L’ACÉ dépose une demande auprès du CRTC afin d’améliorer l’efficacité, la fiabilité et la sécurité du réseau électrique intelligent

ace_125.gif

 

ace_400.gif30 mai 2019

L’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) a déposé une demande auprès du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) afin de réclamer des changements au régime de réglementation des communications sans fil qui permettront aux services d’électricité canadiens membres de l’ACÉ d’obtenir l’accès de gros aux réseaux cellulaires.

Les changements demandés permettraient aux services d’électricité canadiens d’établir de façon rentable et fiable le réseau intelligent canadien avec des avantages comprenant, sans toutefois s’y limiter :

  • L’optimisation de l’électrification des transports;
  • Le déploiement plus étendu de la technologie des centrales électriques virtuelles afin d’améliorer la résilience du réseau et de réduire l’empreinte écologique de la production d’énergie;
  • L’amélioration de l’intégration des ressources énergétiques distribuées (RED) telles que l’énergie éolienne et solaire;
  • L’accroissement de l’automatisation du réseau afin d’améliorer la sécurité des travailleurs de première ligne, des premiers répondants et du public;
  • L’amélioration significative de la fiabilité et de la qualité de l’énergie fournie, une exigence essentielle des industries de haute technologie émergentes.

« Favoriser le développement de notre réseau intelligent canadien est essentiel à l’électrification de l’économie de notre pays. Les membres de l’ACÉ ont bien hâte de collaborer avec le CRTC et les entreprises de télécommunications canadiennes pour atteindre cet objectif », a déclaré Francis Bradley, chef de l’exploitation de l’ACÉ. « L’ACÉ demande ces réformes réglementaires importantes afin de faciliter le fonctionnement efficace, fiable et sécurisé du réseau intelligent émergent. »

Les changements demandés par l’ACÉ sont importants, car le réseau intelligent nécessitera des dizaines de millions d’appareils connectés intelligents déployés sur le réseau électrique canadien. Ces appareils représenteraient une augmentation significative de la communication machine à machine (M2M) actuellement utilisée par les services d’électricité canadiens. Lors de la construction du réseau intelligent, il est essentiel que cette communication M2M soit robuste, sécurisée, fiable et rentable.

Pour fournir le réseau intelligent aux Canadiens, il est nécessaire de modifier la manière dont les services d’électricité canadiens peuvent accéder aux réseaux de télécommunications sans fil canadiens et qui a déjà été mise en œuvre dans des pays tels que les Pays-Bas, l’Australie, l’Italie, et la Belgique.

Related Articles


Monde en mouvement

  • Agence Ricard annonce la nomination d’une nouvelle directrice marketing

    Agence Ricard annonce la nomination d’une nouvelle directrice marketing

    20-juin-2024 L’Agence Ricard, un leader reconnu dans l’industrie électrique, a le plaisir d’annoncer la nomination de Clémence Marseille en tant que nouvelle Directrice Marketing.  Clémence apporte avec elle une riche expérience de plus de 10 ans dans le domaine du marketing, dont 5 années spécifiquement dédiées à l’industrie électrique. Son expertise et sa vision stratégique seront des… Read More…

  • Ascot acquiert NRG Management 

    Ascot acquiert NRG Management 

    20-juin-2024 Groupe Capital Ascot a le plaisir d’annoncer qu’il a acquis NRG Management, un agent d’éclairage local sur le marché québécois.  NRG commencera à représenter Stanpro pour les projets à partir du 5 août 2024. Ceci permettra à Stanpro de participer plus efficacement aux projets de spécifications et de conception-réalisation qu’elle ne peut le faire… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…