Le monde de l’éctricité en ligne

lme2_f_3_NAFTA_400.jpg4 janvier 2018

Alors que 2017 marquait le 150e anniversaire de la Confédération, nous portons un regard rétrospectif sur l'histoire des ventes de gros au Canada.

Le Canada a une longue tradition commerciale qui a débuté avant la Confédération. Comme les grossistes jouent un rôle important dans l'importation et l'exportation de biens, les accords de libre-échange ont grandement influé sur l'évolution du secteur du commerce de gros.

De 1947 à 1989, le Canada a signé plusieurs accords de libre-échange dans le cadre de sept cycles de négociations de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT). L'Organisation mondiale du commerce a remplacé le GATT en 1995. Les ventes de gros ont augmenté de façon soutenue pendant cette période, ne connaissant que deux années de baisse. La part du commerce de gros du produit intérieur brut (PIB) total a alors connu une hausse à la fois légère et régulière, s'établissant à environ 5 % vers la fin de la période.

L'Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis (signé en 1987 et entré en vigueur le 1er janvier 1989) et l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA, 1994) ont marqué le début d'une nouvelle ère dans laquelle le commerce international de biens et de services ainsi que les ventes de gros ont connu une expansion considérable. De 1989 à 2013, la contribution des grossistes à l'économie a augmenté, la part du PIB du secteur atteignant un sommet de 5,9 % (2006), ce qui a permis de confirmer que le commerce de gros était l'un des secteurs les plus importants de l'économie canadienne.

Commerce de gros annuel, 2016

En 2016, les revenus d'exploitation des grossistes canadiens ont diminué de 1,4 % par rapport à 2015, poursuivant leur descente sous le seuil du 1,0 billion de dollars qui avait été atteint en 2014. La baisse globale a été causée en partie par une diminution imputable aux prix dans le sous-secteur des produits pétroliers, tous les autres sous-secteurs ayant connu des hausses de revenus. Sans les produits pétroliers, les revenus d'exploitation ont augmenté de 3,1 % comparativement à 2015.

Dans l'ensemble, les bénéfices d'exploitation des grossistes, exprimés en pourcentage des revenus d'exploitation totaux, ont augmenté pour passer de 4,3 % en 2015 à 4,6 % en 2016. Sans les produits pétroliers, les bénéfices d'exploitation représentaient 5,7 % en 2016, en hausse par rapport à 5,4 % en 2015. Les grossistes de produits pétroliers ont affiché des bénéfices d'exploitation de 1,0 % en 2016, en baisse par rapport à 1,3 % en 2015. 

Le coût des biens vendus, qui représentait 82,4 % du total des revenus d'exploitation, a baissé de 2,2 % pour s'établir à 793,0 milliards de dollars en 2016. Cette baisse est attribuable à la diminution du coût des biens vendus par le sous-secteur des produits pétroliers, qui a reculé de 14,3 % par rapport à 2015 pour se chiffrer à 206,2 milliards de dollars en 2016. Parallèlement, l'Indice des prix des matières brutes pour le pétrole brut classique a baissé de 8,0 %. L'industrie du pétrole a de plus été touchée par les feux de forêt à Fort McMurray, qui ont causé l'arrêt temporaire de certaines activités d'exploitation des sables bitumineux. Les reculs dans le sous-secteur des produits pétroliers ont été contrebalancés en partie par l'augmentation de 7,0 % du coût des biens vendus par le sous-secteur des véhicules automobiles et de leurs pièces, qui a atteint 113,0 milliards de dollars.

Le total des dépenses d'exploitation, qui inclut la rémunération des employés, a augmenté de 1,5 % pour atteindre 124,3 milliards de dollars. Le total des dépenses d'exploitation dans le sous-secteur des produits pétroliers a baissé de 9,2 % pour s'établir à 4,8 milliards de dollars, mais cette baisse a été contrebalancée par des augmentations du total des dépenses d'exploitation dans six des huit autres sous-secteurs.

Les marges brutes pour les grossistes (la différence entre les revenus d'exploitation totaux et le coût des biens vendus, exprimée en pourcentage des revenus d'exploitation) ont augmenté, passant de 16,9 % en 2015 à 17,6 % en 2016. Comme le sous-secteur des produits pétroliers affiche les marges brutes les plus faibles (3,2 %) du secteur du commerce de gros, la baisse de ses parts du total du commerce de gros fait augmenter les marges globales. Sans les produits pétroliers, les marges brutes ont augmenté légèrement, s'établissant à 21,6 % en 2016.

Monde en mouvement

  • Prev
Entamant sa 23e année, le Programme de bourses d’études de l’ÉFC permet aux étudiants canadiens les ...
Le TechnoCentre éolien est heureux d’annoncer la tenue du 12e Colloque ...
Mobilité électrique Canada (MÉC) vous invite à son 9e événement national, qui se tiendra à Ottawa ...
 La centrale hydroélectrique de Beauharnois ouvre exceptionnellement ses portes aux ...
L’agence AMR a le privilège de travailler en étroite collaboration avec des manufacturiers de ...
Standard vient d’annoncer l’arrivée de Sandra Énault à titre de Spécialiste en économie d'énergie ...
Depuis dix ans, Hydro Ottawa figure au palmarès des meilleurs employeurs de la région de la ...
L'atteinte d'un prix plancher record aura été la nouvelle de l'année 2017 dans l'industrie ...
L'industrie éolienne du Canada, en pleine croissance, pourrait saisir des opportunités inexploitées ...
Le Massachusetts a annoncé qu’il retenait une proposition d’Hydro-Québec dans le cadre de l’appel ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

  Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à Jean-Claude Calabro, président de LumiGroup, un agent manufacturier de produits d’éclairage et de contrôle.

Son modèle d’affaires est celui d’un entrepreneur et il semble avoir plutôt bien réussi puisqu’il se retrouve au palmarès des entreprises canadiennes ayant connu la plus forte croissance au cours des cinq dernières années. Installé au cœur du Mile-End montréalais, il dispose d’une salle de montre de plus de 10 000 pi ca sur 2 étages. 

 Lire Plus...

 

Tango

Établie à Québec depuis 25 ans, Lumca s'est forgée une réputation enviable à titre de concepteur et fabricant de luminaires qui harmonisent parfaitement esthétisme, fonctionnalité et innovation. Son approche modulaire permet de créer différents modèles avec les composantes de base.

Lire plus : Tango...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Grâce aux compteurs multipoints Power Xpert d'Eaton, les gestionnaires d'installation peuvent ...
Le Busch-SmartTouch fournit un point de commande central pour l'ABB i-bus KNX, qui peut également ...
Publiez votre système d'automatisation de bâtiments sur Internet rapidement et facilement avec le ...
Nommé finaliste au « AHR Expo Innovation Award » dans la catégorie automatisation de ...
EC-Net est une plateforme Internet multiprotocole pour la gestion et la supervision de solutions ...
Le Pola Box Duo est un plafonnier à têtes lumineuses indépendantes, dont les caractéristiques ...
Lumenpulse, le manufacturier de solutions DEL de catégorie de spécifications, lance le Lumencentro, ...
Le Contour Floor est un luminaire au sol à cadre ouvert qui présente l’éclairage à DEL à ...
Le LU-WP est un luminaire à DEL de 16W qui dirige la lumière vers le haut. Il est idéal pour les ...
La série Sicura est un éclairage de secours conçu pour fonctionner dans des environnements ...

LME_P_Rittal-En-400.jpg

 Les armoires de réseau/serveur TS IT de Rittal sont préconfigurées avec des accessoires standards. Les armoires sont dotées de rails profilés, de roulettes, d'un système de gestion de câbles, de supports PDU et de portes verrouillables à l'avant et à l'arrière. Elles sont disponibles dans une gamme variée de tailles avec des parois latérales facultatives et des jeux d’assemblage.

Lire plus

 

 

 

 

Je vais émettre une hypothèse très générale. Si vous lisez cet article, alors c’est que vous travaillez dans un monde très concerné par l'électricité et l'électronique OU vous utilisez l'électricité sur une base quotidienne. D’accord, mis à part ceux qui vivent complètement en dehors du réseau électrique (auquel cas vous avez reçu une copie de ces pages par pigeon voyageur ou pony express), je crois que cela englobe la plupart des gens.
Lire plus: L’électricité parmi les besoins essentiels

 

 

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

CCPB_Council-Chair-K-Milsom_400.jpg

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable du Conseil canadien des normes (CCN), l’honorable Navdeep Bains, a annoncé que Kathy Milsom avait obtenu un nouveau mandat en tant que membre et présidente du conseil d’administration du CCN.

Mme Milsom dirigera le conseil d’administration de 13 membres qui encadre le CCN. Elle travaillera en étroite collaboration avec le conseil et le directeur général pour définir l’orientation stratégique et remplir le mandat de l’organisme.

Lire Plus

 

 

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
2016 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil