Hydro-Québec inscrit un bénéfice net de 2,7 G$ au premier semestre de 2023

28-août-2023

Hydro-Québec affiche un bénéfice net de 2 687 M$ pour le premier semestre de 2023, en baisse de 55 M$ comparativement au sommet historique de 2 742 M$ enregistré à la même période de l’an dernier. La mise en œuvre de la stratégie de gestion des risques a permis à l’entreprise de tirer profit des prix à terme élevés en vigueur en 2022, ce qui a entraîné une augmentation notable des produits des ventes hors Québec en 2023. Cet accroissement a cependant été contrebalancé par l’effet conjugué de trois principaux facteurs, soit une diminution des ventes d’électricité au Québec en raison d’un hiver doux, une majoration des charges d’exploitation et une hausse de la charge d’amortissement.

« Il s’agit globalement d’un très bon premier semestre, a commenté Jean-Hugues Lafleur, vice-président exécutif et chef de la direction financière d’Hydro-Québec. Néanmoins, le deuxième trimestre de l’année a été marqué par des conditions météorologiques défavorables sur nos marchés d’exportation. Même si notre stratégie de gestion des risques a continué d’atténuer les impacts de la chute des prix sur les marchés de l’énergie, notre bénéfice net trimestriel est en baisse en raison notamment de la diminution du volume vendu à l’extérieur du Québec. Pour ce qui est des mois à venir, nous prévoyons que le recul des prix que nous observons depuis le début de 2023 continuera d’avoir une incidence notable sur les résultats. »

Faits saillants du semestre

  • Marchés hors Québec :
    • Incidence favorable de la stratégie de gestion des risques ayant plus que compensé la diminution des prix sur les marchés d’exportation
      • Prix moyen obtenu à l’exportation (y compris l’effet des couvertures) : 10,9 ¢/kWh
      • Prix moyen du marché : 5,2 ¢/kWh
    • Volume des ventes : 14,9 TWh, en baisse de 2,2 TWh par rapport au premier semestre de 2022
  • Marché du Québec :
    • Températures hivernales plus douces en 2023
      • Principalement en janvier (supérieures de 9 °C à celles de janvier 2022)
  • Tempête de verglas d’avril:
    • Événement météorologique majeur qui a causé près de 10 000 pannes et touché 1,3 million de clients et clientes
    • Coûts de rétablissement du service de l’ordre de 50 M$
      • Aucun impact sur les tarifs d’électricité
  • Investissements :
    • Plus de 2 G$ investis en immobilisations corporelles et incorporelles aux quatre coins du Québec
    • Affectation de plus des deux tiers des investissements à la pérennisation du parc d’équipements
  • Financement :
    • Réalisation d’activités de financement permettant de réunir 1,1 G$ au deuxième trimestre
      • Billets à moyen terme échéant en 2029, à un coût de 3,53 % : 0,6 G$
      • Obligations échéant en 2063, à un coût de 4,19 % : 0,5 G$
    • Montant total recueilli depuis le début de l’année : 2,2 G$

Les ventes d’électricité sur les marchés hors Québec se sont établies à 1 626 M$, en hausse de 390 M$ comparativement aux 1 236 M$ inscrits à la même période de 2022. D’une part, l’incidence favorable de la stratégie de gestion des risques qu’Hydro-Québec a mise en œuvre pour réduire la volatilité des prix a plus que compensé la chute des prix sur les marchés de l’énergie. Grâce à cette stratégie, l’entreprise a pu tirer profit des prix à terme élevés qui avaient cours en 2022 en raison de la situation géopolitique mondiale, ce qui a eu un impact positif sur les produits de cette année. D’autre part, dans un contexte marqué par des conditions météorologiques défavorables, le volume des ventes hors Québec a diminué de 2,2 TWh par rapport à la période comparative.

En ce qui a trait aux ventes au Québec, elles ont rapporté 114 M$ de moins que les 7 200 M$ enregistrés il y a un an, en raison principalement des températures qui ont entraîné une diminution de 335 M$. Cette baisse a toutefois été atténuée par l’indexation des tarifs les 1ers avril 2022 et 2023, qui s’est traduite par des produits additionnels de 212 M$.

Les charges d’exploitation ont quant à elles augmenté de 121 M$, en partie par suite de la croissance des activités de l’entreprise visant à améliorer la qualité et la fiabilité du service, notamment par l’accroissement des travaux d’entretien et de maintenance et la hausse des dépenses au chapitre des services numériques afin de répondre à l’intensification des besoins d’affaires d’Hydro-Québec et de soutenir son évolution technologique. L’impact de cette augmentation a cependant été atténué par une diminution du coût des services rendus aux fins des régimes d’avantages sociaux futurs offerts aux membres du personnel liée à la majoration, à la fin de 2022, des taux d’intérêt à long terme sur les marchés financiers, auxquels correspondent les taux d’actualisation.

Enfin, la comptabilisation des autres composantes du coût des avantages sociaux futurs a entraîné un écart défavorable de 166 M$, qui tient essentiellement à la montée des intérêts sur les obligations dans un contexte de hausse des taux d’intérêt à long terme, tandis que la charge d’amortissement s’est accrue de 81 M$ en raison surtout d’une croissance de l’amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles.

Par ailleurs, Hydro-Québec a consacré 2 028 M$ à ses investissements en immobilisations au cours des six premiers mois de 2023, une somme comparable aux 2 005 M$ investis un an plus tôt. Plus des deux tiers du montant investi en 2023 a été affecté à des travaux d’envergure ayant pour but de pérenniser les actifs de production, de transport et de distribution.

Pour de plus amples renseignements sur les résultats du premier semestre 2023 d’Hydro-Québec, consultez le site www.hydroquebec.com/a-propos/resultats-financiers/bulletin-trimestriel.html.  

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…