Classification des emplacements dangereux, ainsi que des gaz et vapeurs inflammables

Classifying

Par Pierre McDonald

Les inspecteurs qui examinent des plans et inspectent des installations dans des zones où des gaz et des vapeurs inflammables se trouvent, ou pourraient se trouver, doivent avoir une bonne compréhension de l’étendue de ces zones, conformément à la définition du Code canadien de l’électricité, Partie I, ci-après, le « Code ». Les caractéristiques de certains types d’installations courantes, comme les stations-services et autres postes de distribution d’essence, sont relativement uniformes. Bien que les lieux où peuvent se trouver des poussières combustibles, des poussières combustibles conductives d’électricité, des fibres et des parcelles, soient considérés comme étant des emplacements dangereux, le présent article porte uniquement sur les installations pouvant potentiellement présenter des gaz et des vapeurs inflammables.

L’article 18 du Code établit les exigences liées à l’installation d’équipements électriques et les méthodes de câblage autorisées dans des emplacements dangereux. La définition de ces emplacements contribue à déterminer quels équipements et méthodes de câblage sont requis. Selon l’article 18-004, les emplacements de classe I sont ceux dans lesquels il y a ou peut y avoir des gaz ou vapeurs inflammables en quantité suffisante dans l’air pour constituer des atmosphères explosives gazeuses. Cette classification est en outre divisée (article 18-006) en zones, en fonction de la fréquence de production d’atmosphères explosives. La zone 0 comprend les emplacements dans lesquels des atmosphères explosives gazeuses sont présentes en tout temps ou pendant de longues périodes. La zone 1 comprend les emplacements situés à proximité d’une zone 0, ou dans lesquels des atmosphères explosives gazeuses sont susceptibles d’être présentes dans des conditions normales de fonctionnement. La zone 2 comprend les emplacements situés à proximité d’une zone 1, ou des emplacements où des atmosphères explosives gazeuses ne sont pas susceptibles de se produire en fonctionnement normal, si ce n’est que pour une très courte période. 

18-006 Répartition des emplacements de classe I (voir les appendices B et J)

Les emplacements de classe I doivent être répartis en trois zones, suivant la fréquence de production et la durée d’une atmosphère explosive gazeuse :

a) la zone 0 comprend les emplacements de classe I dans lesquels des atmosphères explosives gazeuses sont présentes en tout temps ou pendant de longues périodes;

b) la zone 1 comprend les emplacements de classe I dans lesquels :

(i) des atmosphères explosives gazeuses sont susceptibles d’être présentes dans des conditions normales de fonctionnement; ou

(ii) des atmosphères explosives gazeuses peuvent être transmises, depuis un emplacement de classe I, zone 0 situé à proximité; et

c) la zone 2 comprend les emplacements de classe I dans lesquels :

(i) des atmosphères explosives gazeuses ne sont pas susceptibles de se produire en fonctionnement normal, si ce n’est que pour une très courte période; ou

(ii) des atmosphères explosives gazeuses peuvent être transmises depuis un emplacement de classe I, zone 1, situé à proximité, sauf si l’on élimine les possibilités de pénétration de ces atmosphères gazeuses au moyen d’une ventilation mécanique adéquate à air sous pression provenant d’une source d’air pur et si une protection efficace contre tout défaut du système de ventilation est assurée.

 

Compte tenu de ces définitions, certaines installations communes ont été classées à l’intention de l’utilisateur du Code et figurent à l’article 20. Cet article décrit la portée des emplacements dangereux pour les installations suivantes : stations-services et autres installations de distribution d’essence – articles 20-002 à 20-014; installations de distribution, remplissage et stockage de propane – articles 20-030 à 20-042; postes de stockage et de ravitaillement en gaz naturel comprimé, et postes de compression – articles 20-060 à 20-070; garages commerciaux, réparation et stockage – articles 20-100 à 20-114; garage de stockage résidentiel – articles 20-200 à 20-206; usines à réservoir en gros – 20-300 à 20-312; usines de finition – articles 20-400 à 20-414; hangars d’aviation – 20-500 à 20-522. Les descriptions d’emplacements dangereux effectuées dans les règlements ci-dessus peuvent être mieux visualisées grâce aux figures publiées dans le guide explicatif du Code. Il convient de garder à l’esprit que ce guide n’est adopté par aucune compétence du Canada et ne doit, par conséquent, servir qu’à titre informatif.

En outre, le Safety Codes Council de l’Alberta publie le Code for Electrical Installations at Oil and Gas Facilities, où d’autres installations sont visées. Ce Code est adopté en Alberta et en Saskatchewan, et sert de référence en Colombie-Britannique ainsi qu’au Manitoba. Il s’applique aux installations électriques utilisées dans la prospection, la transmission ou la production de pétrole, de gaz naturel ou d’hydrocarbures connexes. Ce Code ne s’applique pas aux installations électriques utilisées dans les raffineries de pétrole, les installations pétrochimiques, les systèmes de distribution de gaz alimentés par des dispositifs fonctionnant au gaz, à une pression de 700 kPa ou moins, aux fins de distribution de gaz aux consommateurs, et ce, dans l’ensemble ou une partie d’une municipalité, et ne s’applique pas aux systèmes d’approvisionnement en carburant destinés à de l’équipement. Certaines des installations plus communes sont classées dans des diagrammes de ce document et comprennent : plates-formes de maintenance, appareils de forage, bassins à boue, dans plusieurs configurations, avec ou sans tamis vibrant, installation de lancement ou de réception d’outils, valves, pompes, et rampes, cuves de stockage, évents, instruments de production, et conduits d’air. Comme dans le cas du guide explicatif du Code, ces diagrammes ne doivent être utilisés qu’à titre informatif, et l’utilisateur du Code doit appliquer les articles pertinents pour déterminer la classification et la portée d’un emplacement.

La classification des emplacements dangereux qui ne sont pas décrits à l’article 20 du Code ou du Code for Electrical Installations at Oil and Gas Facilities devrait être effectuée par une personne qualifiée. En raison de la nature dangereuse des emplacements décrits ci-dessus et du risque d’incendie et d’explosion, il est essentiel de faire intervenir les personnes compétentes dans la détermination des propriétés dangereuses des matériaux et processus, afin de veiller à ce que les mesures appropriées soient prises pour réduire les risques. À cette fin, plusieurs domaines peuvent être concernés, notamment, des spécialistes de l’électricité, de la mécanique, des processus, de la sécurité, ainsi que des opérations. L’appendice D19 du Code for Electrical Installations at Oil and Gas Facilities fournit des directives en matière de génie pour la détermination de la classification des emplacements.

Les inspecteurs responsables de l’examen de plans et de l’inspection de ces installations doivent savoir à quel emplacement dans une installation les méthodes de câblage doivent être modifiées afin de respecter les règles d’installation établies par le Code, pour les différents types d’emplacements. Si ces limites ne sont pas clairement définies pour l’inspecteur, il lui incombe d’en faire la demande et de recevoir des plans de classification des emplacements, produits par une personne qualifiée. La classification des emplacements n’est pas la responsabilité de l’inspecteur et ne devrait pas être faire l’objet d’une interprétation libre. Les propriétaires de ces installations ont l’obligation de produire et de tenir à jour des plans de classification des emplacements.

Pierre McDonald, CET, est Représentant Principal, Affaires Réglementaires de l’Underwriters Laboratories of Canada Inc. Établi à St-Albert, en Alberta, Pierre a été membre du Comité technique, partie 1, du Code électrique canadien ainsi que membre de plusieurs sous-comités dont la présidence des Sections 6 et 76 et un membre représentant les organismes de normes sur plusieurs comités du CSA. Il est toujours actif dans les dossiers du développement et de l’interprétation du Code canadien de l’électricité. 

Read More from Pierre McDonald:
– Le Code et la sécurité publique par les normes sur les produits électriques
– Législation provinciale et exigences administratives du Code électrique
– Section 62 : Appareillage fixe de chauffage électrique
– Maintenant disponible: La norme ULC sur la sécurité en matière d’électricité sur les lieux de travail des services publics d’électricité
– Maintenant disponible: La norme ULC sur la sécurité en matière d’électricité sur les lieux de travail des services publics d’électricité: Parte 2
– UL Code Link
– Système de notification de masse et accessoires
– Établir le moment où les nouveaux documents du Code s’appliquent
– Des changements aux sections 20, 32 et 46 du Code national de l’électricité qui sera adopté sous peu

 

Related Articles


Monde en mouvement

  • Liteline lance des améliorations de son site web

    Liteline lance des améliorations de son site web

    23-mai-2024 Vous avez peut-être remarqué un nouveau look sur notre site web lorsque vous naviguez vers les produits. Nous venons de lancer une nouvelle navigation améliorée qui combine les fonctions « Trouver », « Filtrer » et « Découvrir » dans une seule section appelée « Produits ». La page Produits vous permet de filtrer par catégorie de produits, d’affiner par attributs et… Read More…

  • ECS recertifié en tant que mieux géré de statut Platine pour la 7ème année consécutive

    ECS recertifié en tant que mieux géré de statut Platine pour la 7ème année consécutive

    22-mai-2024 Electrical Cable Supply (ECS), premier fournisseur indépendant de solutions de fils et de câbles électriques au Canada, est fier d’annoncer sa recertification en tant que membre du Club Platine des Sociétés les mieux gérées au Canada pour la septième année consécutive. Ce titre prestigieux, décerné par Deloitte, récompense les entreprises détenues et gérées par… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…