empêcher l’eau de passer.

Les câbles autorégulants sont une solution polyvalente pouvant prévenir ces situations problématiques et éviter des réclamations aux compagnies d’assurance.

Lire Plus


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2021 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil