Les résultats d’une enquête montrent la nécessité d’une culture de la sécurité renforcée

silvey_fluke_125.gif

 

silvey_fluke_400.gifSean Silvey

29 mai 2020

Une opportunité s’offre aux entreprises afin d’améliorer et d’élargir leurs programmes de sécurité selon une enquête réalisée par Fluke auprès de 162 électriciens. Dans le rapport, près de 100% des travailleurs ont convenu qu’il était important d’avoir une culture de la sécurité au travail pour assurer leur sécurité. Pourtant, seulement la moitié de ces mêmes électriciens estiment que les entreprises se concentrent suffisamment sur la sécurité.

C’est une chose de dire qu’il est important d’avoir une culture de la sécurité. C’en est une autre de la construire et de la maintenir. Le pilier primordial de la culture d’entreprise est difficile à influencer et il faut des années pour voir une amélioration au sein de cette culture de la sécurité.

Au lieu de cela, Chuck Pettinger, Ph. D. un expert en sécurité chez Predictive Solutions, recommande aux entreprises de commencer par créer ce qu’il appelle un «climat de sécurité positif». Au fil du temps, cela conduit à une culture de la sécurité, car le travail vers un climat de sécurité se fait quotidiennement. Lorsqu’un fort climat de sécurité fait partie de la vie quotidienne des travailleurs, la culture continue de se développer et de s’améliorer.

«Si nous influençons le climat de manière positive ou négative», explique le Dr Pettinger, «au fil du temps, cela peut avoir un impact sur la culture elle-même, la culture organisationnelle globale. Si vous voulez vraiment changer la culture, cela va prendre de trois à cinq ans. “

Comment développer un climat sécuritaire

La communication est essentielle pour créer un climat de sécurité solide, estime le Dr Pettinger. La façon dont on parle de sécurité – du haut vers le bas – fait toute la différence. Il y a trois principaux aspects de la communication à mettre en œuvre ou à modifier avant de voir un impact positif sur votre climat de sécurité.

1. Les indicateurs

Le suivi des blessures est un baromètre commun que la plupart des entreprises utilisent pour évaluer le succès de leurs campagnes de sécurité. Mais le suivi du taux de blessures ou des jours depuis le dernier incident peut éroder toute autre action visant à créer un climat de sécurité. «Si vous avez des mécanismes de suivi des blessures (par exemple, des feux-stops) dans vos entreprises, je les arracherais», explique le Dr Pettinger. «Habituellement, les performances en matière de sécurité sont basées sur le taux de blessures et cela pousse de nombreux rapports de sécurité sous le tapis. Cela peut nuire à la culture. »

Au lieu d’influencer les travailleurs à prendre le temps d’être en sécurité, les indicateurs de blessures font pression sur les travailleurs pour éviter de signaler les incidents. Il conduit tout travail vers un climat de sécurité souterrain et crée une culture de blâme et de honte; si quelqu’un rompt la séquence de jours depuis qu’un accident s’est produit, on lui reproche d’avoir ruiné les progrès.

Le Dr Pettinger recommande de se concentrer sur le suivi des mesures positives. Les objectifs à court terme et réalisables sont préférables, tels que les buts S.M.A.R.T. :

  • Spécifique
  • Motivant
  • Atteignable
  • Rapportable
  • Traçable

La définition de ces types d’objectifs contribue à motiver les employés à faire partie du climat de sécurité et à évoluer vers un lieu de travail plus sûr. Faire évoluer la culture de la sécurité est un processus à long terme, donc fixer des objectifs plus petits et plus réalisables aide les travailleurs contribuer à un climat de sécurité.

Un exemple d’un but  S.M.A.R.T. expliqué par le Dr Pettinger est de se concentrer sur le suivi de la qualité des inspections de sécurité ou sur le nombre d’employés qui participent à une réunion de sécurité. Il a vu que les gens sont souvent plus motivés lorsqu’ils essaient d’améliorer quelque chose, plutôt que d’éviter ou de réduire quelque chose, comme des blessures.

2. Incitatifs

Parallèlement à la création de ces objectifs, la création d’incitatifs peut aider les travailleurs à penser activement à la sécurité. Ils peuvent constituer un moyen puissant d’influencer le comportement, mais ils doivent être du bon type. Votre entreprise a-t-elle des incitatifs en place? Quel message envoient-ils sur la sécurité? S’ils se concentrent sur la réduction des blessures, le message que de nombreux employés reçoivent est le suivant: ne les signalez pas.

Le Dr Pettinger suggère une reconnaissance planifiée et spontanée. De petites récompenses pour avoir atteint un objectif positif prédéterminé. Par exemple, des beignes pour reconnaître et corriger 1 000 problèmes de sécurité. Choisissez un incitatif qui remontera le moral et célébrera le bon travail accompli pour créer un climat de sécurité amélioré.

3. Formations

silvey_fluke_2.pngUn aspect important de la sécurité au travail est centré sur une formation efficace. Cependant, moins de 30% des travailleurs estiment que les entreprises dispensent une formation adéquate en matière de sécurité. Que les entreprises aient une formation périmée, inadéquate ou inexistante en matière de sécurité, une chose est sûre: il est possible de s’assurer que les travailleurs reçoivent la meilleure formation possible, afin qu’ils rentrent chez eux chaque jour en pleine santé.

Le Dr Pettinger a réussi à personnaliser la formation en sécurité pour l’élève et à adapter le style d’enseignement à la classe. Il recommande de revoir tous les programmes de formation existants de votre entreprise pour vous assurer qu’il s’agit du bon type d’éducation et de formation pour les occupations de vos différents employés.

Comblez l’écart

L’enquête de Fluke a décelé une opportunité de combler l’écart entre le désir et l’atteinte d’une forte culture de la sécurité au travail. En modifiant la façon dont les gestionnaires et les employés communiquent et pensent à la sécurité, les entreprises peuvent combler cet écart. Les indicateurs, les incitatifs et les programmes de formation appropriés contribuent à créer un climat de sécurité solide qui, petit à petit, se transforme en culture de sécurité à long terme au sein de l’entreprise.

Sean Silvey est un spécialiste des produits et des applications de Fluke, qui fabrique des outils d’essai et de mesure électriques, notamment des multimètres, des multimètres à pince et des isolants, des testeurs d’installation et de mise à la terre.

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…