Le monde de l’éctricité en ligne

 

lme4_f_2_sones_400.jpgKeith Sones

Je vais émettre une hypothèse très générale. Si vous lisez cet article, alors c’est que vous travaillez dans un monde très concerné par l'électricité et l'électronique OU vous utilisez l'électricité sur une base quotidienne. D’accord, mis à part ceux qui vivent complètement en dehors du réseau électrique (auquel cas vous avez reçu une copie de ces pages par pigeon voyageur ou pony express), je crois que cela englobe la plupart des gens. Ceci étant maintenant réglé, j'aimerais mettre au défi votre éducation préscolaire et vous dire que l'une des choses les plus fondamentales que vous ayez apprise est fausse. En fait, dire que c'est faux est peut-être trompeur. Plus précisément, ce que la grande majorité d'entre nous a appris en bas âge est maintenant incomplet.

Comme enfant ayant grandi dans une petite ville, puis comme étudiant au secondaire, à l'université et à l'école technique puis comme adulte parcourant le vaste monde, on m'a toujours appris (et je parierais des beignes là-dessus que vous aussi) qu'il y a trois choses dont vous avez absolument besoin pour survivre. En écrivant ceci, je peux entendre mon professeur de 6e année à l'école primaire, M. Powell, dire à notre classe subjuguée : « Vous pouvez vivre sans air pendant quatre minutes, sans eau pendant quatre jours et sans nourriture pendant 40 jours ». Et pour lui prouver le contraire, je retins mon souffle et fixai ma montre. J’ai pu le retenir pendant moins de 30 secondes.

Nous y voilà. Air, eau et nourriture, dans cet ordre. C'est ça, non? Trois choses qui ont été gravées dans nos jeunes esprits comme étant les fondements de la vie elle-même, sans lesquelles nous péririons tous en peu de temps. Un peu plus tard, cela a été renforcé lors d'un cours que j’ai suivi sur la mise en place des objectifs, lorsque le formateur a déclaré : « Si vous voulez connaître la définition d'une priorité élevée, mettez un sac en plastique sur votre tête et essayez de respirer. Vos objectifs d'entreprise disparaîtront instantanément et vous aurez une vision absolue de ce qui est important sur le moment ». Et s'il vous plaît, les amis, n’essayez pas cela à la maison. Croyez-moi sur parole.

Ces choses sont évidemment essentielles à notre survie en tant qu'individus et il en va de même pour les orques, les ocelots, les tangaras orange et la grande majorité des créatures vivantes (sans vouloir offenser les vers de mer qui respirent du soufre). Nul doute : supprimez l'un d'entre eux et nous mourrons plus vite que mes espoirs de voir mon équipe de hockey préférée participer aux séries éliminatoires (j'habite à Vancouver, vous pouvez donc déduire de qui je parle). Il existe cependant une quatrième force qui a émergé au cours des décennies et qui cherche à prendre une place sur le podium des fonctions vitales et c'est quelque chose qui nous provient de la nature. Cette quatrième force s'applique uniquement aux humains et gagne en force chaque jour qui passe. C'est l'électricité.

Maintenant, avant que vous me disiez tous « voyons, les humains ont vécu sans électricité pendant des millénaires », écoutez-moi. Vous avez raison de dire que les humains ont vécu sans profiter de l’envoi d’électrons chez eux et dans leurs entreprises durant la majeure partie de leur existence. Et bien sûr, lorsqu’ils n'étaient pas disponibles, notre société s'est bâtie en conséquence. La farine était moulue à l’aide de bœufs qui fournissaient l'énergie pour broyer le grain et les maisons étaient éclairées par des lampes à huile ou par le feu ou ne l’étaient pas du tout. La vie était rurale et l’individu moyen savait comment attraper un lièvre, construire un abri et utiliser des animaux pour labourer un champ. Le concept du régime à 100 milles n'était pas articulé comme tel, c’était plus du genre « si vous ne pouvez pas l'attraper, le cultiver ou l’alimenter vous-même, vous ne pouvez pas l'avoir ».

pyramide_besoins_sones.png

Puis, une fois la poussière retombée sur la bataille pour la suprématie entre Thomas Edison et George Westinghouse, nous avons commencé à faire évoluer notre société en utilisant l'énergie électrique à courant alternatif comme base. En un clin d'œil en temps géologique, l'Homo sapiens a troqué nos compétences de base en survie pour les commodités de la vie moderne. Nous avons utilisé nos prouesses techniques pour éclairer le monde, construire des usines, créer une chaîne d'approvisionnement nutritionnelle qui rendait invisible l'origine de la nourriture pour la plupart d’entre nous et traiter l'eau qui s'écoule librement de notre robinet de cuisine. Donc, quel que soit votre désir de revenir à des temps plus simples, je vous mets au défi de sortir des sentiers battus et de survivre. Pensez-vous pouvoir habilement chasser et dépecer un cerf, traiter une blessure infectée ou vivre une série de journées à -30 degrés sans aucune électricité? Certains d’entre nous y arriveraient, mais les faits disent généralement le contraire : la plupart d'entre nous mourraient en moins d’un an si toute notre société moderne s'effondrait.

J'ai tendance à penser au flux d'électricité en termes techniques ou de construction. Combien coûte l’installation d’un pylône, quel équipement est requis pour un nouveau circuit, quel est la taille du transformateur nécessaire pour ajouter de la capacité à un quartier ou quel est l’ensemble des compétences nécessaires pour concevoir un nouveau poste? La valeur réelle de cette commodité essentielle se perd souvent au cours du processus. Par contre, on m'a récemment rappelé à quel point elle est importante à cause d'une autre source naturelle de puissance : les ouragans.

Lorsque Harvey, Irma et Maria se sont attaqués directement à la côte américaine du golfe du Mexique et des Caraïbes plus tôt cette année, le Groupe Valard et notre société mère Quanta Services ont réagi en envoyant des équipes de monteurs de lignes et de camions pour soutenir les efforts de restauration. Comme d'habitude, l'accent a été mis sur la logistique, ce qui est compréhensible puisque la mobilisation de milliers de personnes et de véhicules est une tâche ardue, en particulier lorsqu'un océan se trouve en travers de la route. Cependant, ma femme a recentré mon point de vue et m'a rappelé que nous faisions plus que simplement fabriquer des gadgets.

Au cours de ses activités quotidiennes, Rosanne interagit et observe un certain nombre de personnes différentes. Un jour, il n'y a pas si longtemps, nous étions debout dans notre cuisine en train de parler des problèmes de la journée, dont j'ai oublié la majeure partie depuis que ma mémoire est comme un pétard ces jours-ci : intense pendant un très court instant puis elle disparaît. Compte tenu des événements de la fin de l'été dans les Caraïbes, elle a soulevé le sujet des ouragans et des dommages incroyables qui ont été causés, notamment aux îles Vierges britanniques et à Porto Rico. Oui, j'étais d'accord, c'était effectivement un événement terrible, mais en toute honnêteté, j'ai regardé les choses de manière logistique et objective. Il faudra probablement beaucoup de temps pour rétablir l’électricité et il sera probablement difficile de se passer des commodités modernes, mais avec le temps, les choses reviendront à la normale. De sa voix passionnée, Rosanne a insisté sur le fait que c'était plus qu’un simple inconvénient, c'était en fait quelque chose de bien plus grave. Elle m’a alors raconté certaines histoires très émouvantes dont elle avait entendu parler au sujet de la perte de moyens de subsistance, de la mort de membres de la famille et, finalement, de la perte de tout espoir pour certains. Elle m’a rappelé que ce n’était pas simplement la perte d'électricité. C'est de la vie elle-même dont nous parlions.

Il y a de nombreuses années, le psychologue Abraham Maslow a développé une théorie de la motivation (voir encart) qui s’applique toujours aujourd’hui de façon générale. L'essentiel de cette théorie est que nous consacrons notre temps et notre énergie à atteindre les objectifs à chaque niveau de la pyramide, mais si nous n’avons pas le prochain repas, il est très difficile de penser à l'estime et de réaliser notre plein potentiel. Et puis tout est devenu clair pour moi (pour la petite histoire, j'ai toujours été un plus lent que Rosanne à comprendre). La perte d'électricité n'a pas seulement créé un désagrément pour les gens, elle a fait remarquer à des populations entières que les besoins vitaux les plus élémentaires n'étaient plus disponibles. Quoi qu'ils fussent avant le passage des ouragans, plusieurs avaient atterri au fond de la pyramide et été forcés de réfléchir à la façon d'obtenir de l'eau potable plutôt que de gérer leur entreprise ou d'emmener leurs enfants à la pratique de soccer. Pour vous, pour moi et pour tout le monde sur notre planète, se trouver dans cette situation serait tout simplement effrayant.

Règle générale, les gens sont très résilients et s’adaptent. Nous survivons et prospérons malgré les épreuves. Notre capacité à nous relever après les guerres, les tremblements de terre et les crises financières témoigne du fait que nous trouverons toujours une solution. Mais, mis à part cela, ne vous méprenez pas sur l'importance de l'électricité pour notre société. Nous avons choisi une voie qui fonctionne très bien et nous a permis de faire des choses vraiment extraordinaires comme envoyer des gens sur la lune, et des choses plus banales comme regarder le Monday Night Football. Mais il n’est plus possible de revenir en arrière et maintenant, nous sommes incapables de vivre sans cette électricité.

La leçon à tirer ici? Lorsque n’avons plus accès à l'électricité, considérons cela de la même façon que la perte de nourriture ou d'eau. Il existe actuellement de nombreux débats sur les meilleures sources d'énergie à utiliser, le bon acheminement des nouvelles lignes de transport, le coût de nos factures d'électricité et ce qui arrive au réseau lorsque nous nous mettons tous à conduire des voitures électriques. Ces discussions sont saines et nécessaires, car elles nous aident à créer un équilibre et à planifier adéquatement notre avenir. Mais il ne faut jamais, jamais, jamais penser que nous pouvons vivre sans elle.

 Forum électricien présenté par Schneider Electric            

Le forum électrique est une chronique mensuelle qui donne aux électriciens et entrepreneurs électriques de l'information sensible sur les tendances et et débats de l'heure  

Schneider Electric

Parainé par Schneider Electric

Le maître électricien Steve Beeby parle des défis du marché auxquels font face les petites entreprises des entrepreneurs électriciens

Survivre au sein du marché de l’électricité résidentielle implique beaucoup de sortir des sentiers battus et, comme nous ne le dirons jamais assez, un travail acharné. Afin de mieux comprendre les divers défis auxquels sont confrontés les petits entrepreneurs en électricité, EIN a rencontré Steve Beeby, maître électricien et propriétaire exploitant de Beehive Electric, en tant que petite entreprise en électricité résidentielle à Elmvale, en Ontario.

Lire plus...

 

Monde en mouvement

  • Prev
Nouveau Monde Graphite inc. entend compléter, d'ici la fin de 2018, une étude de faisabilité ...
Westburne a d’annoncé que Carla Bono occupera désormais le poste de Directrice de la succursale ...
Grâce aux composantes d'éoliennes fabriquées au Québec, le Parc éolien Mont Sainte‑Marguerite ...
La cinéaste d'aventure Caroline Côté a quitté Natashquan et a entrepris une traversée du ...
STANDARD est fière d’agir à titre de fournisseur de produits d’éclairage pour la nouvelle émission ...
Le laboratoire NanoBio Lab de l'agence A*STAR et Hydro-Québec ont annoncé aujourd'hui la ...
Les lunchs-éclairs sont des dîners durant lesquels des conférenciers invités viennent ...
Le Massachusetts a annoncé ce matin que les négociations en vue de signer un contrat pour ...
Hydro-Québec et le gouvernement du Québec ont annoncé le vendredi 23 mars dernier la création du ...
DimOnOff tient à féliciter le projet d’éclairage urbain de la Ville de Montréal qui s’est mérité le ...

Portrait

  • Prev
Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut ...
La sécurité n’est pas une blague, mais les excuses en matière de ...
Les réchauffeurs à circulation (aussi appelés réchauffeurs en ligne) ...
Tout entrepreneur ayant été en affaires assez longtemps a déjà dû ...
Avec l’augmentation des coûts d’énergie et une plus grande ...
Comme vous le savez peut-être déjà, le gouvernement fédéral ...
Électrika a été fondée en 2004 par John McElligott, maître ...
MBI Systèmes est une entreprise offrant des systèmes de contrôle, notamment en ...
Fondée en 1982, la compagnie Les entreprises d'électricité Gaétan ...
Fondée en 1978, Valard Construction conçoit, construit, et assure les ...

  Esthétisme, design, flair, ancré dans son milieu sont des mots que l’on peut aisément associer à Jean-Claude Calabro, président de LumiGroup, un agent manufacturier de produits d’éclairage et de contrôle.

Son modèle d’affaires est celui d’un entrepreneur et il semble avoir plutôt bien réussi puisqu’il se retrouve au palmarès des entreprises canadiennes ayant connu la plus forte croissance au cours des cinq dernières années. Installé au cœur du Mile-End montréalais, il dispose d’une salle de montre de plus de 10 000 pi ca sur 2 étages. 

 Lire Plus...

 

Tango

Établie à Québec depuis 25 ans, Lumca s'est forgée une réputation enviable à titre de concepteur et fabricant de luminaires qui harmonisent parfaitement esthétisme, fonctionnalité et innovation. Son approche modulaire permet de créer différents modèles avec les composantes de base.

Lire plus : Tango...

 

 

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
Le module de contrôle d'éclairage sans fil d’Osram (WSLC) étend la capacité de contrôle du système ...
La technologie EdgeLit LightPlate développée par 3M produit un éclairage uniforme inégalé et un ...
Le système LeafNut de Venture est un système de contrôle sans fil intelligent avancé pour ...
Les responsables informatiques veulent une meilleure protection pour leurs applications ...
Les rubans DEL et profilés de Standard offrent une qualité professionnelle et sont ...
Grâce à la lumière confortable des luminaires en bout de fût et des bollards SleekVision et ...
Les luminaires à DEL étanches à la vapeur de Standard sont composés d’une variété de lumières ...
Avec ses nouveaux claviers à membrane, Phoenix Contact étend son offre pour les unités de ...
Posital a élargi sa gamme d’encodeurs rotatifs avec une nouvelle famille d’encodeurs incrémentaux ...
Les besoins de distribution électrique moyenne tension de votre entreprise évoluent constamment.

LME_P_Rittal-En-400.jpg

 Les armoires de réseau/serveur TS IT de Rittal sont préconfigurées avec des accessoires standards. Les armoires sont dotées de rails profilés, de roulettes, d'un système de gestion de câbles, de supports PDU et de portes verrouillables à l'avant et à l'arrière. Elles sont disponibles dans une gamme variée de tailles avec des parois latérales facultatives et des jeux d’assemblage.

Lire plus

 

 

 

 

Mesure-t-on la lumière

Comment déterminer l’intensité d’éclairage qu’il faut pour votre application en vue d’obtenir un niveau optimum de visibilité, de sécurité et de confort visuel? Souvent, nous achetons nos lampes en fonction du nombre de watts qu’elles consomment, sans pour autant connaître la quantité de lumière qu’elle peut fournir. Comment mesure-t-on la lumière? Dans l’industrie, on parle souvent de pied-bougie, de lumen et de lux… Voici un petit guide pour comprendre comment mesurer la lumière.

Voici une autre illustration simple pour comprendre la mesure du pied-bougie. Imaginez une bougie déposée à une distance de 0,30 mètre (1 pied) d’un mur plat sur lequel on a tracé une forme de 0,09 mètres2 (1 pi2). Cette surface sera illuminée par un lumen au pied carré.

Lire plus...Mesure-t-on la lumière

 

 

 

 

 

Conseils pour remodeler Shawn McCadden

Lors du congrès de l’ÉFC à Halifax, l'Électro-Fédération Canada a publié son dernier rapport de recherche, Vision 20/20 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs en électricité du Canada ; rapport publié en collaboration avec l’ACEE et les Publications Kerrwil. Cette étude analyse les grands défis que vivent nos entrepreneurs en électricité en raison des nouvelles tendances. Voici en bref ce qui se dégage de cette étude.

Lire plus..Conseils pour remodeler

 

 

Cuivre prix de la livre en US $

CCPB_Council-Chair-K-Milsom_400.jpg

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable du Conseil canadien des normes (CCN), l’honorable Navdeep Bains, a annoncé que Kathy Milsom avait obtenu un nouveau mandat en tant que membre et présidente du conseil d’administration du CCN.

Mme Milsom dirigera le conseil d’administration de 13 membres qui encadre le CCN. Elle travaillera en étroite collaboration avec le conseil et le directeur général pour définir l’orientation stratégique et remplir le mandat de l’organisme.

Lire Plus

 

 

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
2016 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil