Le gouvernement du Canada annonce un soutien fédéral pour le développement des petits réacteurs modulaires en Saskatchewan

21-août-2023

Pour consolider son avantage concurrentiel dans la transition mondiale vers une économie carboneutre et pour atteindre ses objectifs climatiques, le Canada doit augmenter notablement la part des énergies non émettrices dans son bouquet énergétique. Les nouveaux projets d’infrastructures d’électricité sans émission, y compris ceux qui reposent sur des technologies nucléaires de prochaine génération, comme les petits réacteurs modulaires (PRM), peuvent jouer un rôle crucial dans cette évolution et favoriser la prospérité économique de chaque région du pays.

Le gouvernement du Canada continue d’appuyer le développement et le déploiement des PRM, une forme prometteuse d’énergie non émettrice, afin d’aider la Saskatchewan et d’autres provinces à accroître leur capacité à fournir une énergie propre, fiable et abordable à leurs populations. À cette fin, l’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, était à Saskatoon aujourd’hui pour annoncer que le gouvernement du Canada avait approuvé un financement pouvant atteindre 74 millions de dollars pour le développement des PRM en Saskatchewan. Ces fonds fédéraux soutiendront les travaux de pré-ingénierie ainsi que les études techniques, les évaluations environnementales, les études réglementaires et la consultation des collectivités et des peuples autochtones qui permettront de faire progresser cet important projet dirigé par SaskPower. SaskPower a choisi le BWRX-300 de GE-Hitachi, qui devrait être déployé dans la province au milieu de la prochaine décennie sous réserve d’une décision de construire attendue en 2029. 

Les PRM, qui produisent de l’énergie sans émission, peuvent jouer un rôle important dans la décarbonation des réseaux électriques provinciaux et des industries fortement émettrices, en plus d’aider les collectivités éloignées à réduire leur dépendance au diesel, une source d’énergie coûteuse et très polluante. Par exemple, un PRM de 300 mégawatts peut produire assez d’énergie non émettrice pour alimenter environ 300 000 foyers.

Grâce aux quelque 75 000 travailleurs canadiens employés dans l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement et à ses décennies d’expérience dans le domaine, l’industrie nucléaire du Canada est bien placée pour tirer parti de ses innovations scientifiques et technologiques en vue de continuer à figurer parmi les chefs de file du développement et du déploiement des PRM.

L’avancement de nouveaux projets d’infrastructures d’électricité sans émission fait partie de l’approche globale du gouvernement visant à fournir de l’électricité propre, abordable et fiable à toutes les régions du Canada, comme il est décrit dans le document Propulser le Canada dans l’avenir et dans le projet de Règlement sur l’électricité propre. Le gouvernement du Canada a engagé plus de 40 milliards de dollars en nouvelles mesures fédérales pour aider les provinces et a annoncé plus de 500 millions de dollars à ce jour pour appuyer divers projets qui aident à bâtir un réseau propre, abordable et fiable en Saskatchewan.

Le passage à un réseau électrique non émetteur, abordable et fiable à l’échelle du Canada d’ici 2035 est un projet structurant qui nécessite des investissements importants, une réglementation réfléchie et notre pleine collaboration. L’annonce d’aujourd’hui nous rapproche d’un réseau propre qui profitera à l’ensemble des Canadiens. Grâce à une approche réfléchie, exhaustive et collaborative, nous pouvons nous assurer que chaque région du Canada prospère dans le contexte de la course mondiale pour lutter contre les changements climatiques, en plus de saisir les possibilités économiques ouvertes par un avenir sobre en carbone.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…