Le plan d’Hydro-Québec pour permettre la décarbonation, contribuer à la prospérité du Québec et répondre aux attentes des clients

6-novembre-2023

Le monde entier se mobilise et investit massivement dans la transition énergétique. Le Québec bénéficie d’une position enviable avec une énergie propre et de bas tarifs, mais doit saisir l’occasion pour se décarboner et créer de la richesse tout en répondant aux attentes des clients. Dans cette perspective, Hydro-Québec présente aujourd’hui son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, qui permettra de réduire les gaz à effet de serre, de répondre à la croissance prévue de la demande d’électricité et d’offrir à sa clientèle un service fiable, simple et abordable.

« Les changements climatiques s’intensifient et il faut agir. L’électricité propre du Québec sera la locomotive de la transition énergétique, qui constitue un grand projet de société. Notre Plan d’action 2035 nous guidera au cours des prochaines années vers l’atteinte de nos objectifs : remplacer les énergies fossiles par de l’électricité propre, créer de la prospérité durable et placer la clientèle au cœur de nos décisions », affirme Michael Sabia, président-directeur général d’Hydro-Québec.

Offrir un service fiable, simple et abordable

Afin d’assurer la fiabilité de ses infrastructures électriques, Hydro-Québec augmentera considérablement ses investissements, qui atteindront entre 45 et 50 G$ d’ici 2035. Nous allons travailler à stabiliser la situation par rapport aux pannes, puis à réduire la fréquence de celles-ci de 35 % sur un horizon de 7 à 10 ans. Pour ce faire, nous intensifierons notamment les travaux de maîtrise de la végétation et déploierons des pratiques innovantes, comme l’enfouissement des lignes en pleine terre (ou enfouissement léger), et de nouveaux équipements, comme les poteaux en composite.

Par ailleurs, nous allons offrir à nos clientes et clients une expérience simplifiée lorsqu’ils interagissent avec Hydro-Québec, grâce à l’introduction d’une plateforme numérique unique et à la simplification de nos différents outils en ligne.

Les tarifs d’électricité vont demeurer abordables. Pour la clientèle résidentielle, les hausses tarifaires seront limitées à l’inflation, jusqu’à un plafond de 3 %. En ce qui concerne les tarifs commerciaux et industriels, leur compétitivité sera maintenue.

L’efficacité énergétique jouera un rôle clé pour alléger la facture des clients et clientes. Hydro-Québec souhaite doubler les économies d’énergie afin d’atteindre 3 500 MW d’ici 2035 (21 TWh en efficacité énergétique). Pour y arriver, elle bonifiera les appuis financiers de façon à couvrir jusqu’à 50 % du coût d’achat d’équipements à haute performance énergétique. Elle encouragera également la réalisation de rénovations écoénergétiques.

Horizon 2050 :  deux fois plus d’électricité

Un exercice de prévision des besoins énergétiques à long terme nous permet aujourd’hui d’avancer que nous aurons besoin de 150 à 200 TWh additionnels pour répondre à la demande d’électricité du Québec à l’horizon 2050, soit deux fois plus d’électricité qu’actuellement. Pour faire face à cette croissance, il nous faudra 60 TWh de plus d’ici 2035, ce qui correspond à l’ajout d’entre 8 000 et 9 000 MW de puissance. De cette augmentation, 75 % servira à décarboner la consommation d’énergie actuelle du Québec, tandis que 25 % alimentera la croissance économique, notamment celle des filières industrielles nécessaires à la transition énergétique.

Concrètement, Hydro-Québec entend tripler la production éolienne en intégrant au réseau des ajouts de puissance de plus de 10 000 MW d’ici 2035. De plus, de 3 800 à 4 200 MW de nouvelle capacité de production hydroélectrique seront ajoutés grâce à l’augmentation de la puissance de centrales existantes ainsi qu’à la construction de nouvelles centrales hydroélectriques, dont une centrale à réserve pompée. Le bouquet énergétique intégrera également du solaire et du stockage par batterie, et nous analyserons les autres technologies en cours de développement un peu partout dans le monde. 

Les investissements nécessaires d’ici 2035 pour augmenter notre capacité de production et rehausser la capacité de notre réseau de transport seront de l’ordre de 90 à 110 G$. À cela s’ajouteront des investissements en pérennisation visant à assurer la fiabilité et la qualité du service.

Une relation de partenariat avec les communautés autochtones

Hydro-Québec entame, en collaboration avec le gouvernement du Québec, une démarche de réconciliation économique avec les Premières Nations et les Inuit. Le dialogue se fera dans le respect de trois principes fondamentaux : établir des partenariats avec les communautés autochtones, simplifier l’accès de celles-ci au financement et définir conjointement avec elles les modalités de nos projets communs. Assurer une représentativité des Autochtones au sein de notre main-d’œuvre et de nos instances décisionnelles constitue également une initiative prioritaire.

Cinq priorités pour passer à l’action

Le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec s’articule autour de cinq priorités.

  1. Investir davantage dans le réseau électrique afin d’offrir à notre clientèle un service fiable et de grande qualité à un coût abordable.
  2. Faire preuve d’innovation pour encourager nos clients et clientes à considérer l’électricité comme une ressource précieuse qui mérite que tous et toutes collaborent avec nous pour mieux la consommer.
  3. Déterminer et démarrer les meilleurs projets qui nous permettront de produire plus d’électricité pour soutenir les ambitions du Québec, en gardant un esprit ouvert par rapport à l’ensemble des options qui s’offrent à nous.
  4. Entamer une démarche de réconciliation économique avec les Premières Nations et les Inuit en collaboration avec le gouvernement du Québec.
  5. Transformer nos façons de faire pour mieux répondre aux besoins de notre clientèle et soutenir l’atteinte des objectifs de décarbonation et de prospérité économique du Québec.

Après une période de stabilité, Hydro-Québec s’engage donc dans une importante phase de croissance qui nécessitera des investissements considérables. Nous prévoyons que ces investissements ainsi que les charges d’exploitation qui seront nécessaires pour la réalisation du Plan d’action 2035 totaliseront entre 155 et 185 G$, ce qui correspond à une moyenne annuelle de trois à quatre fois supérieure à celle des cinq dernières années.

Une conversation concernant ce projet de société

Étant donné l’ampleur de la tâche à accomplir et le rôle important de plusieurs acteurs de la société dans la mise en œuvre de ce plan, nous engagerons des conversations ciblées avec nos parties prenantes et la population au cours des prochains mois. Nous serons à l’écoute des communautés autochtones, des municipalités, des spécialistes du secteur énergétique et des acteurs des milieux des affaires, syndical, de l’environnement et de la construction, sans oublier les entités représentant les consommateurs et consommatrices et nos employés et employées. La population québécoise pourra également participer au moyen de canaux numériques. Ces échanges nous permettront de préciser nos pistes de solution et les façons de les concrétiser. À l’issue de la période de dialogue, nous présenterons le résultat de ces échanges au printemps 2024.

Consulter le Plan d’action 2035 : https://www.hydroquebec.com/a-propos/publications-rapports/plan-action-2035.html   

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • ECS recertifié en tant que mieux géré de statut Platine pour la 7ème année consécutive

    ECS recertifié en tant que mieux géré de statut Platine pour la 7ème année consécutive

    22-mai-2024 Electrical Cable Supply (ECS), premier fournisseur indépendant de solutions de fils et de câbles électriques au Canada, est fier d’annoncer sa recertification en tant que membre du Club Platine des Sociétés les mieux gérées au Canada pour la septième année consécutive. Ce titre prestigieux, décerné par Deloitte, récompense les entreprises détenues et gérées par… Read More…

  • Agence Ricard accueille Alexandre McKeown en tant que directeur des ventes

    Agence Ricard accueille Alexandre McKeown en tant que directeur des ventes

    22-mai-2024 L’Agence Ricard est fière d’annoncer la nomination d’Alexandre McKeown à titre de directeur des ventes. Ayant fait ses preuves pour ce qui est de stimuler la croissance des revenus et de favoriser les relations avec les clients, Alexandre apporte une vaste expérience et une expertise à ce poste.  Avec plus de 13 ans d’expérience dans… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…