|

Pour les prévisions économiques, l’avenir s’annonce difficile

12-décembre-2022

Écrit par Tom Mason, VP, Marketing et développement des canaux, Électro-Fédération Canada

Électro-Fédération Canada a organisé la journée annuelle de prévisions économiques. Les marchés financiers connaissent une situation économique complexe et préoccupante, qui ne ressemble à rien de ce que nous avons connu au cours des dernières années-l’inflation atteignant des sommets inégalés depuis 40 ans. Les entreprises sont confrontées à une avalanche de défis découlant de l’impact du COVID, de l’inflation croissante, des perturbations de la chaîne d’approvisionnement et de la hausse rapide des taux d’intérêt, ce qui crée une situation économique unique.

L’événement visait à informer les membres du ÉFC des risques et opportunités du marché en constante évolution. Et fournir à l’auditoire une perspective sur les conditions financières en 2022/2023. Cet événement annuel a livré des prévisions économiques mondiales, nationales et régionales présentées par deux économistes de premier plan, Maureen Farrow, présidente d’Economap Inc, et Alex Carrick, économiste en chef de ConstructConnect.

La journée de prévisions économiques nous a rappelé que l’année 2022 avait bien commencé, mais qu’à mesure que nous avancions dans cette période, l’intervention de la Russie a tout changé de manière substantielle. Alex Carrick a déclaré que les conditions économiques se détériorent dans le monde entier et qu’il devient nécessaire d’évaluer le rythme du ralentissement et d’éviter une récession de plein fouet. À mon avis, les principaux domaines sur lesquels nous devons nous concentrer sont la hausse des taux d’intérêt, qui sont essentiels pour contenir la bulle d’inflation actuelle, les pénuries/coûts de main-d’œuvre et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, ainsi que la surveillance d’une large détérioration de la sécurité mondiale et de la coopération économique. La préoccupation semble être que l’inflation s’est ancrée dans notre économie et que nos politiques monétaires devront se resserrer pour continuer à faire face à la situation.

Nous sommes dans un climat commercial très difficile, et il sera encore une fois difficile de s’y retrouver.

Du côté de l’économie de la construction, les éléments cycliques ont été discutés, tels que les pénuries de matériaux et de main-d’œuvre, et la façon dont la hausse des taux d’intérêt peut freiner l’activité des projets ou des chantiers à court terme. La discussion a porté sur la demande croissante de certaines matières premières et sur les modifications des processus de production industrielle qui nécessiteront de nouvelles dépenses d’investissement massives. Quelques exemples de mégaprojets réels ont été présentés qui, à eux seuls, pourraient stimuler l’activité de construction pendant une grande partie de cette décennie.

Nous pouvons affirmer sans risque que les deux dernières décennies ont appartenu au secteur de la haute technologie et il est intéressant de noter que la prochaine décennie pourrait se concentrer sur les émissions de carbone. Plus précisément dans des domaines tels que la production d’électricité, les matières premières (cuivre) et les produits de construction innovants. Les milliards de dollars qui seront investis dans l’atténuation du changement climatique et l’émergence d’industries entièrement nouvelles pourraient constituer une lueur d’espoir. Il est important de noter que tous ces changements sont liés aux matières premières, à la construction et aux fournitures.

On pourrait dire que des temps difficiles nous attendent et que l’économie ralentit des deux côtés de la frontière. Mais je reste optimiste quant à l’avenir et je pense que pour parvenir à un environnement plus propre, nous devrons nous appuyer sur les forces de la production, du transport et du stockage de l’énergie électrique. Il semble qu’en 2023, il y aurait peu ou pas de croissance dans le monde. La question reste donc de savoir combien de temps il faudra pour juguler l’inflation? La spirale des salaires va-t-elle se poursuivre ? Ce sont ces facteurs qui détermineront si un ralentissement ou une récession sera de longue durée, court et brutal, ou si nous le traverserons rapidement. Une chose est sûre, certaines entreprises et certains secteurs la ressentiront plus que d’autres.

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 24-janvier-2023 Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) a lancé aujourd’hui avec ses partenaires Teledyne DALSA et BRP la deuxième édition de la Semaine du manufacturier qui se tiendra du 24 au 27 janvier 2023 sous le thème « Fabrique ton avenir ». Cette Semaine du manufacturier, au cours de laquelle des visites industrielles avec des… Read More…

  • 19-janvier-2023 L’Académie Lumen est un programme de formation innovateur créé dans le but de former la prochaine génération de talent de Lumen. Sa 7e cohorte entre en classe le 13 mars  prochain, pour cinq semaines. Durant ce rigoureux programme de formation, les Académicien.nes ont l’occasion de développer leurs aptitudes de ventes, d’apprendre à connaitre les… Read More…