Plan d’immigration du Québec 2023 : Il faudra certainement aller plus loin pour assurer notre croissance

12-décembre-2022

Suivant le dépôt du Plan d’immigration du Québec 2023 déposé aujourd’hui par la ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Mme Christine Fréchette, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est d’avis qu’il faudra aller plus loin pour assurer la croissance et la vitalité économique du Québec. L’Association souhaite d’ailleurs participer à l’exercice de consultation qui aura lieu en 2023 et qui mènera à la prochaine planification pluriannuelle de l’immigration au Québec.

« Recruter au Québec, c’est comme pêcher dans un lac vide! Avec un taux de chômage qui atteint un creux historique à 3,8%, le bassin de travailleurs disponibles au Québec devient très limité. D’autant plus que les 32 000 postes vacants dans le secteur manufacturier ne disparaissent pas, bien au contraire! Pour assurer la croissance des activités manufacturières, notamment en région, on doit avoir accès à un plus grand bassin de travailleurs. L’augmentation des seuils d’immigration économique est donc devenue un incontournable pour le Québec », souligne Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ.

Un sondage récent réalisé par MEQ auprès de 300 manufacturiers québécois, on constate que pas moins de 7G$ ont été laissés sur la table au Québec dans la dernière année en raison de la pénurie de main-d’œuvre qui persiste dans le secteur manufacturier. De ce nombre, 4G$ représentent des pertes entrainées par des contrats refusés et des retards accumulés et 3G$ constituent des pertes résultant d’investissements retardé ou annulé.

Les manufacturiers se tournent vers le recrutement international

Dans ce même sondage, on note que 70% des manufacturiers interrogés se tournent vers le recrutement international pour pallier leurs besoins de main-d’œuvre. Les entreprises identifient toutefois plusieurs obstacles au recrutement de main-d’œuvre étrangère soit la complexité des processus, les délais et les coûts et le manque de ressources pour accueillir les travailleurs étrangers.

Près de la moitié (45%) des entreprises manufacturières sondées sont d’avis que le recrutement international et la hausse des seuils d’immigration devraient faire partie de la solution à la pénurie.

Afin d’accroître le bassin de travailleurs, MEQ propose d’actionner différents leviers pour atténuer les impacts de la pénurie de main-d’œuvre dont :

  • La mise en place d’une voie d’accès prioritaire vers l’immigration permanente auprès de travailleurs étrangers temporaires déjà en emploi, afin de favoriser une meilleure régionalisation de l’immigration;
  • La réduction des délais de traitement pour accueillir des travailleurs étrangers temporaires et pour les demandes d’immigration permanente afin qu’ils soient semblables à ceux des autres provinces;
  • L’augmentation des seuils d’immigration (à 90 000 personnes immigrantes par année pour 3 ans);
  • La mise en place de mesures incitatives pour favoriser la construction de logements et l’ajout de place en garderies dans les régions.

« Il n’y a pas de solution magique pour régler les enjeux liés à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur manufacturier. On doit continuer d’accélérer l’automatisation et la robotisation de nos entreprises manufacturières, mais ces projets d’investissement nécessitent des travailleurs qui sont de plus en plus difficiles à trouver. Il faut aussi que le gouvernement du Québec et celui du Canada travaillent ensemble pour faciliter les processus et raccourcir les délais d’immigration au Québec. Il faut que tous se mettent au travail pour faciliter l’arrivée et l’intégration de ces personnes immigrantes », conclut Mme Proulx.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • Agence Ricard annonce la nomination d’une nouvelle directrice marketing

    Agence Ricard annonce la nomination d’une nouvelle directrice marketing

    20-juin-2024 L’Agence Ricard, un leader reconnu dans l’industrie électrique, a le plaisir d’annoncer la nomination de Clémence Marseille en tant que nouvelle Directrice Marketing.  Clémence apporte avec elle une riche expérience de plus de 10 ans dans le domaine du marketing, dont 5 années spécifiquement dédiées à l’industrie électrique. Son expertise et sa vision stratégique seront des… Read More…

  • Ascot acquiert NRG Management 

    Ascot acquiert NRG Management 

    20-juin-2024 Groupe Capital Ascot a le plaisir d’annoncer qu’il a acquis NRG Management, un agent d’éclairage local sur le marché québécois.  NRG commencera à représenter Stanpro pour les projets à partir du 5 août 2024. Ceci permettra à Stanpro de participer plus efficacement aux projets de spécifications et de conception-réalisation qu’elle ne peut le faire… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…