Guide sur le Code canadien de l’électricité, 1ère partie 24e édition

lme51_f_1_Bill-Burr-125.jpg

lme51_f_1_Bill-Burr-400.jpgPar William (Bill) Burr

Comme les articles précédents reposaient sur la 23e édition du CCÉ, Première partie, je les ai révisés afin qu’ils reflètent tout changement apporté dans la 24e édition (C22.1-18), laquelle est disponible auprès du Groupe CSA. Le Code est un document exhaustif. Il peut parfois sembler ardu d’y trouver rapidement l’information dont vous avez besoin. Cette série d’articles se veut un guide destiné à aider les utilisateurs à se retrouver dans ce document crucial et n’a pas pour but de remplacer les notes de l’appendice B, ni les explications concernant les exigences individuelles présentées dans le Guide explicatif du CCÉ, mais devrait vous aider à naviguer dans le Code. Cet article traite de la Section 16, Circuits de classes 1 et 2.

La Section 16, qui est une section générale du Code, s’applique spécifiquement
• aux circuits de commande à distance et de signalisation, aux circuits d’énergie et de communication de données de classe 2 raccordant l’équipement de source d’alimentation et les dispositifs alimentés;
• aux circuits d’énergie à très basse tension ou à faible puissance installés conformément aux dispositions du Code, sauf amendements ou modifications dans d’autres sections.

La Section 16 exclut :

• les circuits de télécommunications, inclus dans la Section 60 – Réseaux électriques de télécommunications;
• les circuits faisant partie intégrante d’un dispositif autrement approuvé;

Le principe de base de ces exigences est que les tensions inférieures à 30 volts ne représentent pas de risque de choc électrique et que des niveaux de puissance inférieurs à 100 volt/amps ne présentent aucun danger d’incendie.

Généralités

La règle 16-000 Domaine d’application indique que cette section s’applique aux

• aux circuits de commande à distance des classes 1 et 2;
• aux circuits de signalisation des classes 1 et 2, aux circuits d’énergie à très basse tension 1 de classe 1;
• aux circuits d’énergie de faible puissance de classe 2;
• aux circuits d’énergie et de communication de données de classe 2 raccordant l’équipement de source d’alimentation et les dispositifs alimentés.

Les règles 16-002, 16-004 et 16-006 présents les sujets couverts par cette section :
• le câblage entre le côté charge du dispositif de protection contre les surintensités ou de l’alimentation à puissance limitée et tout l’appareillage raccordé;
• la classification des circuits en circuits de classe 1 ou de classe 2;
• les définitions des circuits d’énergie à très basse tension (limités à 30 volts) et les circuits d’énergie à faible puissance de classe 2 (puissance limitée conformément la règle 16-200).

La règle 16-008 signale que les circuits de classe 1 ou de classe 2 circuits installés dans des emplacements dangereux doivent aussi satisfaire aux exigences pertinentes de la Section 18.

La règle 16-010 stipule que si la panne d’un circuit de commande à distance raccordé à un dispositif de commande de sécurité peut constituer un danger d’accident ou d’incendie, ces circuits doivent alors être considérés et installés comme des circuits de classe 1.

La règle 16-012 traite des circuits dans les câbles de télécommunications :
• Les circuits de classe 1 ne peuvent pas être installés dans le même câble que les circuits de télécommunications;
• Les circuits de commande à distance et les circuits de signalisation de classe 2 installés fonctionnant dans un assemblage de câbles avec d’autres conducteurs de communication sont considérés comme des circuits de télécommunications et doivent se conformer aux règles de la Section 60;
• Les circuits de puissance et de communication de données de classe 2 installés dans des circuits de télécommunications doivent respecter les règles 16-300 à 16-350.

Circuits de classe 1

La règle 16-100 décrit les limites des circuits de classe 1:
• Les circuits d’énergie à très basse tension de classe 1 doivent être alimentés par une source dont la puissance nominale de sortie est limitée à 30 volts et à 1000 volt/amps;
• Les circuits de commande à distance et de signalisation de classe 1 doivent être alimentés par une source dont la tension ne dépasse pas 600 volts.

La règle 16-102 spécifie que les circuits de classe 1 doivent être installés conformément aux autres sections de ce Code, sauf exceptions prévues par les règles 16-104 à 16-118.

 

La règle 16-104 stipule que la protection contre les surintensités des circuits de classe 1 doit être conforme à la Section 14, ou autres sections spécifiques du Code, sauf :
• si les conducteurs sont de grosseur égale à 18 ou à 16 AWG en cuivre et se prolongent au-delà de l’enveloppe de l’appareillage, ils doivent être protégés au moyen de dispositifs de protection contre les surintensités ayant un courant nominal d’au plus 5 et 10 A respectivement;
• si la protection contre les surintensités est installée aux bornes du circuit secondaire du transformateur et que ce dernier est enfermé convenablement, aucune protection contre les surintensités n’est exigée du côté primaire, en plus de la protection normale contre les surintensités de la dérivation qui alimente le transformateur.

La règle 16-106 exige les dispositifs de protection contre les surintensités classe 1 soient placés au point d’alimentation du conducteur protégé et puissent faire partie intégrante du circuit d’alimentation.

La règle 16-108 limite la puissance de sortie maximale des circuits d’énergie à très basse tension de classe 1 et des transformateurs.

La règle 16-110 précise les matériaux et la grosseur des conducteurs pour diverses installations de circuits de classe 1.

La règle 16-112 indique de choisir les types de conducteurs isolés à partir du

• Tableau 19 pour les conducteurs de grosseur supérieure à 19 AWG
• Tableau 11 pour les conducteurs de grosseur 16 et 18 AWG pour les circuits de classe 1

La règle 16-114 permet d’installer différents circuits de classe 1, dans la même boîte, le même câble ou la même canalisation, à condition que tous les conducteurs soient isolés en fonction de la tension d’utilisation maximale de tout conducteur de la boîte, du câble ou de la canalisation. Notez qu’il n’est pas permis d’installer des conducteurs du circuit d’alimentation et des conducteurs de classe 1 dans une même boîte, un même câble ou une même canalisation, sauf s’ils sont raccordés au même appareillage et que tous les conducteurs soient isolés en fonction de la tension d’utilisation maximale de chacun.

La règle 16-116 exige une protection contre l’endommagement mécanique, l’humidité, la chaleur excessive ou l’effet corrosif pour un circuit de commande à distance dans lequel un endommagement entraînerait un incendie ou un danger pour la vie en vertu de la règle 16-010.

La règle 16-118 réitère que les circuits de classe 1 qui se prolongent à l’extérieur des bâtiments en câblage aérien doivent être conformes aux règles 12-300 à 12-318

Circuits de classe 2

La règle 16-200 décrit les limitations touchant les circuits de classe 2 afin de prévenir les risques de choc électrique ou d’incendie dans des conditions normales de fonctionnement
• en limitant le courant des circuits de classe 2 selon diverses méthodes dépendant de la tension;
• en limitant le courant au moyen de résistances en série ayant des caractéristiques nominales appropriées ou d’un dispositif analogue;
• en empêchant qu’un transformateur ou autre circuit d’alimentation de classe 2 soit raccordé en série ou en parallèle à une autre source d’énergie de classe 2.

La règle 16-202 spécifie que les conducteurs et l’appareillage du côté alimentation des dispositifs de protection contre les surintensités, des transformateurs ou des limiteurs de courant d’une alimentation dotée de sorties de classe 2 doivent être installés conformément aux autres sections pertinentes du Code.

La règle 16-204 stipule que les caractéristiques nominales d’un circuit d’alimentation de classe 2 et sa convenance pour les emplacements mouillés (lorsque prévu pour cela) soient clairement visibles une fois l’installation terminée.

La règle 16-206 permet qu’un dispositif de protection contre les surintensités fasse partie intégrante d’un appareil d’alimentation de classe 2, mais interdit l’utilisation dispositifs de protection contre les surintensités de type interchangeable ayant des courants nominaux différents.

La règle 16-208 stipule que les dispositifs de protection contre les surintensités doivent être placés au point d’alimentation du conducteur protégé.

La règle 16-210 présente les spécifications concernant
• la sélection des conducteurs conformément à la règle 4-008 (tableau 19), avec quelques exceptions;
• l’emploi des conducteurs ELC, avec les limitations indiquées;
• la grosseur des conducteurs pour diverses conditions d’installation;
• le courant maximal admissible.

La règle 16-212 exige la séparation des conducteurs de classe 2 de divers autres circuits tels ceux d’énergie électrique, de classe 1 et d’éclairage électrique, au moyen d’un minimum de séparations ou de barrières appropriées de canalisations reliées à la terre, de câble ou autre matériel métallique ou non métallique.

Cela s’applique aussi à un compartiment, une boîte de sortie, une boîte de jonction, une garniture semblable, avec la séparation des conducteurs d’éclairage électrique, d’énergie ou des circuits de classe 1, sauf si les conducteurs d’énergie alimentent les conducteurs pour l’alimentation de classe 2, et si tous les conducteurs sont isolés en fonction de la tension maximale de n’importe quel conducteur dans la boîte.

De plus, lorsque des conducteurs de classe 2 ont installés dans un câble, il doit être marqué comme convenable pour la classe 2 et les conducteurs doivent être isolés en fonction de la tension maximale de n’importe quel conducteur dans le câble.

La règle 16-214 permet d’installer les conducteurs de deux circuits de classe 2 ou plus dans le même câble, la même enveloppe ou la même canalisation les conducteurs de deux circuits de classe 2 ou plus dans le même câble, la même enveloppe ou la même canalisation à condition qu’ils soient isolés en fonction de la tension maximale de n’importe quel conducteur.

 

La règle 16-216 stipule que les conducteurs des circuits de classe 2 qui traversent une séparation coupe-feu doivent être installés conformément à la règle 2-128.

Les règles 16-218 et 16-220 couvrent les conducteurs dans les gaines de service ou les gaines d’ascenseur verticales en vertu des règles 2-128 et 2-130, ou dans les conduits de ventilation et les plénums en vertu des règles 2-130 et 12-010.

La règle 16-222 stipule que
• tous les produits d’éclairage, l’appareillage électromédical, le matériel destiné aux emplacements dangereux et les thermostats comprenant des dispositifs d’anticipation de chaleur doivent être approuvés;
• l’appareillage situé du côté charge des dispositifs de protection contre les surintensités des transformateurs ou des limiteurs de courant pour les circuits de classe 2, fonctionnant à au plus 42,4 V valeur de crête ou c.c., être acceptable, ou acceptable seulement pour l’application, et n’a pas nécessairement à être approuvé;
• l’appareillage situé sur des circuits fonctionnant à plus de 42,4 V valeur de crête ou c.c., être disposé de façon qu’aucune pièce sous tension ne soit accessible à des personnes non autorisées..

La règle 16-224 stipule que si des circuits de classe 2 se prolongent à l’extérieur d’un bâtiment et sont exposés à des contacts accidentels avec des conducteurs d’éclairage ou d’énergie dont la tension dépasse 300 V entre les conducteurs, les conducteurs du circuit de classe 2 doivent également être conformes à la Section 60.

La règle 16-226 précise les conditions à observer lors de l’installation souterraine de circuits de classe 2.

Le prochain article portera sur la Section 18 – Emplacements dangereux.

* La source de cette série d’articles est le Code canadien de l’électricité, Première partie, publié par la CSA.

William (Bill) Burr est l’ancien Président du Conseil consultatif canadien sur la sécurité électrique (CCCSE), l’ancien Directeur du Electrical and Elevator Safety for the Province of BC, l’ancien Directeur de l’élaboration des normes en matière d’électricité et de gaz et l’ancien Directeur de l’Évaluation de la conformité au groupe CSA. Il est possible de joindre monsieur Burr à Burr and Associates Consulting à billburr@gmail.com.

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…