|

Un Canada vert et électrifié

29-octobre-2023

Carol McGlogan

Il n’y a pas de moment plus important pour être dans l’industrie électrique que « maintenant ». La signature de l’Accord de Paris par le Canada signifie que nous devons réduire les émissions de GES de 40 à 45 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. L’objectif est ambitieux et, hors du secteur du pétrole et du gaz, les transports, les bâtiments et l’industrie lourde sont les trois prochains grands émetteurs. Si l’on considère les émissions du point de vue de l’offre et de la demande d’énergie, 35 % des émissions proviennent de l’offre d’énergie et 65 % de la demande d’énergie. Notre industrie joue un rôle essentiel dans l’approvisionnement en énergie, en fournissant la technologie et l’intelligence nécessaires à un réseau électrique robuste et modernisé. En ce qui concerne la demande, nous disposons de solutions pour améliorer l’efficacité des bâtiments et de la fabrication.

Selon le groupe Pembina*, 80 milliards de dollars de dépenses annuelles seront nécessaires de la part de sources publiques et privées pour décarboniser le Canada. Nous dépensons actuellement 15 milliards de dollars par an.

En ce qui concerne les transports, Pembina estime qu’il faudra 800 000 bornes de recharge publiques pour les véhicules légers et 40 000 bornes publiques pour les véhicules moyens et lourds afin de répondre aux prévisions relatives à l’adoption des VE au Canada. Pour répondre à cette demande, un plan national de déploiement de l’infrastructure doit être aligné sur les objectifs en matière de VE.

La plus grande possibilité pour les bâtiments est l’électrification du chauffage. Au Canada, 78 % des émissions des bâtiments proviennent des équipements de chauffage des locaux et de l’eau. Le Canada compte plus de 16 millions de logements et 482 000 bâtiments commerciaux et publics. L’électrification du chauffage amplifiera les problèmes de capacité du réseau, soulignant la nécessité d’adopter des technologies d’économie d’énergie telles que l’éclairage et les contrôles. Pembina estime qu’il faut multiplier par cinq le rythme actuel des rénovations pour atteindre les objectifs de 2050 et que les possibilités de rénovation s’élèvent à 400 milliards de dollars d’ici à 2040 pour les marchés résidentiel et commercial.

Pour soutenir l’électrification des transports et des bâtiments, d’importantes améliorations de l’infrastructure électrique physique seront nécessaires. Parallèlement, la source d’énergie pour l’électricité doit être propre. Le réseau canadien étant alimenté à 80 % par des sources d’énergie propres, nous disposons de l’un des réseaux électriques les plus propres au monde. Selon le régulateur canadien de l’énergie, on estime que la capacité de production du réseau électrique aura presque doublé d’ici 2050. Parallèlement, le Canada s’efforce de produire 90 % de son électricité à partir de sources non émettrices d’ici à 2030. Les trois aspects clés pour atteindre les objectifs du Canada en matière d’électricité sont : l’expansion des ressources énergétiques distribuées et la gestion de la demande, l’approvisionnement en énergie propre avec un déploiement rapide des énergies renouvelables et du stockage, et l’amélioration des réseaux de transmission et de distribution.

Les membres de l’EFC sont prêts à aider les gouvernements et les entreprises à relever le défi de la neutralité carbone. Pour ce faire, nous rassemblons un groupe d’experts en mesure de définir les positions de l’industrie sur les recommandations en matière d’application et de politique. Nous voulons être la source d’expertise technique et d’application en ce qui concerne la modernisation du réseau, l’efficacité des bâtiments et le soutien à l’infrastructure des VE. C’est à ce stade que le programme « Un Canada vert et électrifié » entre en jeu. Dans le cadre des trois piliers que sont le réseau, les bâtiments et l’infrastructure des VE, ces groupes distincts identifieront les obstacles, les possibilités, les stratégies et les incitations nécessaires pour réduire la demande d’énergie et améliorer l’approvisionnement en électricité. Si vous êtes membre d’EFC et que vous avez une expertise dans l’un de ces domaines, veuillez communiquer avec Gurvinder Chopra à l’adresse gchopra@electrofed.com pour vous joindre à l’initiative « Un Canada vert et électrifié ».

* Décarboniser le Canada grâce à l’électrification par l’institut Pembina https://www.electrofed.com/market-resources/industry-research/

Related Articles


Monde en mouvement

  • Liteline lance des améliorations de son site web

    Liteline lance des améliorations de son site web

    23-mai-2024 Vous avez peut-être remarqué un nouveau look sur notre site web lorsque vous naviguez vers les produits. Nous venons de lancer une nouvelle navigation améliorée qui combine les fonctions « Trouver », « Filtrer » et « Découvrir » dans une seule section appelée « Produits ». La page Produits vous permet de filtrer par catégorie de produits, d’affiner par attributs et… Read More…

  • ECS recertifié en tant que mieux géré de statut Platine pour la 7ème année consécutive

    ECS recertifié en tant que mieux géré de statut Platine pour la 7ème année consécutive

    22-mai-2024 Electrical Cable Supply (ECS), premier fournisseur indépendant de solutions de fils et de câbles électriques au Canada, est fier d’annoncer sa recertification en tant que membre du Club Platine des Sociétés les mieux gérées au Canada pour la septième année consécutive. Ce titre prestigieux, décerné par Deloitte, récompense les entreprises détenues et gérées par… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…