Permis de bâtir, juin 2022

4-août-2022

La valeur totale des permis de bâtir au Canada a diminué de 1,5 % en juin pour s’établir à 11,9 milliards de dollars, principalement en raison de la baisse observée dans le secteur non résidentiel (-10,4 % pour se chiffrer à 3,7 milliards de dollars), qui a fait suite à son deuxième niveau mensuel en importance.

En dollars constants (2012 = 100), la valeur totale des permis de bâtir a diminué de 3,4 % pour se chiffrer à 7,2 milliards de dollars.

Graphique 1 
Valeur totale des permis de bâtir, données désaisonnalisées

Graphique 1: Valeur totale des permis de bâtir, données désaisonnalisées

Infographie 1 
Permis de bâtir, juin 2022

Vignette de l'infographie 1: Permis de bâtir, juin 2022

L’Ontario fait augmenter le secteur résidentiel

En juin, la valeur des permis de bâtir dans le secteur résidentiel a augmenté de 3,1 % pour atteindre 8,2 milliards de dollars à l’échelle nationale.

La valeur des permis de bâtir pour les logements multifamiliaux a progressé de 6,5 %. L’Ontario a affiché la plus forte hausse (+24,8 %) en raison de la construction de plusieurs immeubles d’appartements à Mississauga. Dans l’ensemble, 15 des 20 permis ayant la valeur la plus élevée délivrés dans tous les secteurs concernaient la construction d’immeubles d’appartements ou d’immeubles en copropriété.

Les intentions de construction de logements unifamiliaux ont diminué de 0,6 % en raison des forts reculs observés au Manitoba et à Terre-Neuve-et-Labrador. Les hausses enregistrées en Ontario (+2,1 %) ont aidé à compenser ces baisses.

Graphique 2 
Valeur des permis de bâtir des composantes unifamiliale et multifamiliale

Graphique 2: Valeur des permis de bâtir des composantes unifamiliale et multifamiliale

Graphique 3 
Valeur des permis de bâtir des secteurs résidentiel et non résidentiel

Graphique 3: Valeur des permis de bâtir des secteurs résidentiel et non résidentiel

Le secteur non résidentiel affiche un recul en juin

La valeur totale des permis du secteur non résidentiel a reculé de 10,4 % pour se chiffrer à 3,7 milliards de dollars. La baisse a été principalement attribuable aux diminutions observées dans les composantes commerciale et institutionnelle en Colombie-Britannique.

La valeur des permis dans la composante commerciale a diminué de 2,7 %, et des baisses ont été enregistrées dans huit provinces. En revanche, l’Ontario a affiché une hausse notable (+37,5 %), sous l’effet de la délivrance d’un permis pour la construction d’un gros immeuble de bureaux dans la ville de Toronto.

Les intentions de construction dans la composante institutionnelle ont diminué de 32,2 %, après avoir enregistré une forte croissance en mai en raison de la délivrance d’un important permis pour la construction d’un hôpital en Colombie-Britannique.

À l’inverse, la valeur des permis de bâtir dans la composante industrielle a augmenté de 0,6 %. En particulier, la valeur des permis en Saskatchewan s’est accrue de 206,0 %, principalement en raison de la construction d’une centrale de production d’énergie à Moose Jaw.

Un niveau record est atteint au cours du deuxième trimestre de 2022

Au cours du deuxième trimestre de 2022, la valeur totale des permis de bâtir a progressé de 2,8 % par rapport au trimestre précédent pour atteindre 35,9 milliards de dollars, et les secteurs résidentiel et non résidentiel ont tous les deux affiché des hausses.

La valeur des permis dans le secteur résidentiel a augmenté de 7,2 % au cours du trimestre en raison de la hausse de la valeur des permis de bâtir pour les logements unifamiliaux (+5,0 %) et les logements multifamiliaux (+9,3 %). La Colombie-Britannique a affiché la croissance la plus marquée, suivie de l’Alberta et de l’Ontario.

Le nombre de nouvelles unités résidentielles a augmenté de 6,0 %, après avoir diminué de 7,8 % au cours du trimestre précédent. La hausse est principalement attribuable à la reprise observée dans la composante des immeubles à logements multiples (+8,9 %).

La valeur des permis dans le secteur non résidentiel a affiché une diminution de 5,1 %, ce qui a fait suite à un premier trimestre vigoureux. La composante institutionnelle (-21,9 %) a entraîné une baisse dans le secteur après la délivrance de deux permis importants pour la construction d’hôpitaux au cours du trimestre précédent. La valeur des permis commerciaux a diminué de 0,6 %, tandis que celle des permis industriels a augmenté de 11,4 %.

Pour examiner les données au moyen d’une interface utilisateur interactive, veuillez consulter la page Permis de bâtir : tableau de bord interactif.

Pour examiner les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur le plan socioéconomique, veuillez consulter le Tableau de bord sur l’économie du Canada et la COVID-19.

Pour obtenir plus de renseignements sur le logement, veuillez consulter le portail Statistiques sur le logement.

Statistique Canada a un tableau de bord des Indicateurs du marché du logement. Cette application Web fournit un accès aux principaux indicateurs du marché du logement du Canada, selon la province et la région métropolitaine de recensement. Les indicateurs sont automatiquement mis à jour au moyen des nouveaux renseignements provenant des diffusions mensuelles, ce qui permet aux utilisateurs d’avoir accès aux données les plus récentes.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…