Une équipe d’évaluation internationale décerne à Hydro-Québec la certification Or de durabilité de l’hydroélectricité pour son aménagement de l’Eastmain-1

Hydro-Québec

10-septembre-2023

À la suite d’une évaluation indépendante d’une durée de 14 mois, l’aménagement de l’Eastmain?1 d’Hydro-Québec s’est vu décerner le plus haut niveau de certification en vertu de la Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité, qui établit un processus d’évaluation impartial des installations hydroélectriques en matière de développement durable. Cette certification est émise par le Conseil sur la durabilité de l’hydroélectricité.

Hydro-Québec a présenté en 2021 une demande de certification de son aménagement de l’Eastmain-1. Situé sur le territoire du gouvernement régional d’Eeyou Istchee Baie-James, dans le Nord du Québec, cet aménagement comprend deux centrales hydroélectriques dont la puissance installée totalise 1 248 mégawatts.

La Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité se décline en 12 thèmes liés aux impacts environnementaux, aux impacts sociaux et à la gouvernance (ESG). Les évaluateurs affirment que « l’évaluation […] met en lumière une gestion efficace des impacts environnementaux et sociaux de l’aménagement de l’Eastmain-1, notamment en ce qui concerne la biodiversité et les espèces envahissantes, la main-d’œuvre et les conditions de travail, le patrimoine culturel, la gouvernance et l’approvisionnement ainsi que les ressources hydrologiques. »

Trois évaluateurs indépendants ont consulté des centaines de rapports et de publications scientifiques, visité les installations et mené une cinquantaine d’entrevues avec des parties prenantes locales, notamment des membres des communautés cries de Wemindji et de Waskaganish qui vivent à proximité des infrastructures et participent à la surveillance et aux suivis environnementaux. Les personnes rencontrées comprenaient aussi des chercheurs indépendants en hydroclimatologie et en biodiversité, des maires de municipalités locales ainsi que des membres du personnel d’Hydro-Québec.

«Le respect envers les peuples autochtones est une exigence fondamentale de la Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité, explique Julie Boucher, vice-présidente – Développement durable, relations avec les communautés et communications à Hydro-Québec, et nous sommes honorés que les communautés cries qui ont travaillé avec nous pendant la construction et qui participent aux suivis environnementaux aient accepté de contribuer au processus de certification. »

Autre gage de transparence : la participation d’ONG environnementales

Hydro-Québec a choisi d’aller au-delà des mécanismes de la Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité, par souci d’une transparence plus poussée avec les parties prenantes, en invitant quatre observateurs d’organisations non gouvernementales (ONG) en environnement à être témoins du processus d’évaluation pendant la semaine d’audit sur les lieux, en septembre 2022.

« La volonté d’Hydro-Québec d’ouvrir à des observateurs externes l’une de ses plus grandes installations mérite d’être soulignée ; j’ai été moi-même invité, ainsi que trois autres observateurs indépendants, à suivre le processus d’audit, observe Jian-hua Meng, qui siège au comité de gouvernance de la Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité pour le compte du WWF, lequel n’a pas de rôle direct dans les certifications individuelles. Cet engagement envers la transparence crée un précédent important pour le secteur de l’hydroélectricité, et on peut souhaiter qu’il incite d’autres acteurs à suivre l’exemple d’Hydro-Québec. »

La Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité, expression des attentes envers le secteur hydroélectrique

La Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité vise à encourager une forte performance ESG dans la construction et l’exploitation des aménagements hydroélectriques partout dans le monde. Elle vise à ce que l’hydroélectricité produise un bilan positif pour les collectivités locales ainsi que leurs milieux de vie et de travail. Il s’agit d’une norme indépendante, gérée par le Conseil sur la durabilité de l’hydroélectricité, et largement reconnue par les organisations de la société civile et les banques multilatérales de développement.

« Toutes les formes d’énergie renouvelable qu’il nous faut développer davantage pour décarboner nos économies s’accompagnent d’inconvénients – d’où le besoin d’un certain encadrement normatif, que ce soit pour le photovoltaïque, l’éolien ou l’hydroélectricité, souligne Ashok Khosla, pionnier du développement durable et président du Conseil sur la durabilité de l’hydroélectricité. L’hydroélectricité, en elle-même et en tant que filière d’appui aux énergies intermittentes comme l’éolien et le photovoltaïque, doit être considérée avec objectivité et ouverture comme un élément-clé de toute stratégie crédible de transition énergétique. »

L’hydroélectricité, source d’électricité facilement modulable et pilotable — est la seule filière de production renouvelable capable de stabiliser les filières intermittentes comme le photovoltaïque et l’éolien, et de contribuer ainsi à leur développement. L’hydroélectricité favorise une intégration efficace et abordable de quantités accrues d’énergie intermittente sans compromettre la fiabilité du réseau.

L’aménagement de l’Eastmain-1 d’Hydro-Québec est la première installation hydroélectrique en Amérique du Nord à être certifiée en vertu de la Norme sur la durabilité de l’hydroélectricité. Hydro-Québec a choisi de soumettre l’aménagement de l’Eastmain-1 à la certification en raison de la très vaste documentation environnementale disponible pour les installations qui le constituent.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…