Entente de principe entre les parties : les manufacturiers demandent que le transport devienne un service essentiel

25-juillet-2023

Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) se réjouit de l’entente préliminaire entre les syndicats des travailleurs portuaires de la Colombie-Britannique et les employeurs des ports à la suite de la médiation du 12 juillet amorcée par le gouvernement fédéral. Cependant, les manufacturiers sont d’avis que les éléments critiques des services de transports canadiens, tels que les ports, chemins de fer, ponts, etc. soient considérés comme des services essentiels.

C’est ce que révèle un sondage effectué auprès des manufacturiers et exportateurs québécois visant à déterminer les impacts de la grève sur les entreprises d’ici. Ceci dit, il est clair que nous devons tirer une leçon des différents conflits qui ont forcé l’arrêt des activités dans les ports canadiens dans les dernières années.

« Nous souhaitons vivement que cette entente soit entérinée dans les plus brefs délais afin de régler ce conflit de travail qui a déjà trop fortement impacté nos entreprises. Les manufacturiers du Québec sont pris en otage avec ces grèves à répétition. Le transport doit devenir un service essentiel alors qu’une grève a le pouvoir de paralyser l’économie du Québec, et ultimement, tous les Québécois », mentionne Véronique Proulx, présidente-directrice générale de Manufacturiers Exportateurs du Québec.

Des impacts concrets

Selon le sondage, les manufacturiers québécois ont fortement été impactés. En effet, les coûts pour les entreprises manufacturières qui subissent des retards s’élèvent en moyenne à 135 000 $ par jour de grève, par entreprise.

Il est évalué que pour chaque jour de grève, 5 à 6 jours seront nécessaires pour absorber les retards générés par cet arrêt de travail. Cela démontre l’importance d’un retour au travail dans les plus brefs délais.

Faits saillants du sondage

  • Les perturbations touchent principalement quatre éléments dans les activités des manufacturiers :
    • Perturbation de l’approvisionnement en matières premières ou en composantes (80 %)
    • Difficulté à respecter les délais de production (52 %)
    • Augmentation des coûts de production (56%)
    • Retard dans la réception des matières essentielles (60 %)
  • Les deux tiers des répondants estiment que cette grève entraînera une conséquence directe sur leur clientèle.
  • 55 % des entreprises sondées sont actuellement touchées par la grève.
  • 36 % des entreprises rapportent des impacts graves, 36 % des impacts importants et 20 % des impacts modérés.

L’ensemble des acteurs doivent trouver une solution à long terme

La très grande majorité des manufacturiers québécois est favorable à une intervention plus directe du gouvernement fédéral afin de résoudre le plus rapidement possible le conflit de travail.

En effet, les manufacturiers québécois sont fortement en faveur d’une solution structurante permettant d’éviter ces grèves à répétition. À titre d’exemple, une écrasante majorité de 98 % des répondants est en faveur de réformes qui permettraient au gouvernement fédéral d’imposer un arbitrage exécutoire aux travailleurs en grève, tandis que la totalité des répondants souhaite que le gouvernement traite les aspects essentiels du réseau de transport du Canada comme des services essentiels.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    10-juillet-2024 L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) salue aujourd’hui l’adoption du projet de loi C-59, qui fait entrer en vigueur le tant attendu crédit d’impôt à l’investissement (CII) pour les technologies propres  « Le CII pour les technologies propres stimulera les secteurs du renouvelable et du stockage d’énergie au Canada; il favorisera l’investissement concurrentiel au pays, ouvrant… Read More…

  • Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    4-juillet-2024 Sonepar annonce avoir conclu une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale. Fondée en 1952 au siège social de Vaughan, en Ontario, Robertson Electric Wholesale s’est propulsée pour devenir un distributeur électrique grandement respecté à travers le Canada, avec un réseau de 19 succursales qui comptent plus de 400 collaborateurs. « Nous sommes heureux… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…