CanREA se réjouit de la publication du projet de règlement sur l’électricité propre

17-août-2023

Le Canada annonce les mesures fondamentales qui permettront de décarboniser la production d’électricité d’ici 2035.

CanREA se joint au ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, pour annoncer le nouveau projet de règlement fédéral sur l’électricité propre aujourd’hui.

« En 2021, le rapport Électrifier le parcours du Canada vers la carboneutralité : La vision 2050 de CanREA présentait une liste des tâches à accomplir pour que le Canada atteigne la carboneutralité. Dans la tâche 1, nous demandions au Canada d’adopter des mesures fondamentales qui permettraient de décarboniser la production d’électricité d’ici 2035. Voilà pourquoi je suis si heureuse d’être ici aujourd’hui pour l’annonce de la publication du projet de règlement fédéral sur l’électricité propre », a déclaré Vittoria Bellissimo, présidente et chef de la direction de CanREA dans son allocution. 

« En sa qualité d’association de membres pancanadienne, CanREA est ravie de voir que le projet de règlement fixe l’objectif à atteindre, la carboneutralité, mais laisse carte blanche aux provinces et aux entreprises sur la trajectoire à emprunter », a ajouté Mme Bellissimo. 

CanREA réclame depuis longtemps une augmentation massive des nouvelles installations d’énergie éolienne, d’énergie solaire et de stockage d’énergie. Il faudra produire grâce à ces trois technologies les deux tiers de l’électricité nécessaire à la décarbonisation de l’économie dans les prochaines décennies. En fait, pour atteindre la carboneutralité, le Canada devra installer plus de 5 000 MW de puissance éolienne et solaire par année d’ici 2050. 

Pourquoi ces technologies sont-elles la solution? En raison de leur efficacité, de leur maturité et de leur abordabilité : c’est la solution la moins coûteuse pour que le Canada atteigne ses objectifs de carboneutralité. 

Pour y arriver, il faut éliminer les obstacles à l’essor d’un secteur du stockage d’énergie et des énergies renouvelables viable au Canada. 

Le règlement sur l’électricité propre lance un signal clair au marché : il faut poursuivre le déploiement des énergies renouvelables d’un bout à l’autre du pays de sorte à attirer d’importants nouveaux investissements au Canada. 

« C’est tout un moment pour notre industrie au Canada, parce que ce projet ouvre d’immenses possibilités pour les énergies renouvelables et le stockage d’énergie », a précisé Mme Bellissimo. 

Le règlement amènera également des débouchés économiques pour les communautés autochtones et leurs entreprises, un élément que bien des membres de CanREA ont à cœur, comme leurs modèles d’affaires sont de plus en plus fondés sur des partenariats avec les peuples autochtones. 

CanREA représente les plus éminentes entreprises d’énergie éolienne, d’énergie solaire et de stockage d’énergie du Canada, et travaille à bâtir un réseau électrique plus fiable, plus abordable et plus durable pour l’avenir du pays. Pour savoir comment le Canada peut utiliser l’éolien, le solaire et le stockage d’énergie pour atteindre son objectif de carboneutralité, veuillez consulter Électrifier le parcours du Canada vers la carboneutralité : la vision 2050 de CanREA.  

PHOTO: Vittoria Bellissimo, Présidente et chef de la direction de CanREA.
PHOTO : De gauche à droite : Shatha Qaqish-Clavering, Directrice, stratégie et opérations, Climate Positive Energy; Vittoria Bellissimo, Présidente et chef de la direction, Association canadienne de l’énergie renouvelable ; L’hon. Steven Guilbeault, Ministre de l’Environnement et du Changement climatique; Julie Dabrusin, Secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles et du ministre de l’Environnement et du Changement climatique; David Sinton, Directeur universitaire, Climate Positive Energy; Evan Pivnick, Gestionnaire du Programme d’énergie propre, Clean Energy Canada.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…