Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme51_f_1_Bill-Burr-400.jpgPar William (Bill) Burr

10 décembre 2018

Le Code canadien de l’électricité est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu d’y trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial et n’a pas pour but de remplacer les notes de l’appendice B ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le Guide explicatif du CCÉ, mais devrait vous aider à naviguer dans le Code.

La 24e édition du CCÉ, Première partie, (C22.1-18)* est maintenant disponible auprès du Groupe CSA. Le présent article porte sur la section 80 — Protection cathodique — et est fondé sur la nouvelle édition.

La règle 80-000 note que cette section complète ou modifie les exigences générales du Code et s’applique à l’installation des systèmes de protection cathodique par courant imposé. L’appendice B le Guide explicatif du CCÉ présentent des renseignements et des descriptions supplémentaires sur la protection cathodique.

La règle 80-002 présente les méthodes de câblage pour le câblage c.c. et comprend :

  • conformité avec la Section 12, sauf pour l’enfouissement sous terre d’au moins 450 mm ou 200 mm dans une canalisation ou avec une protection mécanique;
  • conformité avec la Section 18 et la Section 20 dans les zones dangereuses

Lorsque le câblage c.c. est installé sous terre, sous une zone dangereuse de classe 1 (Section 20 (Annexe J20)), il peut être enfoui à une profondeur non inférieure à 450 mm ou 200 mm dans une canalisation, à condition que le câble soit dans un conduit rigide fileté et scellé conformément aux règles 18-104 ou 18-154, là où il émerge du sol.

La règle 80-004 exige que la protection cathodique du câblage c.c. soit d’au moins 12 AWG, à l’exception des câbles d’électrode d’instrumentation et de référence, et soit sélectionnée conformément à la règle 12-102 (3) pour ce concerne l’emplacement et les conditions d’utilisation.

La règle 80-006 spécifie que les joints, prises dérivées et connexions effectués sur des conducteurs souterrains ou exposés aux intempéries doivent être :

  • effectués par soudage, à l’aide d’un outil à compression contrôlée, par sertissage et brasage, ou à l’aide d’un connecteur de câble en cuivre, en bronze ou en laiton;
  • protégés conte l’humidité à l’aide d’un ruban isolant ou par toute autre méthode aussi efficace que l’isolant initial;
  • raccordés à la tuyauterie par  des soudures aluminothermiques ou par une bride fabriquée d’un matériau se comportant comme une anode par rapport à la tuyauterie;
  • connectés à un réservoir ou autre structure par un goujon soudé, des soudures aluminothermiques ou par tout autre dispositif permanent;
  • protégées contre l’humidité au moyen d’un matériau résistant à l’environnement corrosif.

La règle 80-008 exige que le redresseur du système de protection cathodique soit muni d’un circuit dédié conformément aux exigences de la Section 12.

La règle 80-010 stipule que chaque redresseur du système de protection cathodique soit équipé dun dispositif de sectionnement distinct :

  • facilement accessible;
  • visible; et
  • situé à moins de 15 m; ou
  • intégré au redresseur et être équipé de barrières ou d’un autre moyen approprié pour protéger le personnel d’entretien des pièces sous tension du côté alimentation;
  • pourvu d’un couvercle verrouillé pour le rendre inaccessible aux personnes non autorisées.
  • porter un marquage permanent, bien en vue et lisible indiquant qu’il s’agit du dispositif de sectionnement du réseau de protection cathodique.

La règle 80-012 exige que lorsque la tension disponible maximale dépasse 50 V

  • la différence de tension entre la tension d’une partie à découvert du réseau protégé; ou
  • tout point situé à proximité des anodes et tout point situé à 1 m sur la surface du sol ne doit pas dépasser 10 V. 

La règle 80-014 exige que les panneaux d’avertissement et les schémas suivants soient fournis :

  • un marquage figurant sur la structure ou sur une étiquette apposée sur le conducteur près du point de raccordement à la structure, avertissant qu’on ne doit pas défaire la connexion avant d’avoir coupé la source d’alimentation;
  • une enseigne bien en vue, à proximité du dispositif de sectionnement de chaque appareillage électrique raccordé à une structure protégée par un système de protection cathodique, indiquant qu’avant de remplacer ou de modifier un appareillage ou un conduit, il faut mettre la protection cathodique hors tension et installer un conducteur de dérivation de la protection cathodique temporaire convenant au courant le plus élevé;
  • dans un emplacement non dangereux, il est permis de poser un panneau d’avertissement indiquant qu’un conducteur de dérivation de la protection cathodique temporaire, de grosseur adéquate pour le courant disponible maximal, peut être utilisé comme solution de rechange  à la mise hors tension du système cathodique lors du remplacement ou de la modification de l’appareillage protégé;
  • un schéma, illustrant l’emplacement des anodes et du câblage souterrain identifiant ses polarités, à l’intérieur du coffret du redresseur ou à un emplacement approprié à proximité de l’armoire
  • un avertissement doit être placé à un emplacement bien en vue à proximité de l’entrée d’un récipient d’entreposage ou de traitement, pour indiquer que le réseau de protection cathodique doit être mis hors tension avant de pénétrer dans le récipient.

Le prochain article portera sur la Section 84 – Interconnexion des sources de production d’électricité

William (Bill) Burr est l’ancien Président du Conseil consultatif canadien sur la sécurité électrique (CCCSE), l’ancien directeur du Electrical and Elevator Safety for the Province of BC, l’ancien directeur de l’élaboration des normes en matière d’électricité et de gaz (CCCSE) et l’ancien directeur de l’Évaluation de la conformité au groupe CSA. Il est possible de joindre monsieur Burr à Burr and Associates Consulting à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

* La source de cette série d’articles est le Code canadien de l’électricité, Première partie, publié par le Groupe CSA. 

** Le Guide explicatif du CCÉ est également publié par le groupe CSA.

Forum électrique présenté par Schneider Electric

Consommation d'énergie domestique: éducation et surveillance

Schneider Electric

Commandité par Schneider Electric

Aujourd'hui, nous sommes tous concernés par l'énergie que nous consommons dans nos maisons. Mais combien comprennent vraiment les tenants et aboutissants de la consommation d'énergie domestique, et où exactement l'électricien et le développement de systèmes de gestion de l'énergie entrent en jeu. Il y a beaucoup à considérer lors de la discussion sur l'utilisation de l'énergie domestique. Le consommateur doit tout d'abord être informé de la consommation d'énergie, de la manière dont il est calculé et finalement facturé pour pouvoir modifier ses taux de consommation d'énergie. Mais en termes d'éducation des consommateurs, l'électricien résidentiel a-t-il un rôle à jouer? Et au-delà, les fabricants développent-ils des produits conçus pour aider les électriciens et les consommateurs à mieux comprendre la consommation d'énergie résidentielle? Tout au long de cet article, nous aborderons chacune de ces questions importantes.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Le 23 janvier a eu lieu au Centre Phi à Montréal, la soirée Lumière sur les femmes de l’industrie ...
La marque Square D™ de Schneider Electric a annoncé la disponibilité d'une technologie brevetée de ...
Les ventes en gros ont diminué de 1,2 % pour s'établir à 63,2 milliards de ...
Plusieurs normes appuyant l’internet des objets (IoT) dans le domaine de l’éclairage sont sur le ...
Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et le Groupe infrastructure santé McGill (GISM) sont ...
Comme vous le constatez sans doute vous-même, le visage de l’industrie électrique a beaucoup changé ...
Kerrwil Publications Limited a été officiellement certifiée Meilleure place de travail à la suite ...
Notre Événement Lumière 2020 aura lieu cette année le 29 janvier prochain à l’Hôtel ...
Une série d'événements entre le 23 et le 24 décembre a vu WESCO offrir 4 $ de plus par action que ...

Activité réseautage de l’AIEQ sous le thème de la relève féminine dans l’industrie électrique

Activité réseautage de l’AIEQLe 23 janvier a eu lieu au Centre Phi à Montréal, la soirée Lumière sur les femmes de l’industrie électrique organisée par l’Association de l’industrie électrique du Québec (AIEQ)La salle était comble, de femmes venant du monde des sciences, de l’ingénierie, de la recherche, des énergies renouvelables et du journalisme et d’hommes qui partagent leur vie professionnelle avec ces femmes inspirantes. Toutes ces personnes avaient en commun de travailler dans l’industrie électrique et énergétique. 

 

Lire Plus...

 

 

 

Portrait

  • Prev
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...
Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les ...
Il y a trois ans, l’Impact Center a  lancé le projet Narwhal afin de mener des recherches ...
Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des ...
Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université ...
Née et élevée dans l'ouest de l'Inde, la passion de Rupali pour les mathématiques et la science a ...
Je me souviens encore du 5 août 2014 comme si c'était hier. Cette date marque mon premier jour en ...

Stephanie MedeirosBlake Marchand

Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB Canada, ainsi que celle pour la recharge des autobus urbains aux États-Unis et au Canada. Elle a occupé divers postes chez ABB pendant 10 ans, accumulant un ensemble de compétences variées et des expériences de travail dans le monde entier.

Après avoir obtenu son diplôme en génie électrique de l'Université McGill, Medeiros a fait ses débuts dans l'industrie en tant que stagiaire en génie électrique auprès du gouvernement canadien. Elle s'est alors rendue au Pérou pour y participer à améliorer leurs infrastructures de traitement de l'eau.

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Universal Lighting Technologies, Inc., un leader mondial de l'éclairage et membre du groupe ...
Un luminaire sophistiqué qui offre des performances exceptionnelles jusqu'à 19412 lumens avec un ...
La série Pipeline commence par une lumière DEL linéaire, élégante dans sa simplicité; cependant ce ...
Ledalite a récemment introduit le modèle mural ModiFly, vous permettant d'atteindre une belle ...
Eureka a annoncé aujourd’hui le lancement de ses luminaires Hex Area, qui peuvent être commandés ...
Conçu spécifiquement pour faciliter l'installation de panneaux solaires photovoltaïques, le nouveau ...
Arlington économique, UL Listed STEEL T-Box (FBS428SC) est le moyen rentable de monter des ...
Les usines, les produits et les systèmes sont de plus en plus en réseau. Il en est résulté un ...
25% plus de lumière, toute la journée. Le M18 ROCKET Dual Power Tower Light fournit plus de lumière ...
Les blocs d’alimentation de la série SVL sont parfaites pour les applications d'environnement à ...

Universal Lighting TechologiesUniversal Lighting Technologies, Inc., un leader mondial de l'éclairage et membre du groupe Panasonic, a récemment présenté ses luminaires EVERLINE LED, luminaires ronds pour hauts plafonds. Les luminaires de style « OVNI » sont conçus pour répondre aux exigences dans les applications commerciales où la hauteur du plafond est supérieure à 20 pieds (ou 6 mètres). Les applications courantes pour ce produit incluent des entrepôts, des gymnases, des plafonds ouverts de détail, des hangars, et des usines...

 

 

Lire Plus......

LumigroupImplanté sur sept étages d’une tour du centre-ville de Montréal, le « campus » avait pour objectif premier de refléter la nouvelle approche de travail de l’entreprise, basée sur des espaces à aire ouverte. De plus, la conception architecturale devait répondre aux normes de la certification Well, visant à favoriser la santé et le bien-être des occupants de la bâtisse. Alternant zones de travail, de collaboration et de repos, aires ouvertes et fermées, et jouant entre le fonctionnel et le ludique, l’ensemble est très réussi.

 

 

 

Lire Plus

 

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil