Propulsion Québec salue le leadership du Québec pour la Stratégie québécoise sur la recharge des véhicules électriques

10-septembre-2023

Propulsion Québec, la grappe industrielle des transports électriques et intelligents (TEI), salue le dévoilement de la Stratégie québécoise sur la recharge des véhicules électriques annoncée aujourd’hui par le premier ministre du Québec, M. François Legault, le ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, M. Benoît Charette et son adjoint parlementaire, M. Mathieu Lemay. Cette annonce stratégique, qui prévoit un financement de 514 millions de dollars sur 5 ans, permettra d’accélérer le déploiement d’infrastructures de recharges publiques et privées pour différents types de véhicules, notamment le transport lourd. La grappe constate avec grande satisfaction le maintien et la bonification des programmes d’aides financières destinés à l’acquisition et au déploiement d’infrastructures de recharge ainsi que la confirmation du projet d’innovation de recharge par induction des ambulances électriques coordonné par Propulsion Québec. Elle souhaite toutefois rappeler l’importance de collaborer avec l’industrie afin de bien cerner les besoins des entreprises et d’assurer le succès de la transition vers la mobilité durable.

Le déploiement des véhicules électriques et intelligents et celui des infrastructures de recharge vont inévitablement de pair. Le gouvernement du Québec vise ainsi juste en :

  • Souhaitant atteindre 6 700 bornes de recharge rapides publiques et 110 000 bornes de recharge publiques de niveau 2 sur le territoire d’ici 2030 ;
  • Dédiant un budget de 35 millions $ prévu pour accélérer l’implantation de bornes de recharge publiques pour le transport lourd le long des principaux axes routiers ;
  • Finançant 24 millions $ pour la mise en place d’une nouvelle aide financière visant à soutenir l’électrification du transport lourd et des parcs de véhicules ;
  • Prévoyant adopter une réglementation visant à prévoir l’aménagement d’infrastructures de recharge dans les nouveaux bâtiments multilogement en plus de prévoir une aide financière pour les bâtiments déjà construits.

« C’est avec des cibles audacieuses, une planification intelligente en urbanisme de la mobilité du futur et des investissements conséquents que l’écosystème des TEI pourra faire la différence d’un point de vue économique et environnemental pour le Québec. La Stratégie aborde de nombreux enjeux identifiés par notre industrie tels que l’interopérabilité, la cybersécurité, la réglementation, la place du secteur privé et des municipalités ainsi que la gestion de l’énergie. Avec cette annonce, le gouvernement nous montre qu’il a pris en compte les demandes et besoins formulés par notre secteur au cours des derniers mois, c’est très encourageant », affirme Sarah Houde, Présidente et directrice générale de Propulsion Québec.

Favoriser l’innovation pour contribuer à l’efficacité énergétique

L’expérimentation et la démonstration seront la clé pour développer des infrastructures intelligentes et des projets d’interopérabilité, afin de mieux comprendre l’impact de la recharge sur les bâtiments et favoriser le développement de nouvelles solutions de recharge connectées, notamment bidirectionnelles. Nous sommes heureux de constater le maintien et la bonification des aides financières destinées à la recharge, à la gestion de l’énergie et l’accompagnement.

Le Centre d’innovation collaborative en mobilité (CIM) de Propulsion Québec prévoit le développement de deux plateformes d’innovation qui permettront de faciliter la démonstration des installations d’infrastructures électriques typiques pour les véhicules moyens et lourds. Il permettra d’offrir un parc unique et agnostique d’infrastructures ainsi que de solutions de recharge pour réaliser des tests d’interopérabilité et des solutions de gestion de l’énergie et des projets pilotes bidirectionnels (V2G). Nous tendons la main au gouvernement du Québec pour collaborer et diffuser les apprentissages de ces plateformes d’innovation.

Former adéquatement la main-d’œuvre pour soutenir à l’électrification

L’accélération du déploiement des infrastructures de recharge nécessitera une meilleure adéquation entre les compétences de la main-d’œuvre et la transition vers la mobilité durable. Le gouvernement du Québec doit ainsi considérer le secteur des transports électriques et intelligents comme prioritaire dans sa stratégie de lutte à la pénurie de main-d’œuvre. Propulsion Québec salue le montant de 600 000 $ prévu pour bonifier l’offre de formations ainsi que la volonté gouvernementale de mettre en place des actions afin de favoriser l’attractivité de la main-d’œuvre dans le secteur de la recherche. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction, mais il faudra aller plus loin en identifiant des standards de formation, des compétences à développer et mettre de l’avant la qualité des opportunités de carrières dans le secteur afin de mieux répondre aux besoins de l’électrification.

« La Stratégie québécoise sur la recharge des véhicules électriques était attendue par tout l’écosystème des TEI et nous tenons à saluer le leadership du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs. Dans un contexte où le gouvernement du Québec souhaite interdire la vente de véhicules à essence dès 2035, l’ensemble des mesures annoncées arrivent à point. Il sera essentiel de porter une attention particulière aux besoins du transport moyens et lourds en matière de recharge et de favoriser un transfert modal vers des modes les transports collectifs, actifs et la mobilité partagée. À cet égard, Propulsion Québec souhaite offrir son entière collaboration au gouvernement du Québec et pour contribuer au travail du comité consultatif, conclut Sarah Houde. 

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…