Les œuvres du Partenariat du Quartier des spectacles voyagent

lme50_f3_Lightart-125.jpg

 

1lme50_f3_Lightart-400.jpg1 décembre 2017

Après une première année de mise en œuvre, l’exportation des installations d’art public du Partenariat du Quartier des spectacles connaît un franc succès : déjà, six œuvres produites et présentées à Montréal ont été accueillies dans 20 villes, 25 événements culturels et festivals, et ont été vues par des millions de personnes en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient.

Depuis un an, les installations lumineuses, sonores, participatives ou interactives produites par le Partenariat attisent la curiosité de grandes capitales et d’événements culturels dans le monde. Leur exportation permet de prolonger la vie des œuvres et de faire connaître leurs créateurs. Elle constitue une plateforme exceptionnelle pour faire rayonner Montréal, Ville UNESCO de design, et contribue à faire de la métropole une capitale mondiale de l’art et de la créativité numériques.

L’œuvre Impulsion offre une belle illustration de cet engouement à l’étranger : elle a connu un immense succès populaire à Londres, à Chicago, à Bruxelles et à Lugano, avant de se poser dans dix autres grandes villes européennes, américaines et canadiennes. Après ce tour du monde, les bascules lumineuses et sonores imaginées par Lateral Office et CS Design sont de nouveau installées sur la place des Festivals dans le Quartier des spectacles du 30 novembre au 28 janvier 2018.

« Pour cette première année d’exportation des œuvres du Partenariat, nous nous étions fixé comme objectif de visiter cinq villes. Nous en sommes déjà à 20 avec six œuvres différentes, se félicite Pierre Fortin, directeur général du Partenariat du Quartier des spectacles. Nous constatons que le modèle mis en place par la Ville de Montréal et le Partenariat en matière d’aménagement et d’animation est une vraie inspiration pour les quartiers culturels partout dans le monde. » 

Un succès qui invite à la recherche de nouveaux modèles

Un an après le début des opérations d’exportation, toutes les œuvres au catalogue sont actuellement sur la route : Loop, à Lugano, Iceberg et Îlot de chaleur, à Detroit, Prismatica, à Scottsdale et Niagara Falls, sans parler de l’installation Entre les rangs, qui revient de Durham (Angleterre), et Impulsion, déjà mentionnée. Le Partenariat souhaite maintenant accélérer la production d’œuvres qui seraient créées et présentées d’abord aux Montréalais avant d’être offertes à l’exportation, et ainsi mieux répondre à la demande. L’organisation cherche donc à développer de nouveaux modèles d’affaires et à s’associer à des partenaires financiers afin de motiver les investissements dans la création d’installations d’art public participatives. La mise en œuvre de nouveaux projets ferait profiter les créateurs montréalais des retombées et de la reconnaissance que peut susciter la présentation de leur travail ailleurs dans le monde.

Ce serait aussi l’occasion d’attirer des créateurs n’ayant pas encore exploré la conception d’installations pour l’espace public. Le but est de stimuler la création et la diffusion d’œuvres originales proposant aux différents publics des expériences hors-normes qui transforment leur rapport à la ville.

« Il existe actuellement, dans les milieux de l’urbanisme et de l’administration des capitales culturelles, un désir réel de repenser la ville, de proposer des lieux plus vivants et plus ludiques offrant davantage de possibilités d’échanges, de rencontres et d’expériences. Le programme d’exportation du Partenariat démontre déjà son bien-fondé et sa pertinence dans la poursuite de cette rencontre entre les citoyens, l’art et la ville », explique Rami Bebawi, architecte, de KANVA architecture.

Une expertise reconnue et unique

L’expertise du Partenariat en matière d’animation des espaces publics s’est construite au fil des ans. Les premiers pas ont été faits avec Luminothérapie en 2010, puis se sont poursuivis avec d’autres événements tels Espace commun, Mégaphone ou encore le récent parcours d’art public KM3.

L’idée d’exporter les œuvres du Quartier des spectacles est née après que la Ville de Bruxelles eut approché le Partenariat pour présenter une installation immersive de Luminothérapie dans le cadre de la 12e édition de Plaisir d’Hiver, en 2013. Ainsi, la première œuvre à avoir circulé est Iceberg, d’ATOMIC3. Celle-ci proposait au public de suivre le parcours d’un iceberg et a connu un grand succès auprès des Bruxellois. Puis, des membres du Global Cultural Districts Network, réseau international réunissant des quartiers culturels de plusieurs pays, ont observé le travail d’animation du Quartier des spectacles avec grand intérêt et ont demandé d’accueillir les œuvres.

Pour organiser et superviser l’exportation des œuvres, le Partenariat a retenu les services de la firme CREOS à la suite d’un appel d’offres. Le Partenariat étant un organisme à but non lucratif, le revenu net de location des œuvres est entièrement attribué à la programmation pour alimenter la création de nouvelles œuvres.

Les projets issus du Partenariat du Quartier des spectacles sont reconnus pour leurs qualités et leur grande originalité de même que pour leur capacité à susciter l’intérêt d’un large public, notamment en raison de leur caractère participatif et de leurs thèmes universels et inclusifs. Très appréciées par les citoyens, ces œuvres deviennent des occasions de rendez-vous et d’échanges, en plus de favoriser la relation que les villes cherchent à tisser avec leurs concitoyens.

Les œuvres et les villes visitées

Entre les rangs – KANVA Architecture
Cergy-Pontoise (France), 2016 – Durham (Angleterre), 2017 – Chicago, 2017

Îlot de chaleur – ATOMIC3
Une coproduction du Partenariat du Quartier des spectacles et d’Illuminart, dans le cadre de MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Detroit, 2017 – Toronto, 2017

Iceberg – ATOMIC3 Detroit, 2017

Impulsion – Lateral Office et CS Design, en collaboration avec EGP Group
Lugano (Suisse), 2016 – Londres, 2016 – Bruxelles, 2016-2017 – Scottsdale, 2017 – Baltimore, 2017 – Chicago, 2017 – Boston, 2017 – Hamilton, 2017 – Detroit, 2017 – Calgary, 2017 – Jérusalem, 2017 – Edmonton, 2017 – Cincinnati, 2017

Loop – Olivier Girouard, Jonathan Villeneuve et Ottoblix 
Une production d’Ekumen et du Partenariat du Quartier des spectacles

Calgary, 2017 – Lugano (Suisse), 2017 – Ottawa, 2017 – Edmonton, 2017 – Chicago, 2017

Prismatica – Raw Design, en collaboration avec 

ATOMIC3 
Calgary, 2017 – Ottawa, 2016 – Washington D.C., 2016 – Niagara Falls, 2017 – Scottsdale, 2017

 

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…