Innovation : un évacuateur de crues à échelle semi-réelle sur le campus de l’UQAC

31-mai-2022

Faire des recherches sur un évacuateur de crues en plein cœur d’une université? C’est maintenant possible à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) grâce à l’implication d’Hydro-Québec. En effet, c’est sur un modèle à échelle semi-réelle que le professeur-chercheur au Département des sciences appliquées Ali Saeidi et son équipe peuvent réaliser des recherches et développer une nouvelle façon de faire pour la prévision de l’érodabilité des évacuateurs de crues des aménagements hydroélectriques, dont une portion est excavée dans le roc.

Les aménagements hydroélectriques sont généralement équipés d’évacuateurs de crues excavés dans le roc. En supposant qu’au fil du temps, l’érosion du roc provoquée par l’eau pourrait atteindre la fondation immédiate de l’ouvrage, les travaux réalisés par l’équipe du professeur Saiedi, en collaboration avec l’équipe Hydro-Québec, sont d’un grand intérêt.

« Cet évacuateur de crue à échelle semi-réelle permettra de rehausser encore davantage la sécurité de nos ouvrages et de mieux suivre le comportement de nos installations dans le temps » affirme Mme Annick Bigras, directrice Expertise, Barrages et infrastructures, à Hydro-Québec. Il nous permettra de mieux comprendre l’évolution de l’érosion et ses impacts sur nos ouvrages. C’est un outil extraordinaire, à la fois pour nous et pour la formation des étudiants. »

Selon le professeur-chercheur Ali Saeidi : « Les méthodes existantes pour la prévision de l’érodabilité dans les massifs rocheux sont limitées, il s’avère donc nécessaire de mieux prévoir l’érodabilité de telles structures et de développer une nouvelle approche de la prévision d’érosion, mieux adaptée aux conditions. » Pour y arriver, l’équipe de recherche pourra d’abord identifier quels paramètres importants ont le plus d’incidence sur le degré d’érosion et déterminer l’importance relative de chacun des paramètres afin de développer la nouvelle méthode proposée.

Nécessitant un investissement de plus d’un million de dollars, la mise en place de cette infrastructure de recherche est rendue possible grâce à la participation financière de l’UQAC, d’Hydro-Québec et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…