Décès de deux travailleurs par électrocution à Ivry-sur-le-lac : un contact avec une ligne électrique sous tension est en cause

12 avril 2016

Le 24 septembre 2015, M. Yan Beaulieu, installateur de signalisation, et M. Rémy Fell, chef d’équipe électricien, tous deux au service de l’entreprise Bruneau électrique inc., perdaient la vie au travail à Ivry-sur-le-Lac. Ils sont électrocutés alors qu’ils effectuent des travaux d’entretien sur un lampadaire. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause une méthode de travail non sécuritaire dans l’exécution de travaux à proximité d’une ligne électrique sous tension.

Au Québec, depuis 5 ans, 16 travailleurs sont décédés après avoir été en contact avec le courant électrique. Seulement dans la région des Laurentides, ce sont 4 travailleurs qui ont perdu la vie dans de tels accidents.

Électrocutés lors du soulèvement d’un lampadaire

Le jour de l’accident, les travailleurs s’affairaient, en compagnie d’un collègue manœuvre, à l’entretien d’un lampadaire en bordure du chemin Degrosbois. Pour ce faire, l’installateur de signalisation, qui avait terminé son travail sur le chantier, a quitté son camion pour se placer près du lampadaire devant être soulevé. Le chef d’équipe était aux commandes du camion-nacelle pour effectuer les travaux et procéder au soulèvement du lampadaire. C’est à ce moment que le lampadaire s’est incliné, a pivoté et est entré en contact avec la ligne électrique sous tension. L’installateur de signalisation ainsi que le chef d’équipe ont été électrocutés et sont tombés au sol alors que le troisième travailleur a subi des brûlures. Les services d’urgence ont été appelés sur les lieux de l’accident. Le décès de deux travailleurs a été constaté au centre hospitalier.

Deux causes expliquent l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident. D’abord, lors du soulèvement d’un lampadaire, ce dernier s’est incliné, a pivoté et est entré en contact avec la ligne électrique sous tension, entraînant l’électrocution de deux travailleurs.

Ensuite, la méthode de travail utilisée pour exécuter les travaux à proximité d’une ligne électrique sous tension n’était pas sécuritaire.

La CNESST exige une procédure de travail sécuritaire

À la suite de l’accident, la CNESST a interdit à l’employeur d’effectuer des travaux de retrait et d’installation de lampadaires à proximité d’une ligne électrique jusqu’à l’élaboration d’une procédure de travail sécuritaire. De plus, une seconde interdiction a été émise quant à l’utilisation du camion-nacelle en cause dans l’accident afin qu’il fasse l’objet d’une inspection mécanique et structurale. L’employeur s’est conformé à ces exigences.

En lien avec cet accident, la CNESST a délivré à l’employeur, Bruneau électrique inc., un constat d’infraction. Pour ce type d’infraction, le montant de l’amende varie de 16 124 $ à 64 495 $ pour une première offense, et pourrait atteindre 322 479 $ en cas de récidive.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle qu’il est nécessaire de respecter la distance d’approche minimale requise lorsque des travaux sont effectués à proximité d’une ligne électrique.

Près d’une ligne électrique, s’assurer que toute personne, pièce, équipement ou élément de machinerie se trouve plus loin que les distances minimales d’approche :

  • à plus de 3 m des lignes électriques de moins de 125 kV;
  • à plus de 5 m des lignes électriques de 125 à 250 kV;
  • à plus de 8 m des lignes électriques de 250 à 550 kV;
  • à plus de 12 m des lignes électriques de plus de 550 kV.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés à l’électrocution : www.csst.qc.ca/prevention/secteur/construction/electricite/Pages/garder_distances.aspx.

Suivis de l’enquête

Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à la Corporation des maîtres électriciens du Québec afin que ses membres en soient informés.

De plus, le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d’études Électriciens/électriciennes afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

 

Related Articles


Monde en mouvement

  • Agence Ricard annonce la nomination d’une nouvelle directrice marketing

    Agence Ricard annonce la nomination d’une nouvelle directrice marketing

    20-juin-2024 L’Agence Ricard, un leader reconnu dans l’industrie électrique, a le plaisir d’annoncer la nomination de Clémence Marseille en tant que nouvelle Directrice Marketing.  Clémence apporte avec elle une riche expérience de plus de 10 ans dans le domaine du marketing, dont 5 années spécifiquement dédiées à l’industrie électrique. Son expertise et sa vision stratégique seront des… Read More…

  • Ascot acquiert NRG Management 

    Ascot acquiert NRG Management 

    20-juin-2024 Groupe Capital Ascot a le plaisir d’annoncer qu’il a acquis NRG Management, un agent d’éclairage local sur le marché québécois.  NRG commencera à représenter Stanpro pour les projets à partir du 5 août 2024. Ceci permettra à Stanpro de participer plus efficacement aux projets de spécifications et de conception-réalisation qu’elle ne peut le faire… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…