RESSERREMENT DE LA NORME VZE AU QUÉBEC – Propulsion Québec appuie la proposition du gouvernement et demande l’élargissement à d’autres types de véhicules

19-juin-2023

Propulsion Québec, la grappe industrielle des transports électriques et intelligents, a déposé son mémoire dans le cadre des consultations publiques du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs qui modifie le Règlement d’application de la Loi visant l’augmentation du nombre de véhicules automobiles zéro émission (VZE) au Québec afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants. Cette consultation vise le resserrement de la norme VZE afin d’assurer que 100 % des ventes de véhicules neufs soient des VZE en 2035. 

« Nous réclamons, depuis les dernières années, une norme plus ambitieuse pour électrifier un maximum de véhicules au Québec d’ici 2025. La grappe est heureuse de constater que le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs a été à l’écoute de ses recommandations en rehaussant les exigences pour les constructeurs automobiles. La nouvelle norme proposée représente un pas important pour s’assurer que le Québec conserve son statut de leader et donne un exemple sérieux de la démarche d’électrification. Nous souhaitons maintenant voir cette norme élargie aux véhicules moyens et lourds », affirme Sarah Houde, présidente-directrice générale de Propulsion Québec.

Élargir la norme VZE à d’autres types de véhicules

Une norme VZE élargie à d’autres types de véhicules, tels que les véhicules moyens et lourds, permettrait de stimuler le développement et la vente de ces véhicules au Québec. Ceci est sans mentionner que selon l’inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2020 et leur évolution depuis 1990, 71,7 % des GES du secteur routier proviennent des camions légers et des véhicules lourds1. L’électrification ainsi que la réduction des émissions de ces types de véhicules revêtent donc une importance pour le Québec. Afin d’assurer le succès de l’électrification de cette flotte, Propulsion Québec recommande des actions complémentaires en amont, telles que :

  • Poursuivre le déploiement d’un réseau de bornes de recharge publiques adapté aux véhicules commerciaux moyens et lourds ;
  • Soutenir la recherche, le développement, la démonstration (RD-D) et la commercialisation de véhicules électriques moyens et lourds, des batteries et des nouvelles solutions de recharge et de gestion de l’énergie.
  • Soutenir la production locale de la filière VÉ moyens lourds et leurs composantes.
  • Soutenir le développement d’initiative visant à renforcer l’interopérabilité et la recharge intelligente des parcs de véhicules moyens et lourds.

L’importance de devancer le déploiement des infrastructures de recharge

“Le déploiement des véhicules électriques et intelligents et celui des infrastructures vont inévitablement de pair. Si le nombre d’infrastructures de recharge n’est pas suffisant, l’atteinte des objectifs d’électrification des transports ne sera pas possible. Il importe ainsi de favoriser un déploiement vaste et sécuritaire des infrastructures de recharge sur le territoire en plus de contribuer à une planification en urbanisme à long terme porteuse et visionnaire de la mobilité du futur”, conclut Sarah Houde.

Propulsion offre son entière collaboration au gouvernement du Québec afin de mettre en place des conditions favorables au développement du secteur des TEI et à la démarche d’électrification afin que les objectifs de réduction des GES et de carboneutralité soient atteints.

Pour consulter le mémoire de Propulsion Québec

À propos de Propulsion Québec

La grappe des transports électriques et intelligents du Québec mobilise tous les acteurs de la filière autour de projets concertés ayant pour objectif de positionner le Québec parmi les leaders du développement et de l’implantation des modes de transport terrestre favorisant les transports électriques et intelligents. Créé en 2017, Propulsion Québec compte aujourd’hui plus de 260 membres de différents secteurs et déploie ses ressources selon sept chantiers distincts visant à développer et soutenir des projets innovants. La grappe bénéficie de l’appui financier du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada, de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), d’ATTRIX, partenaire Géotab, du Mouvement Desjardins, de Fasken, d’Hydro-Québec, de Québecor et de la CDPQ.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • Arlington célèbre ses 75 ans en 2024

    Arlington célèbre ses 75 ans en 2024

    9-avril-2024 Fondée en 1949, Arlington a d’abord servi l’industrie électrique en tant que fournisseur régional de raccords en zinc moulé sous pression. Au cours des 75 dernières années, Arlington est devenu l’un des principaux fabricants de raccords et connecteurs métalliques et non métalliques traditionnels fabriqués aux États-Unis, ainsi que de produits électriques et de communication uniques… Read More…

  • Une nouvelle étude souligne la nécissité de mieux soutenir et reconnaître le rôle croissant des femmes dans la construction

    Une nouvelle étude souligne la nécissité de mieux soutenir et reconnaître le rôle croissant des femmes dans la construction

    3-avril-2024 À l’occasion de la Semaine des femmes dans la construction, l’Association canadienne des femmes dans la construction (CAWIC) partage de nouveaux détails qui soulignent la nécessité de créer une industrie de la construction inclusive et diversifiée afin qu’elle puisse prospérer et se développer. Les résultats sont basés sur une nouvelle recherche qui examine les… Read More…


Formation et événements