Le monde de l’éctricité en ligne

Building PermitsLes entrepreneurs ont pris pour 6,8 milliards de dollars de permis de bâtir en novembre, en baisse de 6,7 % par rapport à octobre. Cette diminution fait suite à une hausse de 8,0 % enregistrée le mois précédent. En dépit de cette baisse mensuelle, la valeur totale des permis a continué d'afficher une légère tendance à la hausse, huit augmentations mensuelles ayant été enregistrées depuis le début de 2013.
La diminution des intentions de construction, particulièrement dans le secteur résidentiel au Québec et en Ontario, explique la baisse observée en novembre.

 

 

Graphique 1
Valeur totale des permis

Valeur totale des permis

 

Description du graphique : Valeur totale des permis
Version CSV du graphique 1
Après deux augmentations mensuelles consécutives, la valeur totale des permis dans le secteur résidentiel a diminué de 7,6 % pour s'établir à 4,1 milliards de dollars en novembre. Un recul des intentions de construction résidentielle a été observé dans neuf provinces, le Québec, l'Ontario et l'Alberta arrivant en tête. La Colombie-Britannique a été la seule province à afficher une hausse en novembre.
Les intentions de construction dans le secteur non résidentiel ont diminué de 5,2 % pour se fixer à 2,7 milliards de dollars en novembre, à la suite d'une hausse de 9,7 % le mois précédent. Une baisse a été observée dans six provinces, la Saskatchewan et le Manitoba étant à l'origine de la majeure partie de la diminution. Des hausses ont été enregistrées dans quatre provinces, l'Ontario et l'Alberta arrivant en tête.

Secteur résidentiel : baisse des intentions de construction de logements unifamiliaux et multifamiliaux

La valeur des permis de construction de logements multifamiliaux a reculé de 8,7 % pour se fixer à 1,9 milliard de dollars en novembre, à la suite de deux hausses mensuelles consécutives. Des baisses ont été observées dans neuf provinces, le Québec ayant affiché la plus forte diminution, suivi de l'Ontario. La Colombie-Britannique a été la seule province à afficher une hausse.

Les municipalités ont délivré pour 2,2 milliards de dollars de permis de construction de logements unifamiliaux en novembre, soit 6,7 % de moins qu'en octobre. Cette baisse survient à la suite de deux hausses mensuelles consécutives. Un recul des intentions de construction a été observé dans toutes les provinces, sauf au Nouveau-Brunswick. L'Alberta et l'Ontario ont été à l'origine de la majeure partie de la baisse nationale en novembre.

Les municipalités canadiennes ont approuvé la construction de 18 173 nouveaux logements en novembre, soit 3,6 % de moins qu'en octobre. Cette baisse s'explique par les logements multifamiliaux, dont le nombre a diminué de 3,9 % pour se fixer à 12 027 unités, et les logements unifamiliaux, dont le nombre a diminué de 3,1 % pour s'établir à 6 146 unités.

Graphique 2
Secteurs résidentiel et non résidentiel
Secteurs résidentiel et non résidentiel

Secteur non résidentiel : diminution dans les composantes institutionnelle et industrielle

Les municipalités canadiennes ont délivré pour 354 millions de dollars de permis de construction institutionnelle en novembre, soit 32,0 % de moins qu'en octobre. La valeur des permis de construction institutionnelle a reculé dans six provinces. L'Ontario a été à l'origine de la majeure partie de cette baisse en raison de l'affaiblissement des intentions de construction d'immeubles gouvernementaux et d'établissements d'enseignement. Des baisses ont été aussi notées au chapitre des immeubles à vocation médicale en Alberta. Les quatre provinces de l'Atlantique ont enregistré des hausses en novembre.

La valeur des permis dans la composante industrielle a reculé de 2,2 % pour s'établir à 455 millions de dollars, ce qui constitue une quatrième baisse mensuelle consécutive. Le recul affiché en novembre a été principalement le résultat d'une baisse des intentions de construction de bâtiments rattachés aux transports en Ontario et de bâtiments liés aux services publics en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans la composante commerciale, la valeur des permis a progressé de 1,8 % pour atteindre 1,9 milliard de dollars, à la suite d'une augmentation de 25,0 % enregistrée en octobre. Des hausses observées en Ontario, au Québec et en Alberta ont suffi à contrebalancer les baisses enregistrées dans les autres provinces. Les immeubles à bureaux en Ontario et en Alberta ont été à l'origine de la majeure partie de la croissance.

Provinces : fortes baisses enregistrées au Québec et en Saskatchewan
La valeur des permis a régressé dans huit provinces en novembre, le Québec et la Saskatchewan arrivant en tête. La plus forte baisse de la valeur des permis de bâtir a été observée au Québec. Cette diminution a été principalement le résultat d'un recul des intentions de construction de logements multifamiliaux et d'immeubles institutionnels. En Saskatchewan, la baisse survient après une forte augmentation enregistrée en octobre et elle s'explique par l'affaiblissement des intentions de construction d'immeubles résidentiels et non résidentiels.

L'augmentation la plus prononcée est survenue en Colombie-Britannique, où une augmentation du nombre de logements multifamiliaux a plus que contrebalancé les baisses observées dans toutes les autres composantes.

Baisse des intentions de construction dans la plupart des régions métropolitaines de recensement
La valeur totale des permis a diminué dans 22 des 34 régions métropolitaines de recensement en novembre. Les baisses les plus marquées ont été observées à Montréal, à St. Catharines–Niagara et à Saskatoon. À Montréal, la baisse a été principalement attribuable aux reculs des logements multifamiliaux et, dans une moindre mesure, des immeubles à vocation commerciale. L'affaiblissement des intentions de construction d'immeubles à vocation commerciale et institutionnelle ainsi que de logements unifamiliaux explique la diminution observée à St. Catharines–Niagara. À Saskatoon, les intentions de construction commerciale et, dans une moindre mesure, les logements multifamiliaux, ont été à l'origine de la baisse.

Toronto a enregistré l'augmentation la plus prononcée en novembre, suivie de Québec et de Vancouver. La valeur des permis délivrés à Toronto a augmenté surtout en raison d'une hausse des intentions de construction d'immeubles à vocation commerciale. Au Québec, la croissance a été attribuable aux permis de construction d'immeubles à vocation commerciale et de logements multifamiliaux, tandis qu'à Vancouver, les logements multifamiliaux ont été principalement à l'origine de la croissance.

Source : Statistique Canada – Bulletin du 9 janvier 2014

Êtes-vous prêt pour l’hiver?

SchneiderLa saison des vacances approche à grands pas. Quoi de mieux pour commencer la saison qu'une offre spéciale rien que pour vous.

Achetez pour 350 $ de dispositifs de protection contre les surtensions admissibles auprès de Schneider Electric et obtenez une veste gratuite. Hâtez-vous! L’offre se termine le 31 janvier 2022.

 



Participez dés maintenant!




Monde en mouvement

  • Prev
Suite à une forte remontée de l’industrie de la construction en 2021, la Commission de la ...
La valeur totale des permis de bâtir a augmenté de 6,8 % pour ...
Hilo fait appel à des utilisateurs de bornes de recharge afin de tester et d'évaluer sa nouvelle ...
Le 14 octobre lors de l'événement Symposium Transition Solutions, chercheurs, professeurs et ...
BDA représentera désormais en exclusivité nos produits d'éclairage architectural à haute ...
Deux autres nominations importantes chez le distributeur de matériel électrique. D'abord, M. Gilles ...
Devant le manque inquiétant d'inspections des travaux de nature électrique par la Régie du bâtiment ...
La 3e édition de la Journée de la Technologie Allemande se tiendra le 26 Octobre à Toronto et le 2 ...
De plus en plus, notre planète rapetisse du point de vue politico-économique. Une décision prise ...
Un nouveau rapport mondial d'Accenture a identifié un petit groupe d'entreprises de plusieurs ...

Ouellet s'associe à BIMsmith pour lancer de nouveaux outils BIM pour les architectes et les ingénieurs

BIMsmith et OuelletOuellet Canada inc. a annoncé un partenariat avec BIMsmith, la principale plateforme de recherche de produits pour les professionnels du bâtiment, pour le développement de nouveaux outils de modélisation des informations du bâtiment (BIM) destinés aux architectes, ingénieurs et autres professionnels de la construction.

Le partenariat implique la création de modèles numériques riches en données des produits Ouellet qui s’intègrent de manière transparente aux flux de travail de conception BIM utilisés par les professionnels du bâtiment à l’échelle mondiale.

Lire Plus...


 

Portrait

  • Prev
Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify ...
Marcos Simard a récemment été nommé directeur général de WESCO et Anixter EES Montréal ( Electrical ...
Rob Dewar est président d'AD Canada depuis janvier dernier, alors que l’entreprise mère annonçait ...
Il y a six ans, en février 2015, j'ai interviewé David Nathaniel et intitulé le profil que j'avais ...
À la suite de la récente acquisition du fabricant de planchers chauffants Flextherm par le Groupe ...
« N’oublie jamais de garder une vue d’ensemble. » Ces mots sont ceux du père de Jason ...
Électrimat est une entreprise indépendante de propriété québécoise spécialisée depuis 40 ans dans ...
Il y a un peu plus d’un an je rencontrais Louis Beaulieu, directeur général de Ouellet Canada, lors ...
Fondé en 1986 par Warren Osak, Electromate se spécialise dans les solutions robotiques et ...
Nouvelle figure à la tête de l’unité d’affaires électrification et d’ABB Canada, Éric Deschênes ...

Signifypar Line Goyette

Depuis février 2021, Martin Stephenson est le nouveau président et directeur général de Signify Canada. Étant donné qu’il a accédé à ses fonctions près d’un an après le début de la pandémie et de ses restrictions, il est facile de l’imaginer s’appuyant sur l’expérience passée pour diriger la réponse de Signify à ce défi de santé actuel et à ses conséquences pour les Canadiens et les entreprises canadiennes.

J'ai d'abord demandé à Martin: « Comment votre parcours vous a-t-il conduit au poste que vous occupez actuellement? Quels ont été les moments les plus importants? » Si je devais résumer sa réponse en trois mots, je dirais l'automatisation, la connectivité et l'innovation durable.

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
Besoin d’un maximum de lumens ? Choisissez le rendement remarquablement élevé allant jusqu’à ...
La nouvelle série WSXA de capteurs d’interrupteur mural est vraiment une solution tout-en-un conçue ...
Les tournevis Wiha Insulated SoftFinish® Cushion Grip sont la norme en matière de qualité ...
Ce panneau de sécurité et de maison intelligente à écran tactile tout-en-un comprend tout ce dont ...
La série GES3/GEC3 est un stroboscope mural (GES3) ou une combinaison klaxon/stroboscope ...
Les pinces ergonomiques sont fabriquées selon des normes de haute qualité. L’interaction précise ...
L’innovation c’est tout simplement apporter de la valeur ajoutée tout au long du parcours client en ...
Le PEL 102 est un enregistreur de données de puissance/énergie économique, simple à utiliser, ...
Le testeur de disjoncteur Amprobe BT-250 fonctionne sur des systèmes alimentés de 90 à ...
Le Sterling PSI-895 est un indicateur de phase de sécurité fonctionnel sans contact 2 en 1 conçu ...

Disjoncteurs à boîtier moulé PowerPact à châssis BPowerPact B multistandard Les disjoncteurs à boîtier moulé PowerPact à châssis B vous offrent la bonne combinaison de fonctionnalités et de performance pour satisfaire vos exigences en matière de disjoncteur. Ce produit, avec sa flexibilité de conception inégalée de 15 à 125 A, offre tous les avantages d’un disjoncteur flexible, modulaire et facile à installer.

PowerPact B propose une protection thermique magnétique des circuits dans un format compact ainsi qu’une large gamme d’accessoires, d’auxiliaires et d’options de cosses...

 

Lire Plus...


 

Mark Klein sur son rôle avec Klein Tools, le leadership et la promotion des métiers spécialisés

 

Mark KleinBlake Marchand

Mark Klein est coprésident de Klein Tools, gérant les activités de vente et de marketing, aux côtés du coprésident, Tom Klein Jr., qui gère les opérations, la recherche et le développement. Mark a poursuivi une carrière dans le marketing après avoir fréquenté l’Université de l’Iowa, acquérant de l’expérience dans l’industrie électrique chez Anixter avant de se voir proposer un emploi par l’entreprise familiale. 

Il a commencé comme acheteur pour Klein Tools, ce qu’il faisait chez Anixter. Au début de son passage chez Klein, Mark a été envoyé à un salon professionnel pour l’aider à mieux comprendre l’entreprise et la clientèle. 

Lire Plus...


 

 

Shannon TymoskoShannon Tymosko

Lorsque je fais la promotion des métiers spécialisés, je mets souvent en avant les raisons positives et étonnantes pour lesquelles j’aime mon travail.Mais la vérité est qu’aucun travail n’est parfait.Il existe des domaines d’opportunités, peu importe où vous regardez, et pour créer et influencer le changement, vous devez parler de certaines des dures vérités.Pourquoi promouvoir les métiers spécialisés, si je ne vais pas aussi militer pour un meilleur avenir et une meilleure culture pour les jeunes qui suivent ? 

Après avoir travaillé comme travailleur auprès des jeunes et en affaires pendant une décennie, je peux dire que la construction a une certaine marge de croissance.

Lire Plus...


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2022 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil