La communauté d’Opitciwan bientôt alimentée par une centrale de cogénération à la biomasse forestière

2-février-2023

Le Conseil des Atikamekw d’Opitciwan (CAO), Hydro-Québec (HQ) et la Société en commandite Onimiskiw Opitciwan (SCOO) annoncent la conclusion d’une entente historique concernant l’installation d’une centrale de cogénération à la biomasse forestière pour alimenter la communauté d’Opitciwan. Il s’agit du premier projet de réseau autonome de ce type dans une communauté autochtone au Québec.

Logo de Conseil des Atikamekw d’Opitciwan (Groupe CNW/Hydro-Québec)
Logo de Conseil des Atikamekw d’Opitciwan (Groupe CNW/Hydro-Québec)

Cette entente permet d’entreprendre les prochaines étapes du projet, qui est souhaité par la communauté depuis plusieurs années. La mise en service de la centrale d’une puissance installée de 4,8 MW est prévue pour juillet 2026. Le contrat, d’une durée de 25 ans avec possibilité de prolongation de 15 ans, s’intègre notamment dans le plan d’acquisition d’un séchoir, prévu par la scierie d’Opitciwan.

Une fois la centrale en service, elle fournira une électricité fiable, durable et renouvelable pour répondre aux besoins de la communauté. De plus, le projet contribuera grandement au développement économique et à la création d’emplois en consolidant et maximisant les activités de la scierie, dont le Conseil d’Opitciwan est actionnaire majoritaire.

Les coûts de réalisation du projet sont évalués à 60,2 M$, ce qui nécessitera, en plus des investissements des promoteurs (SCOO et le CAO), la contribution des gouvernements du Québec et du Canada. La réalisation du projet nécessitera l’embauche de 40 travailleurs pour la phase de la construction et la création d’une quinzaine d’emplois permanents pour l’exploitation.

Enfin, bien que les génératrices au diesel présentement en service doivent être conservées comme source d’appoint pour assurer la fiabilité de l’alimentation, le projet constitue une avancée majeure dans la lutte contre changements climatiques et la protection de l’environnement. Une diminution d’environ 85 % du diesel utilisé est prévue.

Les nouvelles installations permettront entre autres une utilisation optimale de la ressource forestière, la réduction du bruit et des odeurs, la diminution de la dépendance aux énergies fossiles ainsi qu’une réduction majeure du transport associé au diesel et du transport des écorces et du bois brut. En tout, on estime que la réduction annuelle des émissions de GES atteindra 13 000 t en équivalent de CO2, soit 325 000 t en équivalent de CO2 sur 25 ans, soit un résultat comparable à celui qu’on obtiendrait en retirant 5 000 voitures des routes annuellement.

Citations :

Jean-Claude Mequish, chef, Conseil des Atikamekw d’Opitciwan

« Le projet de centrale de cogénération à la biomasse forestière est porteur pour notre communauté et comble nos besoins essentiels d’alimentation en électricité. Non seulement il remplit toutes les conditions de succès sur les plans de l’acceptabilité sociale, de l’environnement et de la faisabilité technique, mais aussi il va nous permettre de poursuivre notre développement social et économique. J’ai confiance que les gouvernements du Québec et du Canada mettront l’épaule à la roue pour assurer le financement nécessaire à sa réalisation. »

Julie Boucher, vice-présidente – Développement durable, relations avec les communautés et communications, Hydro-Québec

« Il s’agit d’un bel exemple de ce que nous cherchons à atteindre en termes de développement durable : réduire notre empreinte carbone et générer des retombées positives pour la communauté. Nous sommes très heureux de nous associer à ce projet longuement attendu dans la communauté qui aura un effet positif à long terme pour Opitciwan. »

Denis Clary, président, Société en commandite Onimiskiw Opitciwan

« L’impact du remplacement de la centrale au diesel actuelle par une centrale alimentée par la biomasse forestière générée par la scierie est majeur. Non seulement il se fera sentir sur le plan économique avec des nouveaux emplois payants et des perspectives de développement économique porteur, mais il est surtout important sur le plan environnemental. La réduction des GES émis annuellement est bénéfique pour la santé de nos membres en plus de contribuer à l’amélioration du bilan environnemental du Québec et du Canada. »

Patrick Labbé, chef – Innovation, projets majeurs et conversion, Hydro-Québec

« Cette entente est le fruit de la volonté de toutes les parties de réaliser une transition énergétique durable. L’engagement de toutes les personnes impliquées, qui ont su travailler en équipe, a permis de conclure cette entente historique. »

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    10-juillet-2024 L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) salue aujourd’hui l’adoption du projet de loi C-59, qui fait entrer en vigueur le tant attendu crédit d’impôt à l’investissement (CII) pour les technologies propres  « Le CII pour les technologies propres stimulera les secteurs du renouvelable et du stockage d’énergie au Canada; il favorisera l’investissement concurrentiel au pays, ouvrant… Read More…

  • Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    4-juillet-2024 Sonepar annonce avoir conclu une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale. Fondée en 1952 au siège social de Vaughan, en Ontario, Robertson Electric Wholesale s’est propulsée pour devenir un distributeur électrique grandement respecté à travers le Canada, avec un réseau de 19 succursales qui comptent plus de 400 collaborateurs. « Nous sommes heureux… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…