Les frères Laplante – Deux têtes valent mieux qu’une si on excelle dans l’art du compromis

Originellement publié le 5 mai 2016

Line Goyette

L’un, Paul, est arrivé en 1978 dans l’entreprise familiale fondée par leur père en 1955 et l’autre, Marc, en 1987. On dit souvent que  les contraires s’attirent. Les frères Laplante eux parlent de complémentarité. Ensemble, ils évoluent dans un marché en constante mutation et les forces de chacun leur ont permis de s’adapter à ces changements presque sans accrocs. Leur philosophie n’a jamais vraiment changé, c’est celle héritée de leur père : respect et intégrité d’abord. Ils disent de leur père qu’il était connu comme un gentleman avant d’être un homme d’affaires. Il semble que le fils de Paul, troisième génération qui vient de se joindre à Laplante & Associés, partage également cette philosophie.

Paul a rejoint l’entreprise à la fin de ses études universitaires alors qu’il s’apprêtait à amorcer une carrière en gestion de production dans un autre domaine. Son père a éprouvé des ennuis de santé et lui a demandé de se joindre à l’entreprise qui opérait à l’époque à partir de la maison. Quant à Marc, un scénario semblable s’est présenté presque 10 ans plus tard à la fin de ses études universitaires en biologie (il voulait devenir vétérinaire). On lui a demandé de venir prêter main-forte à l’entreprise qui venait de perdre un employé. Il n’a jamais quitté l’entreprise depuis. « Notre intégration a été facile, on connaissait déjà tout le monde, ils faisaient partie de nos vies depuis notre enfance », disent-ils d’un commun accord. « Dans notre domaine, les liens familiaux et les liens d’affaires se croisent souvent », ajoutent-ils.

Suivre l’évolution du marché

Ces liens et ce réseau qui leur ont permis de se développer sont aussi selon eux ce qui leur a permis de suivre le courant dans une industrie en constante évolution. « À l’époque de notre père, la distribution électrique était liée au marché du détail. Tout ce qui avait une prise électrique faisait partie de la distribution électrique qui commençait alors à prendre forme au Québec. Puis, les distributeurs électriques ont commencé à se concentrer sur les produits et composants électriques et à délaisser les électroménagers ou autres outils électriques destinés au marché du détail. Les produits d’éclairage faisaient alors partie de l’offre électrique. » Dans les années 60, leur père était associé de près aux produits d’éclairage. « C’était alors un marché d’exportation et de spécialité » précisent-ils. « Dans les années 60, notre père était partenaire de Snoc Lighting et vendait des luminaires. On pourrait dire que toutes les églises du Québec ont alors été éclairées avec ses luminaires!  Mais ce marché a beaucoup changé avec l’arrivée des DEL et les agents de produits d’éclairage. On a assisté depuis à de nombreuses consolidations et fusions. Les manufacturiers les plus importants occupent la plus grande part du marché, mais les agents de produits électriques peuvent compléter la demande et c’est ce que nous faisons. »

Ils définissent leur entreprise comme une agence multi-marchés et c’est selon eux ce qui fait leur force. Ils peuvent ainsi suivre les tendances et répondre aux besoins de leurs clients en construction ou en rénovation. « Notre expertise dans le marché est reconnue et nos relations datent du début de l’entreprise. On fréquente les entrepreneurs et on essaie de projeter le marché en avant de nous. » Pour ce faire, Paul analyse les chiffres et Marc siège sur les conseils d’administration de la CEMRA, NEMRA et depuis peu sur le conseil de l’Électro-Fédération section Québec. « Pour se maintenir et prendre de l’expansion, il faut se réinventer et pour le faire il faut connaître le marché, s’informer et prendre part aux discussions. Le marché de l’électricité ne peut pas prospérer à l’infini, c’est notre offre complémentaire et notre expertise dans les domaines connexes qui nous permettent de continuer à offrir une valeur ajoutée à nos clients. »

Outre des changements technologiques, avez-vous  vu d’autres transformations sur le marché?

« C’est certain qu’Internet a changé la façon de faire. Les clients sont plus informés, c’est bien. Par contre, ils veulent une réponse beaucoup plus rapide. Avant on avait 24 heures pour réagir à une demande, ce n’est plus le cas. Nos vies personnelles et professionnelles ont tendance à s’entremêler, on doit rester connectés tout le temps. » Ils remarquent aussi qu’Internet a changé les rapports à l’être humain. « Les agences sont des entreprises de services et la valeur ajoutée c’est le service donné. Nous sommes des spécialistes dans les produits des compagnies que nous représentons. Pour nous, le contact direct est essentiel. On peut donner à nos clients des réponses sur mesure. Notre client est mieux informé, veut des réponses plus rapides, mais le service à la clientèle ça ne se joue pas devant un écran. »

Paul est dans l’entreprise depuis bientôt 30 ans et Marc depuis 20 ans. Où seront-ils dans 10 ans?

Il n’y a aucune hésitation dans leur réponse. L’entreprise sera toujours présente. Patrick, le fils de Paul a récemment joint l’équipe et est très actif auprès de ses clients et dans les réseaux de jeunes professionnels. La relève est selon eux assurée, mais Paul précise qu’il n’a aucun plan de retraite et sa femme travaille avec lui à l’agence. Marc dit qu’il songe à peut-être cesser de travailler un jour, mais il ajoute tellement de si, que ça semble peu probable dans un avenir immédiat. Toutefois, il arrive plus facilement que son frère à séparer sa vie personnelle de sa vie professionnelle. Partenaires égaux dans l’entreprise, leurs deux personnalités les ont forcés à faire des compromis et ils sont heureux de constater qu’ils ont ainsi toujours pris les bonnes décisions. Ils s’enorgueillissent de n’avoir jamais eu à congédier de personnel par faute de travail.

« Dans 10 ans, les agences seront probablement plus spécialisées, ce que nous appelons des focus agencies. Ça va un peu à l’encontre de ce que nous faisons maintenant, mais peu importe où ira le marché, nous irons avec lui. C’est notre philosophie et notre force.»

En tant qu’agent manufacturier, Laplante et associés représente une gamme complète de produits utilisés dans les secteurs l’électricité, la mécanique et ventilation, tant au niveau résidentiel, que commercial et industriel et aussi au niveau des fournisseurs d’équipement original.


Line Goyette est directrice de la rédaction

Related Articles


Monde en mouvement

  • Un nouveau directeur, Saskatchewan pour CanREA

    Un nouveau directeur, Saskatchewan pour CanREA

    26-janvier-2023  CanREA choisit un fervent partisan des énergies propres, Erwin Heuck, comme nouveau directeur de la Saskatchewan. L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) est heureuse d’annoncer que ce professionnel du secteur énergétique prendra la tête des initiatives de réseautage et de promotion de CanREA en Saskatchewan. Il dirigera le caucus de la province et travaillera… Read More…

  • FLO lancera une innovation importante en matière de recharge durant DISTRIBUTECH 2023

    FLO lancera une innovation importante en matière de recharge durant DISTRIBUTECH 2023

    26-janvier-2023 FLO, un chef de file nord-américain en matière de réseau de recharge de véhicules électriques (VE) et un fournisseur de solutions de recharge intelligentes, dévoilera un nouveau produit important durant DISTRIBUTECH 2023. Avec la croissance de la demande de VE, le nouveau produit ouvrira la voie à la prochaine génération de bornes de recharges de VE et permettra… Read More…


Formation et événements

  • 24-janvier-2023 Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) a lancé aujourd’hui avec ses partenaires Teledyne DALSA et BRP la deuxième édition de la Semaine du manufacturier qui se tiendra du 24 au 27 janvier 2023 sous le thème « Fabrique ton avenir ». Cette Semaine du manufacturier, au cours de laquelle des visites industrielles avec des… Read More…

  • 19-janvier-2023 L’Académie Lumen est un programme de formation innovateur créé dans le but de former la prochaine génération de talent de Lumen. Sa 7e cohorte entre en classe le 13 mars  prochain, pour cinq semaines. Durant ce rigoureux programme de formation, les Académicien.nes ont l’occasion de développer leurs aptitudes de ventes, d’apprendre à connaitre les… Read More…