Diane Lemieux annonce son départ de la Commission de la construction du Québec

21-août-2023

La présidente-directrice générale de la Commission de la construction du Québec, Diane Lemieux a annoncé hier qu’elle terminera son mandat le 15 septembre prochain. Elle quittera donc ses fonctions, plus de 12 ans après sa nomination à la tête de la CCQ.

Sous son leadership, la CCQ a connu de profondes transformations, à tous les niveaux de l’organisation.

« Je pars avec le sentiment du devoir accompli, mais non sans un pincement au cœur de quitter une organisation que j’ai aimé profondément : une organisation qui a évolué dans la bonne direction. L’industrie de la construction traverse une période de très grandes prospérités, et la CCQ peut s’appuyer sur des bases solides pour poursuivre son évolution et sa transformation. Je tiens à saluer la contribution exceptionnelle et le dévouement sans faille de toutes les équipes de la CCQ, dont j’ai pu constater quotidiennement la volonté à bien servir l’industrie de la construction ». – Diane Lemieux, PDG de la CCQ

Éthique et conformité : favoriser une concurrence loyale et un climat sain

Les premières années de Diane Lemieux à la CCQ ont été marquées par la Commission Charbonneau, qui a mis en lumière des pratiques et des comportements à transformer en profondeur dans l’ensemble de l’industrie de la construction.

Alors qu’elle a mis en place des mécanismes d’éthique et de conformité solides au sein de la CCQ, elle a aussi professionnalisé et encadré, avec une grande rigueur, les opérations de vérification et d’enquête et développé des collaborations avec d’autres organismes, dont l’UPAC, ce qui a permis d’assurer une présence beaucoup plus efficace, contribuant ainsi à favoriser la concurrence loyale et un climat sain sur les chantiers de construction.

Une présence accrue des femmes sur les chantiers et des efforts soutenus pour les groupes sous-représentés dans la construction

Mme Lemieux a su mobiliser l’industrie de la construction sur un enjeu qui lui tenait à cœur, soit la place des femmes. C’est sous sa gouverne que la cible de 3 % de femmes a été atteinte. D’ailleurs, le nombre de travailleuses ne cesse d’augmenter depuis l’adoption du Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction (PAEF) en 2015.

Elle a de plus engagé un dialogue constructif avec les communautés des Première Nations et Inuit et mis de l’avant l’importance d’une industrie plus ouverte à la diversité, tant sur les chantiers que dans les instances dirigeantes. En plus de créer une nouvelle région Nunavik dans le régime de relations de travail, des ententes historiques ont été signées avec la communauté mohawk de Kahnawake.

Elle a également été à l’origine de l mise en place de la Ligne relais-construction, dédiée au départ à l’accompagnement des personnes victimes d’agressions sexuelles dans la construction, qui a évolué vers un service d’accompagnement pour tous les cas de harcèlement, d’intimidation et de discrimination.

Une administration et une gouvernance renforcées

Sous la gouverne de Diane Lemieux, la CCQ a amélioré grandement sa gouvernance et son administration. Le conseil d’administration dispose d’informations, d’analyses et de données pour soutenir des décisions éclairées. Aussi, les vérifications de ses états financiers par le Vérificateur général du Québec sont extrêmement rassurantes quant à la solidité de sa situation et de ses pratiques financières, ce qui a permis d’éviter des augmentations du prélèvement pour les employeurs et la main-d’œuvre de l’industrie.

Depuis 2015, la CCQ s’est dotée de trois plans stratégiques qui fixent les priorités de l’organisation et qui ont déterminé les objectifs, les indicateurs et les cibles pour l’ensemble des équipes de la CCQ.

Des évolutions normatives porteuses pour l’industrie

Au cours des dernières années, la CCQ a piloté et fait adopter des changements réglementaires importants, notamment en faveur des femmes, mais aussi des modifications pour faire face à la rareté de main-d’œuvre, qui ont introduit la possibilité de l’alternance travail-études sur les chantiers de construction. D’autres changements ont aussi concerné l’indemnisation, les lettres d’état de situation et certains métiers de la construction.

Cap sur l’expérience client

Depuis maintenant plusieurs années, les équipes de la CCQ travaillent sans relâche pour améliorer l’accessibilité à ses services, en visant toujours les plus hauts standards de qualité dans sa prestation de service. L’expérience client figure en haut de la liste des priorités. Dans les dernières années, de multiples initiatives ont été priorisées, comme la création d’un bureau des plaintes, l’amélioration des outils et des processus pour les équipes des centres d’appels et la mise en place d’un forum sur les communications et le service à la clientèle avec les associations de l’industrie.

Les sondages menés auprès de la clientèle indiquent une hausse de leur satisfaction à l’égard des services offerts par la CCQ.

Sous l’impulsion de Diane Lemieux, la CCQ a entrepris un virage numérique majeur, qui s’est d’abord incarné par la refonte du ccq.org, et qui va se prolonger dans les prochaines années par une transformation majeure de ses services en ligne, afin de les moderniser et de permettre davantage d’autonomie et de libre-service.

Intérim et nomination à venir

M. François Charrette, vice-président – Services juridiques et secrétariat général, occupera le poste de président-directeur général par intérim. Selon la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction, communément appelée la loi R-20, la nomination du PDG de la CCQ doit faire l’objet d’une décision du Conseil des ministres.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…