|

Guide du Code canadien de l’électricité, 1ère partie[i], 26e édition– Une carte routière : Section 4 conducteurs

1-février-2024

conducteurs- section 4 Bill Burr guide de code canadien de l'electricite

Par William (Bill) Burr[i]

Instructions pour la section 4 des conducteurs dans la 26e édition du Code canadien de l‘électricité

La 26e édition du Code canadien de l’électricité, 1ère partie (CSA C21-1:24) sera publiée et accessible en mars 2024. Pour commander un exemplaire à l’avance, cliquez ICI.

[i] William (Bill) Burr est membre associé du comité technique du Code canadien de l’électricité, 1ère partie, et anciennement président du Conseil consultatif canadien sur la sécurité électrique (CCCSE), inspecteur en chef des installations électriques et des ascenseurs pour la province de la Colombie-Britannique et les Territoires du Nord-Ouest, directeur de l’élaboration des normes sur l’électricité et le gaz et directeur de l’évaluation de la conformité au Groupe CSA. On peut joindre Bill à Burr and Associates Consulting billburr@gmail.com.

Les utilisateurs du Code se trouvent souvent dans des situations où ils sont en désaccord avec les règles contenues dans le Code canadien de l’électricité, 1ère partie (le Code). Ces situations résultent généralement d’une mauvaise lecture, d’une mauvaise compréhension, d’une mauvaise application ou de l’incapacité à trouver l’exigence nécessaire ou pertinente à leurs tâches.

Le Code est un document exhaustif. Parfois, il peut sembler difficile de trouver rapidement les renseignements dont on a besoin. Cette série d’articles fournit un guide pour aider les utilisateurs à s’orienter dans ce document essentiel. Il ne s’agit pas de remplacer les notes de l’annexe B ou les explications des exigences individuelles contenues dans le manuel du CCE, mais plutôt d’aider les utilisateurs à s’orienter dans le Code.

Section 4 – Conducteurs

La définition de Conducteur, de la Section 0, est un matériau conducteur qui est fabriqué pour transporter le courant électrique et comprend :
  • Conducteur nu – conducteur sans revêtement ni isolation,
  • Conducteur recouvert – un conducteur recouvert d’un matériau diélectrique n’ayant pas de rigidité diélectrique nominale, et
  • Conducteur isolé – un conducteur recouvert d’un matériau diélectrique ayant une rigidité diélectrique nominale. (Il convient de noter qu’un matériau diélectrique conduit quasiment aucun courant en raison de la polarisation).

Portée

La Règle 4-000 relative au champ d’application de la Section 4 traite de la détermination de l’intensité admissible des conducteurs pour des conditions d’utilisation spécifiques, de la température maximale de terminaison des conducteurs, de la sélection d’un conducteur neutre et de l’identification des conducteurs. Cette section ne s’applique pas aux autres conducteurs, sauf lorsqu’ils sont spécifiquement précisés dans d’autres sections du code.

La Section 4 est une section générale et s’applique donc aux conducteurs pour les services, les alimentations, les circuits de dérivation et les circuits photovoltaïques dans les systèmes à courant alternatif et à courant continu.

La sélection d’autres conducteurs, tels que les conducteurs de commande, de mise à la terre, d’urgence, de sécurité, d’alarme incendie, d’installations aéroportuaires, d’énergie renouvelable, de communication, de protection cathodique et autres, sera régie par les sections individuelles couvrant ces situations. L’Annexe B indique que les circuits de dérivation, y compris les circuits d’éclairage, d’appareils, d’alimentation électrique, les cordons flexibles et les fils d’équipement, sont couverts par la Section 4.

Les sections individuelles telles que : Section 6 – Services et équipements de service, Section 8 – Charge des circuits et facteurs de demande, Section 10 – Mise à la terre et mise à la masse, Section 12 – Méthodes de câblage, Section 14 – Protection et contrôle, Section 16 – Circuits de classe I et de classe II, et Section 26 – Installation du matériel électrique; peuvent également s’appliquer à titre de sections générales ou peuvent contenir des règles qui renvoient à la Section 4 ou la modifient. C’est pourquoi il est important de comparer les règles de la Section 4 avec les règles relatives aux conducteurs dans la section concernant l’installation.

Calibre des conducteurs

La Règle 4-002 précise que le calibre minimal de tous les conducteurs en cuivre, à l’exception des cordons flexibles, des fils d’appareillage, des conducteurs et câbles isolés des circuits de commande et des conducteurs isolés visés par d’autres articles, est de 14 AWG en cuivre et de 12 AWG en aluminium.

Toutefois, à la Section 6, Règle 6-302 – Installation de conducteurs aériens de branchement des consommateurs prévoit que le calibre minimal des conducteurs de branchement aérien des consommateurs est de 10 AWG en cuivre ou de 8 AWG en aluminium. Bien que le code contienne des sections et des règles modificatives, il est très important de se reporter d’abord à la Section 4 au moment de la sélection et de l’installation d’un conducteur.

Il est à noter que l’utilisation de conducteurs de tailles CEI (mm2) répertoriées dans le Tableau D18 nouvellement ajouté est autorisée, à condition que l’intensité admissible et le calibre AWG ou kcmil correspondant soient sélectionnés conformément à la Règle 4-004; et que la section transversale du conducteur CEI répertorié (mm2) ne soit pas inférieure à la section transversale d’un conducteur AWG ou kcmil qui serait sélectionné comme ci-dessus.

Intensité admissible des fils et câbles

La Règle 4-004 précise qu’au moment de la sélection d’un conducteur, plusieurs facteurs doivent être considérés. En raison de la complexité des conditions, vous devez disposer d’un processus permettant de déterminer le type et le calibre approprié pour l’application.

La première considération est de choisir le calibre de conducteur dont on a besoin en fonction :
  • du courant qu’il devra transporter,
  • des conditions dans lesquelles il sera installé, et
  • du type de conducteur ou de câble à utiliser.

La Règle 4-004 contient 7 éléments dans chacune des sous-règles (1) et (2) couvrant les options de scénario pour le cuivre et l’aluminium qui doivent être étudiées et choisies. De plus, 23 autres facteurs doivent être pris en compte dans les sous-règles suivantes. Même si cela peut paraître intimidant au premier abord, il s’agit simplement de parcourir la liste des options et des conditions et de choisir celles qui s’appliquent à la situation. La Règle 4-004 réfère ensuite vers le tableau et le facteur de correction adaptés à la situation.

Dans certains cas, on vous demandera d’utiliser la méthode de calcul IEEE 835 ou les tableaux d’information présentés à l’Annexe D. Les tableaux d’intensité admissible des câbles d’alimentation standard IEEE 835, répertoriés ici– https://standards.ieee.org/standard/835-1994.html contiennent toutes les équations pertinentes, le circuit analogique électrique/thermique et des exemples de calcul en annexe.

Limites de température

La Règle 4-006 Une fois le bon courant admissible choisi ou calculé, le prochain facteur à considérer est les limites de température de l’intensité admissible du conducteur sélectionné. Lorsque la température maximale de terminaison du conducteur est

indiquée sur l’équipement, on aura déjà choisi le calibre minimal du conducteur en fonction de la bonne colonne de température des Tableaux 1, 2, 3 ou 4.

Lorsque la température maximale de terminaison du conducteur n’est pas indiquée sur l’équipement, la température à utiliser est :
  • 60 °C pour les équipements évalués à 100 A ou moins ou marqués pour une utilisation avec des conducteurs N°1 AWG ou plus petits, ou
  • 750 °C pour les équipements évalués à plus de 100 A ou marqués pour une utilisation avec des conducteurs de plus d’1 AWG.

Il convient également de noter que ces conditions s’appliquent uniquement aux premiers 1,2 mètres de longueur de conducteur, mesurés à partir du point de terminaison de l’équipement. Tensions et courants induits dans les armures métalliques ou les gaines de câbles monoconducteurs.

La Règle 4-008 Une autre condition à noter est qu’au moment de l’utilisation d’un câble à conducteur unique avec une gaine ou une armure métallique, les tensions induites peuvent engendrer un dépassement de la température d’isolation du conducteur par rapport à sa valeur nominale. Dans ce cas, la Règle 4-008 oblige à déclasser le conducteur ainsi que d’autres procédures pour atténuer cette situation.

Sélection du conducteur

La prochaine considération importante décrite dans les Règles 4-010, 4-012 et 4-014 est la sélection du type de conducteur isolé, de cordon flexible, de fil d’équipement ou de câble d’alimentation portatif. Dans certains cas, ces règles préciseront les calibres et intensités minimales pour les différents types.

Conducteur neutre commun

Ensuite, il convient de revenir aux Règles 4-016, 4-018, 4-020, 4-022, 4-024, 4-026, 4-028 et 4-030 qui prévoient l’utilisation d’un conducteur neutre commun, l’installation, l’identification et l’utilisation de conducteurs neutres et identifiés.

Identification des conducteurs isolés

La Règle 4-032 décrit la couleur de l’isolation ou de l’étiquette des conducteurs de mise à la terre et de liaison, des circuits à code couleur et des conducteurs isolés et mis à la terre protégés et séparés dans un système connecté en triangle à quatre fils.

Intensité du câble d’alimentation portatif

La Règle 4-034 précise le calibre et l’intensité maximale des conducteurs contenus dans un câble d’alimentation portatif y compris lorsqu’un câble de type DLO est utilisé dans un chemin de câbles.

Barre omnibus

La Règle 4-036 précise l’intensité admissible des jeux de barres nus lorsqu’ils sont installés conformément à la Règle 12-2600.

La Section 4 ne s’applique pas aux conducteurs non isolés de mise à la terre ou de liaison. L’utilisation, le calibre et l’intensité de ces conducteurs sont couverts par la Section 10, qui sera abordée dans un prochain article.

Dans le prochain article, nous explorerons la Section 6 – Services et équipements de service.


— [i] Source: CSA C22.1:21, Code canadien de l’électricité, 1ère partie : norme de sécurité relative aux installations électriques. © 2021 Association canadienne de normalisation. Veuillez visiter Magasin – Groupe CSA ou composer le 1 800 463-6727. Avec la permission du Groupe CSA, ce document est reproduit à partir de la norme du Groupe CSA C22.1:21, Code canadien de l’électricité, 1ère partie : norme de sécurité relative aux installations électriques.

Ce matériel ne représente pas la position complète et officielle du Groupe CSA sur le sujet mentionné, qui est représenté uniquement par la norme dans son intégralité. Bien que l’utilisation de ce matériel ait été autorisée, le Groupe CSA n’est pas responsable de la manière dont les données sont présentées, ni des représentations et interprétations. Aucune autre reproduction n’est autorisée. Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour acheter une ou plusieurs normes du Groupe CSA, veuillez visiter Magasin – Groupe CSA ou composer le 1 800 463-6727.


Article connexe

Guide du Code canadien de l’électricité, 1ère partie[i], 26e édition– Une carte routière : Section 0 et Section 2

Related Articles


Monde en mouvement

  • CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    CNESST : produisez votre déclaration des salaires avant le 15 mars!

    14-février-2024 La période de production de la déclaration des salaires 2023 est maintenant amorcée. Chaque employeur inscrit à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit produire sa déclaration avant le 15 mars 2024 pour éviter une pénalité et des intérêts. La meilleure option pour la… Read More…

  • Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    Une nouvelle phase dans le dialogue sur le Plan d’action 2035 d’Hydro-Québec

    14-février-2024 En novembre 2023, Hydro-Québec a publié son Plan d’action 2035 – Vers un Québec décarboné et prospère, avec pour objectifs de mieux servir sa clientèle et de décarboner le Québec tout en contribuant au développement économique. Au cours des derniers mois, l’entreprise a expliqué ce plan à la population, à une trentaine d’organisations ainsi qu’aux membres de l’Assemblée… Read More…


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…