Permis de bâtir – Plus récentes statistiques

October 5, 2016

En juillet, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités s’est établie à 6,5 milliards de dollars, en hausse de 0,8 % par rapport au mois précédent. Cette croissance découle en grande partie de l’augmentation des intentions de construction d’immeubles à vocation institutionnelle et industrielle. L’Ontario et l’Alberta étaient à la tête de la progression nationale.

 

 

Graphique 1  
Valeur totale des permis

 

Dans le secteur non résidentiel, la valeur des permis de bâtir a crû de 5,6 % pour s’établir à 2,4 milliards de dollars. Cette augmentation fait suite à deux mois consécutifs de baisses. Des hausses ont été enregistrées dans quatre provinces, plus particulièrement en Ontario.

La valeur des permis de construction résidentielle a fléchi de 2,0 % pour se chiffrer à 4,0 milliards de dollars en juillet, ce qui représente la quatrième diminution mensuelle consécutive. Les intentions de construction ont reculé dans cinq provinces, notamment en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec.

Secteur non résidentiel : hausse des intentions de construction dans toutes les composantes

En juillet, les intentions de construction ont augmenté dans les trois composantes non résidentielles, les structures institutionnelles venant en tête, suivies des immeubles à vocation industrielle.

La valeur des permis de construction d’immeubles à vocation institutionnelle s’est accrue de 9,6 % pour se fixer à 740 millions de dollars en juillet. Cette augmentation, la troisième en quatre mois, découle en grande partie d’une progression des intentions de construction d’immeubles à vocation médicale et, dans une moindre mesure, de foyers pour personnes âgées. Les hausses affichées en Ontario ont contrebalancé les diminutions enregistrées dans six provinces, notamment en Saskatchewan.

Dans la composante industrielle, la valeur des permis a progressé de 17,1 % pour se fixer à 418 millions de dollars, après cinq reculs mensuels consécutifs. Cette croissance est attribuable à l’augmentation des intentions de construction de gares de transport et, dans une moindre mesure, de bâtiments liés à l’entretien. La valeur des permis de bâtir a crû dans quatre provinces, plus particulièrement en Ontario, suivi de l’Alberta et du Manitoba.

La valeur des permis de construction commerciale s’est légèrement accrue de 0,3 % pour s’établir à 1,3 milliard de dollars en juillet. L’augmentation des intentions de construction d’immeubles de bureaux et de complexes de vente au détail a le plus contribué à cette progression. Des hausses ont été enregistrées dans sept provinces, l’Ontario arrivant en tête.

Graphique 2  
Secteurs résidentiel et non résidentiel

 

 Secteur résidentiel : les logements unifamiliaux enregistrent la plus forte diminution

La valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a reculé de 3,0 % pour se chiffrer à 2,4 milliards de dollars en juillet, après une hausse de 4,8 % en juin. Des baisses ont été observées dans toutes les provinces, sauf en Nouvelle-Écosse et au Manitoba. La plus forte diminution a été enregistrée en Ontario, suivi de la Colombie-Britannique et de l’Alberta.

Les intentions de construction de logements multifamiliaux ont légèrement diminué de 0,4 % pour se situer à 1,7 milliard de dollars en juillet. Il s’agit du cinquième recul mensuel depuis le début de 2016. La valeur des permis a fléchi dans quatre provinces, la Colombie-Britannique et le Québec enregistrant les baisses les plus fortes.

Les municipalités ont approuvé la construction de 15 388 nouveaux logements en juillet, soit 2,2 % de plus qu’en juin, lorsque le nombre de nouvelles unités approuvées était le plus faible depuis décembre 2012. La croissance notée en juillet est attribuable aux logements multifamiliaux, dont le nombre a augmenté de 3,9 % pour atteindre 9 652 nouvelles unités. En revanche, le nombre de maisons unifamiliales a fléchi de 0,5 % pour s’établir à 5 736 nouveaux logements.

Provinces : l’Ontario enregistre la plus forte hausse

En juillet, une augmentation des intentions de construction a été enregistrée dans quatre provinces, l’Ontario venant en tête, suivi de l’Alberta et du Manitoba.

La valeur des permis de bâtir en Ontario s’est accrue de 11,1 % pour atteindre 2,8 milliards de dollars, après un repli de 8,2 % en juin. Cette augmentation est attribuable à la hausse des intentions de construction d’immeubles non résidentiels, plus particulièrement les structures institutionnelles, suivies des immeubles à vocation commerciale et industrielle. La croissance a été modérée par une diminution de 2,6 % de la valeur des permis de construction de logements résidentiels.

Après deux reculs mensuels consécutifs, la valeur des permis de bâtir en Alberta a augmenté de 7,4 % pour se chiffrer à 951 millions de dollars en juillet. Toutes les composantes étaient en hausse, sauf les logements unifamiliaux. Cette augmentation découle en grande partie de l’accroissement des intentions de construction de logements multifamiliaux et d’immeubles à vocation industrielle.

Au Manitoba, la valeur des permis de bâtir a crû de 17,6 % pour s’établir à 230 millions de dollars. Chaque composante a affiché une hausse, les immeubles à vocation industrielle et les logements multifamiliaux venant en tête.

En revanche, la Saskatchewan et le Québec ont enregistré les plus fortes baisses. En Saskatchewan, la valeur des permis de bâtir a fléchi de 44,3 %, ce qui a contrebalancé l’augmentation marquée enregistrée en juin. Le Québec a affiché une baisse de 10,1 %, qui fait suite à deux hausses mensuelles consécutives.

Régions métropolitaines de recensement : Toronto enregistre la plus forte hausse

En juillet, la valeur des permis de bâtir s’est accrue dans 14 des 34 régions métropolitaines de recensement, Toronto et Ottawa venant en tête.

À Toronto, la valeur des permis a progressé de 18,5 % pour se chiffrer à 1,5 milliard de dollars. Toutes les composantes, à l’exception des logements unifamiliaux, ont affiché une augmentation. La progression des intentions de construction d’immeubles à vocation institutionnelle et commerciale explique en grande partie la croissance.

La valeur des permis de bâtir à Ottawa a crû de 58,0 % pour se situer à 339,4 millions de dollars en juillet, soit une deuxième hausse mensuelle consécutive. Bien que chaque composante ait affiché une croissance, l’augmentation s’explique surtout par la hausse des intentions de construction de logements multifamiliaux.

 

En revanche, Saskatoon a connu la plus forte baisse, ayant enregistré un recul de 68,1 % après trois hausses mensuelles consécutives. Les intentions de construction ont baissé dans toutes les composantes, mais les immeubles à vocation institutionnelle sont à l’origine de la plus grande partie du repli.

Related Articles


Monde en mouvement

  • La victoire de la section locale en C.-B. pourrait servir d’exemple

    La victoire de la section locale en C.-B. pourrait servir d’exemple

    15-avril-2024 Les leaders de la section locale 1555 de Moncton ont riposté au moment où une entreprise a eu recourt à des vides juridiques et jouée un tour de passe-passe pour empêcher la FIOE de présenter une soumission sur un projet qui vise à rebâtir un parc éolien en difficulté au Nouveau-Brunswick. « Ne rien faire,… Read More…

  • L’Ontario lance le Fonds d’innovation pour le réseau

    L’Ontario lance le Fonds d’innovation pour le réseau

    15-avril-2024 Le programme tirera parti des nouvelles technologies pour améliorer l’efficacité du réseau électrique de la province Le gouvernement de l’Ontario construit le réseau de l’avenir en lançant un nouveau cycle de financement dans le cadre du Fonds d’innovation pour le réseau qui consacrera 9,5 millions de dollars à des projets qui amélioreront l’efficacité du réseau électrique… Read More…


Formation et événements