Schneider Electric désignée comme « entreprise phare » en matière de diversité, d’équité et d’inclusion lors du Forum économique mondial

19-janvier-2023

Schneider Electric a été désigné par le Centre pour la nouvelle économie et la société du Forum économique mondial (FEM) comme une entreprise phare de la Global Parity Alliance en matière de diversité, d’équité et d’inclusion (DEI) pour son initiative d’équité salariale à l’échelle mondiale.

Ce prix récompense les efforts de Schneider Electric visant à promouvoir l’inclusion et la bienveillance en promouvant l’équité salariale dans tous ses locaux. L’initiative d’équité salariale à l’échelle mondiale de Schneider Electric a été lancée en 2014 avec des projets pilotes dans 12 pays. Depuis lors, elle a été mise en œuvre dans plus de 100 pays, atteignant 99,6 % de la main-d’œuvre totale de l’entreprise vers la fin de 2020.

« C’est un honneur d’être reconnu pour notre engagement continu envers l’équité de genre. Nous sommes persuadés qu’une culture d’entreprise inclusive et bienveillante est la clé de l’édification d’un avenir durable. Nous voulons avoir un impact positif à long terme sur nos employés, notre entreprise et notre planète, et cela ne peut être réalisé qu’en offrant des possibilités équitables à tous et partout. Nous avons pris de l’essor et réalisé beaucoup de progrès au fil des années dans ce domaine, et nous sommes déterminés à continuer à promouvoir l’équité et l’inclusion dans toutes les étapes de l’expérience de nos employés » a déclaré Charise Le, directrice des Ressources humaines de Schneider Electric.

Créé par le FEM en collaboration avec McKinsey & Company, la Global Parity Alliance est un groupe d’organisations intersectoriel mondial qui œuvre pour la réalisation de résultats meilleurs et plus rapides en matière de diversité, d’équité et d’inclusion en repérant les initiatives qui ont eu un impact avéré et en partageant des idées qui ont été essentielles à leur réussite et élever l’action en faveur de DEI au niveau des PDG.

L’initiative d’équité salariale à l’échelle mondiale de Schneider Electric a permis de réaliser de nets progrès en matière de réduction de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes d’une année à l’autre, et ce, grâce à :

  • Un cadre de rémunération mondial et local : une méthodologie mondiale uniforme pour combler les écarts de rémunération, en commençant par une définition commune de l’« écart de rémunération », l’adoption d’une approche uniforme de la mesure des écarts et la fixation d’un objectif à atteindre à l’échelle de l’entreprise. Les équipes locales des RH ont ensuite été habilitées à définir des plans d’action pour combler les écarts en fonction des besoins et des conditions du marché local.
  • Un processus d’examen de la rémunération : établi sur une base trimestrielle aux niveaux mondial et local pour examiner les IRC et cerner les lacunes émergentes. Le processus a également intégré un processus de rajustement de l’équité salariale dans les révisions annuelles des salaires pour déceler et combler les écarts.
  • Consolidation des compétences des équipes de rémunération des RH et des chefs de service : Schneider a formé des professionnels des RH et des gestionnaires de personnel afin de les sensibiliser davantage aux répercussions des préjugés liés au genre sur la rémunération, et les a dotés des outils dont ils ont besoin pour prendre des décisions équitables en matière de rémunération tout au long des processus de recrutement, de promotion et de révision de la rémunération.
  • Automatisation des données : l’entreprise a mis en place un système automatisé d’analyse des données et de génération de rapports par l’entremise de son système d’information sur les RH afin de déceler les écarts de rémunération grâce à un suivi précis des facteurs clés tout au long du cycle de vie des employés.

Schneider Electric a depuis élargi son programme d’équité salariale à l’échelle mondiale, se fixant comme objectif d’atteindre et de maintenir un écart de rémunération inférieur à < 1 % pour tous les employés., et atteindre un équilibre en matière de genre de 50:40:30 (c.-à-d. que les femmes devraient représenter 50 % de tous les nouveaux embauchés, 40 % de tous les gestionnaires de première ligne et 30 % des cadres supérieurs) d’ici 2025. L’entreprise envisage également de mettre en place un programme de simulation de l’équité salariale afin d’offrir une plus grande visibilité des données sur les écarts de rémunération, d’aider les gestionnaires, les partenaires commerciaux des RH et les recruteurs à présenter des offres d’emploi équitables aux candidats potentiels.

Ressources connexes :

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    10-juillet-2024 L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) salue aujourd’hui l’adoption du projet de loi C-59, qui fait entrer en vigueur le tant attendu crédit d’impôt à l’investissement (CII) pour les technologies propres  « Le CII pour les technologies propres stimulera les secteurs du renouvelable et du stockage d’énergie au Canada; il favorisera l’investissement concurrentiel au pays, ouvrant… Read More…

  • Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    4-juillet-2024 Sonepar annonce avoir conclu une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale. Fondée en 1952 au siège social de Vaughan, en Ontario, Robertson Electric Wholesale s’est propulsée pour devenir un distributeur électrique grandement respecté à travers le Canada, avec un réseau de 19 succursales qui comptent plus de 400 collaborateurs. « Nous sommes heureux… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…