CanREA propose des recommandations innovantes sur l’avenir énergétique du Québec

25-juillet-2023

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) dépose un mémoire dans le cadre de la Consultation sur l’encadrement et le développement des énergies propres au Québec.

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) émet plusieurs recommandations visant à moderniser le secteur de l’énergie en publiant aujourd’hui un mémoire en lien avec la consultation sur l’encadrement et le développement des énergies propres au Québec.

Rappelons que cette consultation du gouvernement du Québec vise à recueillir la perspective du grand public et des experts sur les actions à considérer pour la modernisation du cadre légal et réglementaire du secteur de l’énergie du Québec.

« L’énergie renouvelable est la clé de la transition énergétique. Le mémoire de CanREA est un appel à l’action afin de collectivement prendre la balle au bond, proposer des solutions plus agiles dans la production d’électricité, et inscrire législativement l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 dans une perspective de développement durable. » a dit Jean Habel, directeur pour le Québec et le Canada atlantique, de CanREA.

Les recommandations de CanREA : 

Afin de répondre aux besoins énergétiques actuels et futurs au Québec et de contribuer aux efforts menant à l’objectif de carboneutralité du Québec d’ici 2050, CanREA propose entre autres les éléments suivants :

  1. Inscrire législativement que le gouvernement doit atteindre la carboneutralité d’ici 2050 dans une perspective de développement durable.
  2. Encourager le déploiement des ressources d’énergie décentralisée dans le bouquet énergétique du Québec, notamment par le mesurage net et le stockage d’énergie. 
  3. Permettre des contrats d’approvisionnements sur le site de production ou de consommation, ou à proximité de ceux-ci selon certains paramètres précis.
  4. Développer une planification intégrée des ressources énergétiques.
  5. Renforcer et préciser le rôle de la Régie de l’énergie.

« Pour réussir notre transition énergétique, il faudra que ce projet de société prenne en considération les aspects environnementaux, de justice sociale et de développement économique. Plusieurs propositions de CanREA examinent ces différentes dimensions et sont appelées à devenir des jalons importants qui contribueront à l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 » ajoute Jean Habel.

Résumé des principales propositions

Une transition énergétique menant à la carboneutralité d’ici 2050

L’atteinte de la carboneutralité nécessite que l’ensemble des parties prenantes au Québec soit mobilisé envers la transition énergétique. Ce sera uniquement en travaillant collectivement pour ce projet de société que nous pourrons réussir à réduire nos émissions de GES provenant des secteurs industriels, des transports et des bâtiments au Québec et assurer un développement économique dans une perspective de développement durable.

Cette même collaboration sera essentielle lors de l’élaboration des décisions et des politiques au sein du gouvernement. De ce fait, CanREA suggère d’intégrer dans la législation l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 à la Loi sur le développement durable et la Loi sur la Régie de l’énergie.

Une occasion de diversifier notre production énergétique

Chaque kilowatt d’énergie renouvelable est précieux pour atteindre nos objectifs climatiques et plusieurs actions doivent être mises de l’avant simultanément. Il faut dans un même élan augmenter la production, répondre à la hausse de la demande par une meilleure efficacité énergétique ainsi qu’atténuer les pointes de consommation. 

Pour stimuler les options de décarbonation, le gouvernement du Québec peut innover en matière réglementaire en autorisant d’autres formes d’approvisionnement. Afin de devenir une société plus agile dans la production électrique, CanREA propose d’encourager le mesurage net ainsi que de permettre des ententes entre un consommateur d’électricité et un producteur sur un site de production ou de consommation. De plus, la plupart des modalités liées à cette proposition se feraient à la suite d’un droit de refus exercé par Hydro-Québec, et ce à l’intérieur de paramètres précis pour les projets de 5 mégawatts ou plus. 

Repenser la planification énergétique 

Le Plan stratégique 2022-2026 d’Hydro-Québec fait état de la nécessité de compter sur plus de 100 TWh additionnels d’électricité renouvelable pour que le Québec atteigne la carboneutralité à l’horizon 2050. Pour relever ce défi, il est impératif d’arrimer les acteurs à toutes les étapes du processus, de la production d’énergie jusqu’à son transport et sa distribution. 

Dans cette perspective, l’intention du gouvernement de développer un plan intégré des ressources énergétiques est intéressante. Cela pave la voie vers une plus grande collaboration et permettra d’offrir une meilleure planification à long terme de nos besoins énergétiques sur un horizon de vingt-cinq ans. Cette planification à long terme permettra un déploiement prévisible, constant et récurrent des besoins énergétiques à venir. CanREA suggère que ce plan soit produit à la suite d’une consultation avec les parties prenantes, qu’il soit révisé par la Régie de l’énergie et approuvé par le gouvernement. 

Citations

« L’énergie renouvelable est la clé de la transition énergétique. Le mémoire de CanREA portant la consultation sur les énergies propres est catégorique : nous devons donc collectivement prendre la balle au bond, proposer des solutions plus agiles dans la production d’électricité et inscrire législativement l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 dans une perspective de développement durable. »

« Pour réussir notre transition énergétique, il faudra que ce projet de société inclût un volet environnemental, un volet de justice sociale et un volet de développement économique. Ainsi, plusieurs des propositions de l’Association canadienne de l’énergie renouvelable considèrent ces différentes dimensions et constituent, des jalons importants pouvant permettre l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050. »

Jean Habel, Directeur pour le Québec et le Canada atlantique, Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA)

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Related Articles


Monde en mouvement

  • Arlington célèbre ses 75 ans en 2024

    Arlington célèbre ses 75 ans en 2024

    9-avril-2024 Fondée en 1949, Arlington a d’abord servi l’industrie électrique en tant que fournisseur régional de raccords en zinc moulé sous pression. Au cours des 75 dernières années, Arlington est devenu l’un des principaux fabricants de raccords et connecteurs métalliques et non métalliques traditionnels fabriqués aux États-Unis, ainsi que de produits électriques et de communication uniques… Read More…

  • Une nouvelle étude souligne la nécissité de mieux soutenir et reconnaître le rôle croissant des femmes dans la construction

    Une nouvelle étude souligne la nécissité de mieux soutenir et reconnaître le rôle croissant des femmes dans la construction

    3-avril-2024 À l’occasion de la Semaine des femmes dans la construction, l’Association canadienne des femmes dans la construction (CAWIC) partage de nouveaux détails qui soulignent la nécessité de créer une industrie de la construction inclusive et diversifiée afin qu’elle puisse prospérer et se développer. Les résultats sont basés sur une nouvelle recherche qui examine les… Read More…


Formation et événements