Investissement en construction de bâtiments non résidentiels, deuxième trimestre de 2016

25 juillet 2016

L’investissement en construction de bâtiments non résidentiels a augmenté de 0,2 % pour s’établir à 12,6 milliards de dollars au deuxième trimestre, après cinq reculs trimestriels consécutifs. À l’échelle nationale, la croissance est attribuable à une hausse des dépenses en construction de bâtiments commerciaux et, dans une moindre mesure, de bâtiments industriels.

Dans l’ensemble, l’investissement a crû dans quatre provinces, l’Ontario ayant affiché la plus forte augmentation, suivi de la Colombie-Britannique et du Manitoba.

Graphique 1: Investissements en construction de bâtiments non résidentiels 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Ontario, la hausse est en grande partie attribuable à l’augmentation de l’investissement dans les composantes commerciale et industrielle. En Colombie-Britannique, l’accroissement des dépenses dans les bâtiments commerciaux est à l’origine de la progression observée, tandis qu’au Manitoba, la croissance est attribuable aux projets de construction commerciale et industrielle.

Les plus fortes baisses ont été enregistrées en Alberta et au Québec. L’investissement en Alberta, qui affiche un cinquième recul trimestriel consécutif, a poursuivi sa tendance à la baisse, principalement en raison de la diminution des dépenses dans les bâtiments commerciaux et industriels. Au Québec, le repli est attribuable à une diminution de l’investissement dans les bâtiments institutionnels.

Régions métropolitaines de recensement

Les dépenses en construction de bâtiments non résidentiels ont augmenté dans 14 des 34 régions métropolitaines de recensement au deuxième trimestre. Les hausses les plus marquées ont été observées à Winnipeg et à Ottawa.

Après cinq reculs trimestriels consécutifs, l’investissement a progressé dans chacune des trois composantes à Winnipeg. Cette croissance est principalement attribuable à une augmentation des dépenses dans les bâtiments commerciaux et industriels. La hausse observée à Ottawa s’explique en grande partie par une augmentation des dépenses dans les projets de construction commerciale.

En revanche, les baisses les plus prononcées ont été observées à Montréal, suivie de loin de Calgary et de St. John’s. 

À Montréal, l’investissement a reculé pour un cinquième trimestre consécutif, principalement en raison de la diminution des dépenses en construction d’immeubles institutionnels. 

Le recul observé à Calgary est attribuable aux dépenses dans les bâtiments commerciaux et institutionnels, alors qu’à St. John’s, les dépenses ont diminué pour chacune des trois composantes.

Composante commerciale

Après cinq trimestres de recul, l’investissement en construction de bâtiments commerciaux a progressé de 0,9 % pour se chiffrer à 7,4 milliards de dollars au deuxième trimestre. Cette croissance est attribuable à la hausse de l’investissement en construction d’immeubles de bureaux, de magasins de détail et de gros, et de centres récréatifs.

Quatre provinces ont affiché des hausses, principalement en raison de l’augmentation des dépenses dans plusieurs catégories de la composante commerciale.

En Ontario, l’investissement a progressé de 2,7 % pour se chiffrer à 2,8 millions de dollars. Cette hausse est attribuable à une augmentation des dépenses dans la plupart des types de projets de construction commerciale, les immeubles de bureaux, les magasins de détail et de gros, et les entrepôts se classant en tête.

En Colombie-Britannique, les dépenses ont crû de 5,9 % pour atteindre 981 millions de dollars, ce qui représente une cinquième augmentation trimestrielle consécutive. Au Manitoba, l’investissement dans la composante commerciale a progressé de 8,5 % pour se chiffrer à 227 millions de dollars. Dans les deux provinces, la hausse découle principalement de l’augmentation des dépenses en construction d’immeubles de bureaux et de magasins de détail et de gros. 

L’Alberta a enregistré la baisse la plus prononcée, l’investissement dans la composante commerciale ayant diminué de 2,5 % pour s’établir à 1,7 milliard de dollars, ce qui constitue un cinquième trimestre consécutif de baisse. Ce recul est en grande partie attribuable à un affaiblissement de l’investissement en construction d’entrepôts.

Graphique 2: Composantes commerciale, institutionnelle et industrielle 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Composante industrielle

L’investissement en construction de bâtiments industriels a augmenté de 0,9 % au deuxième trimestre pour atteindre 1,8 milliard de dollars, après cinq trimestres de recul. Cette hausse est principalement attribuable à une augmentation des dépenses dans les bâtiments liés au secteur primaire et aux services publics.

Le Québec a enregistré la plus forte hausse, les dépenses en construction de bâtiments industriels ayant progressé de 7,2 % pour atteindre 340 millions de dollars. Cette hausse est principalement attribuable à une augmentation des dépenses dans les bâtiments liés au secteur primaire, aux services publics et à l’entretien. 

L’Ontario et le Manitoba ont également affiché des hausses notables. En Ontario, l’augmentation observée est principalement attribuable à des dépenses accrues dans les bâtiments liés à l’entretien et au secteur primaire, alors qu’au Manitoba, elle découle principalement d’une augmentation des dépenses en construction de bâtiments rattachés aux services publics et d’usines de fabrication. 

Ce sont l’Alberta et la Saskatchewan qui ont enregistré les baisses les plus marquées. En Alberta, la baisse observée est attribuable à une diminution des dépenses dans les usines de fabrication et les bâtiments liés à l’entretien, alors qu’en Saskatchewan, elle est liée à une diminution de l’investissement en bâtiments rattachés aux services publics.

Composante institutionnelle

L’investissement dans les projets de construction institutionnelle a reculé de 1,6 % pour s’établir à 3,4 milliards de dollars au deuxième trimestre, après avoir connu un recul au trimestre précédent.

Six provinces ont enregistré des baisses, le Québec venant en tête, suivi de loin de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Ces reculs sont principalement attribuables à une diminution des dépenses en construction d’installations médicales. 

La Saskatchewan et les Territoires du Nord-Ouest ont pour leur part affiché une augmentation des dépenses en construction d’établissements de soins de santé.

Source: Statistiques Canada; http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/160715/dq160715b-fra.htm

Related Articles


Monde en mouvement

  • Un nouveau directeur, Saskatchewan pour CanREA

    Un nouveau directeur, Saskatchewan pour CanREA

    26-janvier-2023  CanREA choisit un fervent partisan des énergies propres, Erwin Heuck, comme nouveau directeur de la Saskatchewan. L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) est heureuse d’annoncer que ce professionnel du secteur énergétique prendra la tête des initiatives de réseautage et de promotion de CanREA en Saskatchewan. Il dirigera le caucus de la province et travaillera… Read More…

  • FLO lancera une innovation importante en matière de recharge durant DISTRIBUTECH 2023

    FLO lancera une innovation importante en matière de recharge durant DISTRIBUTECH 2023

    26-janvier-2023 FLO, un chef de file nord-américain en matière de réseau de recharge de véhicules électriques (VE) et un fournisseur de solutions de recharge intelligentes, dévoilera un nouveau produit important durant DISTRIBUTECH 2023. Avec la croissance de la demande de VE, le nouveau produit ouvrira la voie à la prochaine génération de bornes de recharges de VE et permettra… Read More…


Formation et événements

  • 24-janvier-2023 Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) a lancé aujourd’hui avec ses partenaires Teledyne DALSA et BRP la deuxième édition de la Semaine du manufacturier qui se tiendra du 24 au 27 janvier 2023 sous le thème « Fabrique ton avenir ». Cette Semaine du manufacturier, au cours de laquelle des visites industrielles avec des… Read More…

  • 19-janvier-2023 L’Académie Lumen est un programme de formation innovateur créé dans le but de former la prochaine génération de talent de Lumen. Sa 7e cohorte entre en classe le 13 mars  prochain, pour cinq semaines. Durant ce rigoureux programme de formation, les Académicien.nes ont l’occasion de développer leurs aptitudes de ventes, d’apprendre à connaitre les… Read More…