Imprimer

lme51_f_1_michelle-branigan-400.jpgMichelle Branigan

11 juillet 2019 

Avec le secteur de l'électricité qui subit des changements sur de multiples fronts, technologique, démographique, politique, il ne faut pas s’étonner du fait que les carrières traditionnellement associées à notre industrie seront également touchées.

Cela ne veut pas dire que les emplois disparaîtront du jour au lendemain – nous aurons quand même besoin de techniciens sur les lignes de transmission pour maintenir les câbles en état de fonctionnement – mais la numérisation croissante du secteur verra certaines des tâches liées à l'évolution des classifications d'emplois. Certains emplois seront en effet redondants, mais d'autres émergeront pour prendre leur place, tandis que d'autres seront simplement redéfinis.

Plutôt que d’aborder cette nouvelle réalité négativement, on peut aussi y voir une merveilleuse occasion d'engager la prochaine génération de talents, dont beaucoup peuvent ne pas spontanément penser à notre industrie comme évoluant dans le secteur le plus novateur et créatif qu’ils pourraient trouver pour lancer leur carrière. Cette perception évolue rapidement au fur et à mesure que l'industrie se concentre sur la fourniture d'énergie propre, de durabilité et de technologies de pointe.  

Il y a une vaste gamme de carrières disponibles dans le secteur, il y a les métiers, l'ingénierie, la chaîne d'approvisionnement, le légal, les finances, l'efficacité énergétique, la gestion de l'énergie etc.  - qu'il y a une abondance de postes vacants et des possibilités de carrière de haute qualité pour les demandeurs d'emploi et ceux qui cherchent à faire une transition d'une carrière à l'autre.

Pour obtenir ces emplois et la bonne combinaison de compétences exigées par les employeurs, il est essentiel que les étudiants dans les programmes postsecondaires aient la possibilité d'acquérir une expérience d'emploi réel pour faciliter leur entrée dans la main-d'œuvre de l'électricité. Les prouesses académiques seules sont maintenant insuffisantes pour une carrière réussie dans la plupart des domaines. Les employeurs ont parlé à EHRC sur l'absence de compétences générales chez les candidats, en particulier les compétences non techniques ou « douces » telles que la capacité de leadership, les compétences en communication, les compétences décisionnelles, l'expérience en gestion de projet, etc.

Il faut noter que les difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes Canadiens dans la transition de l'école vers le marché du travail – arrivée dans le monde du travail et acquisition de l’expérience professionnelle pertinente – sont bien documentées. 

Alors, comment pouvons-nous combler cet écart?

Nous devons investir auprès des jeunes et leur donner la possibilité d'obtenir les compétences transférables dont ils ont besoin pour réussir. Il faut une approche proactive et collaborative de la part du gouvernement, des employeurs et des éducateurs pour appuyer le développement d'une main-d'œuvre qui possède les compétences et les compétences nécessaires pour mener la transition vers une économie de carbone plus faible et favoriser la croissance économique. 

Un de nos objectifs ici à EHRC est de réunir les intervenants de l'industrie pour aborder de manière proactive les enjeux et les défis que nous voyons émerger. Nous avons longtemps préconisé la nécessité pour les employeurs de s'engager à embaucher des apprentis, des étudiants coop ou des stagiaires.

Nous savons que ces occasions offrent non seulement à cet étudiant une expérience de travail précieuse, mais aussi à l'employeur l'occasion d'évaluer un employé potentiel de carrière et de le voir « en action ». Avec le coût de l'embauche si élevé, en particulier la mauvaise embauche, c'est une excellente occasion d'identifier les meilleurs candidats potentiels que les employeurs voudront embaucher à plein temps à la fin de leurs études. 

EHRC avec le soutien du gouvernement fédéral, a lancé un nouveau programme fantastique, intitulé «Empowering Futures», qui permettra d'améliorer la préparation à l'emploi d'un maximum de 1000 étudiants postsecondaire (sciences, technologie, ingénierie, mathématiques) et les étudiants en affaires dans l'ensemble du Canada en offrant jusqu'à 7 000 $ en subventions salariales aux employeurs en électricité et les énergies renouvelables.  

Ces possibilités d'apprentissage intégrées (Wil) comprennent les coops, les stages, les placements sur le terrain, les projets appliqués, les projets Capstone ou les compétitions. 

En outre, en soutenant les besoins futurs des étudiants, le programme aidera également à tirer profit des partenariats entre les employeurs, le gouvernement et les établissements de formation pour construire ou adapter des programmes d'études, en veillant à ce que les programmes d'études soient livrés alignés avec les besoins du secteur.

Admissibilité :

Pour être admissible au programme, la compagnie doit être une société canadienne ou une filiale canadienne et faire partie du secteur économique représenté par:

• Entreprises dont l'activité principale est la production, la transmission et la distribution de l'énergie électrique

• Les entreprises qui s'occupent de la fabrication de l'équipement et la fourniture de services nécessaires à la production, à la transmission et à la distribution de l'énergie électrique

• Les entreprises qui soutiennent le secteur, y compris les énergies renouvelables, dans l'un des domaines suivants: R & D, développement des affaires, efficacité énergétique, stockage de l'énergie, intégration des véhicules électriques, villes intelligentes.

Faites changer les choses!

C'est une excellente occasion de contribuer à votre entreprise grâce au développement d'un pipeline de talents, tout en équipant la prochaine génération des compétences dont elle a besoin pour appuyer la main-d'œuvre canadienne en électricité.

 Pour en savoir plus sur la façon dont vous pouvez bénéficier de cette subvention en visitant notre site à electricityhr.ca\empoweringfutures\ ou contactez Mark Chapeskie, directeur des programmes EHRC à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.