|

L’Ontario attire un nombre sans précédent de personnes vers les métiers spécialisés

4-juillet-2023

L’Ontario métiers spécialisés

L’année dernière les inscriptions aux programmes d’apprentissage ont connu une augmentation record de 24 %

Le gouvernement de l’Ontario a enregistré une augmentation de 24 % des inscriptions aux programmes d’apprentissage au cours de l’année écoulée — de 21 971 à 27 319 — car de plus en plus de personnes décident de poursuivre des carrières gratifiantes et bien rémunérées dans les métiers spécialisés. En outre, pour la deuxième année consécutive, des salons des métiers spécialisés à l’intention des élèves, très fréquentés dans la première édition, s’étendront à un plus grand nombre de villes de la province.

« Pour bâtir un Ontario plus fort qui profite à tous, nous devons veiller à ce que les élèves et les demandeurs d’emploi sachent quelles carrières gratifiantes et durables les attendent dans les métiers spécialisés », a déclaré Monte McNaughton, ministre du Travail, de l’Immigration, de la Formation et du Développement des compétences. « Il y a autant de valeur à être électricien ou charpentier qu’à être architecte ou avocat. Je suis ravi que de plus en plus de jeunes s’éveillent à la promesse d’un bon salaire, d’une bonne pension de retraite et d’un travail utile : tous ces avantages sont offerts dans les métiers spécialisés. »

Monte McNaughton
ministre du Travail, de l’Immigration, de la Formation et du Développement des compétences

Pour contribuer à la réalisation des ambitieux plans d’infrastructure de la province, notamment la construction de 1,5 million de logements d’ici 2031, l’Ontario aura besoin de plus de 100 000 travailleurs qualifiés pour pourvoir les postes vacants dans les métiers spécialisés au cours de la prochaine décennie. L’augmentation sans précédent du nombre d’inscriptions aux programmes d’apprentissage, y compris une hausse de 28 % chez les femmes, fait suite à un investissement de plus de 1 milliard de dollars dans les métiers spécialisés sur trois ans, ainsi qu’au lancement d’un nouvel organisme : Métiers spécialisés Ontario.

« Nous prenons des mesures à tous les niveaux en faisant en sorte qu’il soit plus facile pour les élèves de faire reconnaître leur apprentissage, leurs compétences et leurs titres de compétences en vue de l’obtention de leur diplôme », a déclaré Stephen Lecce, ministre de l’Éducation. « Cette mesure s’appuie sur la décision récente de l’Ontario d’exiger que tous les élèves suivent au moins un cours d’éducation technologique, ce qui ouvre à tous les élèves de nouveaux horizons et des perspectives prometteuses de carrières bien rémunérées dans le domaine des STIM et des métiers spécialisés. »

Stephen Lecce
ministre de l’Éducation

Afin de réduire les préjugés à l’égard des métiers et de sensibiliser un plus grand nombre d’élèves, d’enseignants et de parents à des emplois qui transforment la vie, les salons des métiers spécialisés de l’Ontario à l’intention des élèves reviendront pour la deuxième année consécutive et dans un plus grand nombre de villes. Plus d’informations sur les salons, les villes et les dates de 2023 seront annoncées plus tard cet été.

« Le moment est venu de bâtir une carrière enrichissante dans les métiers spécialisés », a déclaré Melissa Young, directrice générale et registraire de Métiers spécialisés de l’Ontario.

« Avec des investissements records réalisés dans les infrastructures, nous avons un besoin urgent de travailleurs qualifiés pour répondre à la demande. Métiers spécialisés Ontario est ravi de son partenariat avec le ministère pour promouvoir ces possibilités prometteuses, éliminer les obstacles et donner à la prochaine génération de professionnels des métiers spécialisés les moyens de réussir. »

Melissa Young
directrice générale et registraire de Métiers spécialisés de l’Ontario

Les élèves de la 7à la 12e année auront l’occasion d’en apprendre davantage sur les 144 différents métiers spécialisés grâce à des expositions interactives et à des activités pratiques, tout en bénéficiant des témoignages directs des gens de métier et des employeurs locaux sur ces carrières lucratives. L’année dernière, 12 800 élèves, parents, amis et enseignants ont participé à des événements à Thunder Bay, Sudbury, London, Mississauga et Ottawa.

Faits en bref

  • 1,3 million de personnes travaillent dans des métiers spécialisés en Ontario.
  • En Ontario, au moins un travailleur sur trois, titulaire d’un certificat d’apprentissage ou de qualification professionnelle, est âgé de 55 ans ou plus et proche de la retraite.
  • Au total, il y avait 91 634 apprentis actifs en Ontario au 3 avril 2023.
  • Cette année, l’Ontario appuie 95 nouveaux programmes de préapprentissage, qui sont gratuits pour les participants et combinent la formation en classe et l’apprentissage en cours d’emploi.
  • Le Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario (PAJO) compte désormais plus de 72 recruteurs répartis dans 800 écoles, ce qui permet aux élèves de se familiariser avec les métiers spécialisés dès leur plus jeune âge.

Citations

« Le ministère du Travail, de l’Immigration, de la Formation et du Développement des compétences joue un rôle crucial en tant que partenaire indissociable de notre centre de formation. Le soutien financier apporté par le MTIFDC nous permet de répondre à la demande de compagnons hautement qualifiés et garants de la sécurité. J’attends avec impatience le jour où des métiers tels que monteur de charpentes métalliques et monteur de barres d’armature seront des termes familiers que les parents et leurs enfants évoqueront en tant que choix de carrière viables. »

Kent MacDonald
Vice-président/coordinateur de la formation, section locale 765 des monteurs de charpentes métalliques

« Cette augmentation du nombre d’apprentis est le fruit d’un effort collaboratif et d’une détermination forte dans l’approche de l’Ontario pour investir dans notre main-d’œuvre et favoriser des parcours professionnels gratifiants dans les métiers spécialisés tout en renforçant la culture qui les entoure.

Les membres de LiUNA continuent d’impulser le progrès de notre province en construisant, en maintenant et en renforçant les infrastructures qui assurent la solidité de nos communautés, de notre économie et de notre avenir. La croissance et la rétention d’apprentis qualifiés témoignent de l’engagement continu des syndicats, de l’industrie et du gouvernement qui travaillent ensemble pour éliminer les obstacles, simplifier les itinéraires professionnels dans l’industrie et favoriser la possibilité de disposer d’une main-d’œuvre qualifiée à l’avant-garde de la construction en Ontario. »

Victoria Mancinelli
Directrice des relations publiques, du marketing, des partenariats stratégiques, LiUNA

« Attirer de nouveaux talents dans les métiers spécialisés est la première étape pour assurer les besoins en infrastructure de l’Ontario. Notre Conseil s’engage à travailler en étroite collaboration avec les employeurs et le gouvernement pour renforcer la formation en apprentissage dans le domaine de la construction, de l’inscription à l’obtention du certificat, afin de préparer la prochaine génération de compagnons qualifiés qui sont essentiels à notre économie. »

Marc Arsenault
Gestionnaire d’affaires, Provincial Building and Construction Trades Council of Ontario

« Les programmes d’apprentissage constituent la base sur laquelle repose l’ensemble des métiers spécialisés et du secteur de la construction. Ils sont indispensables à l’avenir de l’Ontario. J’applaudis l’engagement du gouvernement de l’Ontario à augmenter le nombre d’apprentis et à nous remettre sur la bonne voie. »

Adam Melnick
Directeur des affaires canadiennes, International Association of Heat and Frost Insulators & Allied Workers

Ressources supplémentaires

Pour en savoir plus, cliquez ici

Article connexe

L’Ontario lance un nouveau programme de financement pour la construction de centres de formation dédiés aux métiers spécialisés

e gouvernement de l’Ontario œuvre pour les travailleurs en investissant 224 millions de dollars dans la construction et la modernisation de centres de formation afin de s’attaquer à la pénurie historique de main-d’œuvre dans la province. Les gens intéressés par le nouveau volet Immobilisations du Fonds pour le développement des compétences (FDC) pourront poser leur candidature à compter du 30 juin.

Related Articles


Monde en mouvement

  • CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    10-juillet-2024 L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) salue aujourd’hui l’adoption du projet de loi C-59, qui fait entrer en vigueur le tant attendu crédit d’impôt à l’investissement (CII) pour les technologies propres  « Le CII pour les technologies propres stimulera les secteurs du renouvelable et du stockage d’énergie au Canada; il favorisera l’investissement concurrentiel au pays, ouvrant… Read More…

  • Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    4-juillet-2024 Sonepar annonce avoir conclu une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale. Fondée en 1952 au siège social de Vaughan, en Ontario, Robertson Electric Wholesale s’est propulsée pour devenir un distributeur électrique grandement respecté à travers le Canada, avec un réseau de 19 succursales qui comptent plus de 400 collaborateurs. « Nous sommes heureux… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…