Permis de bâtir, mars 2023

16-mai-2023

11,8 milliards de dollars

Mars 2023

11,3 % hausse

(variation mensuelle)

La valeur mensuelle totale des permis de bâtir au Canada a augmenté de 11,3 % en mars pour atteindre 11,8 milliards de dollars, principalement en raison de la forte croissance mensuelle de la valeur des permis non résidentiels (+32,0 %).

En dollars constants (2012 = 100), la valeur totale des permis de bâtir a progressé de 12,2 % pour se chiffrer à 6,9 milliards de dollars.

Graphique 1 
Valeur totale des permis de bâtir, données désaisonnalisées

Graphique 1: Valeur totale des permis de bâtir, données désaisonnalisées

Infographie 1 
Permis de bâtir, mars 2023

Vignette de l'infographie 1: Permis de bâtir, mars 2023

La valeur des permis non résidentiels augmente alors que le secteur atteint un sommet sans précédent

La valeur mensuelle totale des permis non résidentiels a fortement progressé (+32,0 %) pour atteindre un sommet sans précédent de 5,2 milliards de dollars. La hausse est attribuable à 10 projets non résidentiels particuliers d’une valeur supérieure à 100 millions de dollars chacun.

Le projet le plus important du mois, estimé à 570 millions de dollars, a été le projet de la nouvelle usine de matériaux actifs de cathodes de General Motors et de POSCO Chemical à Bécancour, au Québec, qui a fait fortement progresser (+16,7 %) la valeur des permis de bâtir dans la composante industrielle à l’échelle nationale. Ce projet est lié à la Stratégie canadienne sur les minéraux critiques, dans le cadre de laquelle d’autres investissements majeurs dans des projets industriels sont attendus.

Les intentions de construction commerciale (+41,5 %) et institutionnelle (+29,5 %) ont également affiché des hausses mensuelles considérables, contribuant à l’atteinte d’un sommet inégalé dans le secteur non résidentiel au cours du mois.

Graphique 2 
Valeur des permis de bâtir des secteurs résidentiel et non résidentiel

Graphique 2: Valeur des permis de bâtir des secteurs résidentiel et non résidentiel

Les intentions de construction résidentielle sont stables

Après un mois de février prometteur, la valeur des permis de bâtir pour les nouvelles constructions résidentielles a diminué (-0,9 %) pour s’établir à 6,6 milliards de dollars en mars. À l’échelle nationale, des permis de bâtir ont été délivrés pour 21 400 nouveaux logements durant le mois.

En mars, la Colombie-Britannique a continué d’enregistrer une forte croissance liée à de fortes intentions de construction (+30,9 %; +321,9 millions de dollars), surtout attribuables à des projets de construction de tours d’habitation en région métropolitaine. Ensemble, les quatre provinces de l’Atlantique ont également enregistré des augmentations mensuelles importantes au chapitre de la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux (+40,6 %; +48,1 millions de dollars) et de la valeur totale des permis résidentiels (+14,0 %; +39,5 millions de dollars).

Ces augmentations ont été contrebalancées à l’échelle nationale par les diminutions enregistrées dans cinq provinces. L’Ontario (-8,1 %; -246,6 millions de dollars) a contribué le plus aux reculs observés dans le secteur, tandis que la Saskatchewan (-27,0 %; -12,7 millions de dollars) a affiché la plus forte baisse proportionnelle au cours du mois.

Graphique 3 
Valeur des permis de bâtir des composantes unifamiliale et multifamiliale

Graphique 3: Valeur des permis de bâtir des composantes unifamiliale et multifamiliale

Les permis de bâtir non résidentiels contribuent le plus à la progression modérée enregistrée au premier trimestre de 2023

Après avoir enregistré trois baisses trimestrielles consécutives, la valeur totale des permis de bâtir a augmenté de 4,8 % par rapport au dernier trimestre de 2022 pour atteindre 32,4 milliards de dollars au premier trimestre de 2023.

En dollars constants (2012 = 100), la valeur trimestrielle totale des permis de bâtir a crû de 3,4 % pour se chiffrer à 18,9 milliards de dollars.

La composante commerciale (+17,2 %) a contribué le plus à la croissance trimestrielle, surtout en raison des permis délivrés en mars. Dans l’ensemble, le secteur non résidentiel a progressé de 16,1 % pour atteindre un sommet inégalé de 13,0 milliards de dollars au premier trimestre de 2023, surpassant considérablement la valeur trimestrielle record de 12,4 milliards de dollars enregistrée au trimestre précédent. Cette augmentation a coïncidé avec la décision de la Banque du Canada de freiner l’augmentation des taux d’intérêt, ce qui représente le premier répit depuis la tendance à la hausse amorcée en mars 2022.

Cependant, les effets de ce répit se font attendre en ce qui concerne les intentions de construction résidentielle, qui ont reculé de 1,6 % pour s’établir à 19,4 milliards de dollars. Il s’agit de la troisième baisse trimestrielle consécutive. Six provinces ont enregistré des diminutions de la valeur des permis résidentiels, lesquelles ont plus que fait contrepoids aux hausses observées en Ontario, au Manitoba, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Le Manitoba a affiché la progression trimestrielle la plus prononcée, tant pour la valeur des permis résidentiels (+27,5 %) que pour le nombre d’unités de logements neufs créées (+58,7 %). Les progressions observées coïncident avec l’accroissement démographique observé dans la province au cours du trimestre, lequel a surpassé la moyenne nationale.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements