Priorités économiques 2024 – miser sur la productivité et le secteur manufacturier

1-février-2024

Alors que les députés de l’Assemblée nationale du Québec feront leur rentrée parlementaire la semaine prochaine et que les consultations pré budgétaires s’amorcent en vue du budget 2024-2025, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) tient à rappeler les grandes priorités économiques 2024 pour les manufacturiers du Québec.

L’année 2024 débute sous le signe de l’incertitude avec un ralentissement économique de plus en plus visible, une inflation qui tarde à fléchir et des taux d’intérêt élevés et persistants. Dans un tel contexte, les entreprises manufacturières ont besoin d’un signal clair du gouvernement qu’il sera là pour les supporter en stimulant l’investissement pour soutenir l’économie.

Un débat générationnel : l’énergie au cœur de l’avenir du Québec

Dans les prochaines semaines, le gouvernement du Québec déposera un projet de loi très attendu sur l’avenir énergétique du Québec. Ce projet de loi permettra de mettre en place les balises législatives pour que Hydro-Québec et le Québec réalise le plan d’action titanesque déposé cet automne par le président directeur-général d’Hydro-Québec, M. Sabia.

« Ce débat représente une occasion exceptionnelle, celle qu’on voit une fois par génération, pour positionner le Québec sur la route de la prospérité. Pour ce faire, l’ensemble des acteurs économiques du Québec devront mettre l’épaule à la roue pour y arriver. Les manufacturiers du Québec auront des propositions fortes pour faire partie de la solution »

Mme Véronique Proulx, présidente directrice-générale de Manufacturiers Exportateurs du Québec

La pénurie de la main-d’œuvre, encore un frein majeur au développement

Avec près de 20 000 postes vacants dans le secteur manufacturier au Québec, la pénurie de main-d’œuvre affecte toujours les entreprises d’ici, particulièrement celles qui comptent moins de 100 employés. Selon un sondage récemment publié par MEQ. À titre d’exemple, près de 60 % de l’ensemble des entreprises manufacturières refuse encore des contrats, réduisent leurs soumissions ou encaissent des pénalités dues aux retards de livraison.

Pour MEQ, les solutions pour répondre à cette pénurie de main-d’œuvre et d’atténuer les impacts de celles-ci sur notre économique passe par trois solutions, soit : la formation de la main d’œuvre, le recrutement international ainsi que l’automatisation et la robotisation de nos entreprises. Les résultats du sondage peuvent être consultés ici.

« La pénurie de main-d’œuvre est encore le principal frein pour la croissance du secteur manufacturier. L’impact économique est bien réel, et ce, partout à travers le Québec depuis plusieurs années. Le recrutement international, la formation, l’automatisation et la robotisation et l’attraction des jeunes font partie des solutions à portée de main des manufacturiers et des gouvernements. »

Mme Véronique Proulx, présidente directrice-générale de Manufacturiers Exportateurs du Québec

Consultations pré budgétaires : le défi de la productivité

Pour générer un effet de levier majeur dans l’économie québécoise, le gouvernement du Québec doit miser sur l’augmentation de la productivité de son économie et du secteur manufacturier. L’augmentation de la productivité est la clé pour combattre l’inflation et le ralentissement économique ainsi que pour continuer le rattrapage économique avec l’Ontario. Nous présenterons au ministre des Finances quelques solutions ciblées sous trois grands chantiers afin d’atteindre ces objectifs :

Chantier 1 – Augmenter la productivité

  1. Rehausser le taux du crédit d’impôt C3i
  2. Bonifier les crédits d’impôts à la recherche et développement et afin de les rendre remboursables
  3. Soutenir financièrement les grands consommateurs d’électricité pour le déploiement des projets d’investissement visant la réduction des gaz à effet de serre, la transition et l’efficacité énergétique

Chantier 2 – Réussir le défi de la main-d’œuvre

  1. Soutenir activement la formation dans les métiers prioritaires du manufacturier
  2. Prioriser la formation pour les projets qui visent à rehausser la productivité, peu importe la taille de l’entreprise
  3. Prioriser la formation des directeurs d’usine et des gestionnaires en emploi sur les compétences technologiques et environnementales

Chantier 3 – Mieux arrimer l’immigration aux priorités économiques

  1. Favoriser la régionalisation de l’immigration par appui financier, complémentaire aux initiatives existantes, afin d’inciter les travailleurs et travailleuses récemment arrivées à s’installer en région
  2. Investir dans la francisation des personnes immigrantes

Le lien vers notre mémoire se trouve ici.

« Les investissements en matière de recherche et d’innovation, en équipements et machinerie ainsi qu’en formation de la main-d’œuvre permettront à nos entreprises de hausser leur productivité.  Le ministre des Finances a l’occasion de mettre en place des mesures ciblées qui permettront d’avoir un impact concret sur ces enjeux et donc sur l’économie du QuébecUn secteur manufacturier encore plus productif est une clé essentielle pour que le Québec continue son rattrapage économique avec l’Ontario. »

Mme Véronique Proulx, présidente directrice-générale de Manufacturiers Exportateurs du Québec

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…