|

Guide du Code canadien de l’électricité, Partie 1, 25e édition — Une carte routière : Appendice J — Annexe J18 — Partie C

code

13-septembre-2023

William (Bill) Burr

Le Code canadien de l’électricité est un document exhaustif. Il peut parfois sembler difficile de trouver rapidement l’information dont on a besoin. Cette série d’articles fournit des repères pour aider les utilisateurs à s’orienter dans ce document essentiel. Il ne s’agit pas de remplacer les notes de l’annexe B ou les explications des exigences individuelles contenues dans le manuel du CCE**, mais nous espérons qu’il vous aidera à vous orienter dans le Code.

Appendice J — Annexe J18 — Partie C

L’annexe J18 est autorisée à titre facultatif pour les ajouts, les modifications, les rénovations ou l’exploitation et l’entretien des installations existantes qui utilisent le système de classification de la division. Les règles de l’annexe J18 sont normatives (obligatoires) lorsqu’elles sont utilisées et modifient ou complètent d’autres exigences du code. L’annexe JB contient des informations supplémentaires (non obligatoires). L’annexe J18 est divisée en quatre parties : généralités, emplacements de classe I, de classe II et de classe III. En raison de la taille de cette annexe, elle est traitée en quatre parties. Il s’agit de la partie C — Emplacements de classe II.

Emplacements de classe II, division 1

Les règles J18-200 à J18-226 s’appliquent aux installations situées dans des lieux de classe II, division 1, où, dans des conditions normales de fonctionnement ou en cas de fonctionnement anormal ou de défaillance de l’équipement, des poussières combustibles peuvent être en suspension de manière continue, intermittente ou périodique en quantité suffisante pour produire des mélanges explosifs ou inflammables ou conduire l’électricité. Pour plus d’informations, voir l’annexe E.

La règle J18-200 exige que les équipements installés dans un emplacement de classe II, division 1, soient conformes au tableau 18.

La règle J18-202 exige que :

  • les transformateurs et les condensateurs électriques contenant un liquide inflammable soient installés dans des coffres de matériel électrique conformément aux règles 26-350 à 26-356 et soient équipés de portes coupe-feu à fermeture automatique des deux côtés du mur, scellées pour minimiser l’intrusion de poussière, d’ouvertures ou de conduits d’aération et d’ouvertures de décompression appropriées communiquant uniquement avec l’air extérieur du bâtiment.
  • Les transformateurs et les condensateurs électriques qui ne contiennent pas de liquide inflammable doivent être installés dans des coffres de matériel électrique comme indiqué ci-dessus ou marqués pour être utilisés dans des emplacements de classe II.
  • Aucun transformateur ou condensateur ne doit être installé dans un endroit où de la poussière de magnésium, d’aluminium, de poudres de bronze d’aluminium ou d’autres métaux présentant des caractéristiques dangereuses similaires peut être présente.

La règle J18-204 décrit les méthodes de câblage dans les emplacements de classe II, division 1 et exige :

  • les conduits métalliques rigides filetés ou les câbles pour emplacements dangereux avec les presse-étoupes associés conformes au tableau 18,
  • boîtes antidéflagrantes, raccords, marqués pour utilisation dans les emplacements de classe II, et joints filetés pour connexion aux conduits et aux presse-étoupes,
  • câbles installés et soutenus de manière à éviter toute contrainte de traction au niveau des presse-étoupes,
  • les raccords flexibles de type antidéflagrant, marqués pour être utilisés dans les emplacements de la classe II, soient utilisés si nécessaire pour les connexions flexibles aux terminaux de moteurs et autres endroits similaires, et soient protégés par une gaine lorsqu’ils sont soumis à l’huile ou à des conditions corrosives.

La règle J18-206 spécifie les exigences en matière d’étanchéité dans les emplacements de classe II, division 1, et exige que la communication entre une canalisation et une enceinte étanche à la poussière soit empêchée par un joint permanent, une section horizontale de canalisation de 3 m de long ou une section verticale de canalisation de 1,5 m de long s’étendant vers le bas à partir de l’enceinte.

La règle J18-208 exige que les interrupteurs, les contrôleurs de moteur, les disjoncteurs et les fusibles, y compris les boutons-poussoirs, les relais et les dispositifs similaires, soient dotés d’un boîtier étanche à la poussière marqué pour une utilisation dans les emplacements de classe II.

La règle J18-210 exige que les transformateurs, les bobines d’impédance et les résistances situées dans la classe I, division 1, utilisés avec l’équipement de commande des moteurs, des générateurs et des appareils, ainsi que tout mécanisme de commutation associé, soient dotés d’un boîtier étanche à la poussière marqué pour une utilisation dans les emplacements de classe II.

La règle J18-212 exige que les moteurs, les générateurs et les autres machines électriques rotatives soient marqués pour être utilisés dans des emplacements de classe II.

La règle J18-214 stipule que :

  • Tout tuyau d’aération d’un moteur, d’un générateur, d’une autre machine électrique rotative ou d’une enceinte pour matériel électrique doit être :
  • être étanche à la poussière sur toute sa longueur,
  • déboucher directement sur une source d’air propre à l’extérieur du bâtiment,
  • être en métal d’une épaisseur d’au moins 0,52 mm (No. 24 MSG) ou en matériau incombustible de même importance,
  • être grillagé à l’extrémité extérieure, et,
  • être protégés contre les dommages mécaniques et la corrosion.
  • les joints et les raccords des tuyaux de ventilation métalliques soient rivetés et soudés, boulonnés et soudés, soudés ou rendus étanches à la poussière par d’autres moyens efficaces ; et
  • Aucun tuyau d’échappement ne se déverse à l’intérieur d’un bâtiment.

La règle J18-216 exige que les équipements d’utilisation soient marqués pour être utilisés dans des lieux de classe II.

La règle J18-218 exige que :

  • Les luminaires et les éclairages portatifs doivent être des ensembles complets marqués pour une utilisation dans les emplacements de la classe II et la puissance maximale doit être clairement indiquée,
  • Chaque luminaire doit être protégé contre les dommages physiques par un dispositif de protection approprié ou par l’emplacement,
  • les luminaires suspendus soient :
  • suspendus et alimentés par des tiges filetées de conduits rigides,
  • les raccords filetés soient munis de vis de blocage ou d’autres moyens efficaces pour empêcher le desserrage, et
  • pour les tiges d’une longueur supérieure à 300 mm, pourvus d’un contreventement permanent et efficace contre les déplacements latéraux à un niveau ne dépassant pas de plus de 300 mm l’extrémité inférieure de la tige,
  • Flexibilité sous la forme d’un raccord approprié ou d’un connecteur flexible situé à une distance maximale de 300 mm du point de fixation, et
  • Les luminaires doivent être soutenus par des boîtes, des ensembles de boîtes et des raccords marqués pour une utilisation dans des emplacements de classe II.

La règle J18-220 exige que les cordons flexibles soient de type extradur, qu’ils contiennent un conducteur de liaison et qu’ils soient munis de presse-étoupes marqués pour utilisation dans les emplacements de classe II, division 1, lorsqu’ils pénètrent dans une boîte ou un raccord qui doit être étanche à la poussière.

La règle J18-222 spécifie que les prises et les bouchons de fixation doivent être marqués pour être utilisés dans les emplacements de classe II.

La règle J18-224 exige que les systèmes de signalisation, d’alarme, de commande à distance et de communication, les compteurs, les instruments, les relais, les appareils et les équipements soient conformes au tableau 18 et que tout le câblage soit conforme aux règles J18-204 et J18-206.

La règle J18-226 stipule que les équipements marqués EPL Da peuvent être installés dans un emplacement de classe II, division 1, avec la même atmosphère de poussières explosives et la même classe de température.

Emplacements de classe II, division 2

Les règles J18-250 à J18-276 s’appliquent aux installations situées dans des emplacements de classe II, division 2, où, en cas de dysfonctionnement peu fréquent de l’équipement de manutention ou de traitement, des poussières combustibles peuvent se former :

  • être présents en quantité suffisante pour produire des mélanges explosifs ou inflammables, mais seulement pendant de courtes périodes, ou
  • développer des accumulations de poussières combustibles sur l’équipement, suffisantes pour entraver la dissipation sûre de la chaleur, ou
  • s’enflammer à la suite d’une défaillance opérationnelle de l’équipement.

Pour plus d’informations, voir l’annexe E.

La règle J18-250 exige que l’équipement installé dans un emplacement de classe II, division 2, soit conforme au tableau 18.

La règle J18-252 exige que :

  • les transformateurs et les condensateurs électriques contenant un liquide inflammable soient installés dans des chambres fortes de matériel électrique conformément aux règles 26-350 à 26-356, et
  • les transformateurs et les condensateurs électriques ne contenant pas de liquide inflammable doivent être installés dans des chambres fortes d’appareillage électrique comme indiqué ci-dessus ou marqués pour utilisation dans des emplacements de classe II.
  • Les transformateurs à noyau sec doivent être installés dans des chambres fortes de matériel électrique conformément aux règles 26-350 à 26-356 ; les connexions des enroulements et des bornes doivent être placées dans des boîtiers étanches non ventilés et fonctionner à une tension maximale de 750 volts.

La règle J18-254 décrit les méthodes de câblage dans les emplacements de classe II, division 2 et exige :

Méthodes de câblage des :

  • conduits métalliques rigides filetés ou câbles pour emplacements dangereux conformes au tableau 18,
  • câble de type TC installé dans un chemin de câbles conformément à la règle 12-2202 et enfermé dans un conduit rigide lorsqu’il quitte le chemin de câbles,
  • les câbles armés à gaine non métallique, tels que TECK90, ACWU90, RC90 à gaine de cuivre ou RA90 à gaine d’aluminium,
  • câbles de commande et d’instrumentation avec armure métallique interverrouillée et gaine continue dans les circuits de commande (type ACIC),
  • câble de type CIC (câble de commande et d’instrumentation sans armure) installé dans un chemin de câbles installé conformément à la règle 12-2202 (2), lorsque le câble a une tension nominale de 300 volts et que la tension du circuit est de 150 volts à 5 ampères ou moins,
  • les conduits rigides RTRC de type XW, ainsi que les boîtes, les raccords et les joints connexes marqués du suffixe ” -XW ” et installés et entretenus dans des établissements industriels, uniquement par des personnes qualifiées, ou
  • des conduits métalliques flexibles résistants et étanches aux liquides et des connecteurs.
  • les boîtes et les raccords dans lesquels sont effectués les robinets, les joints ou les connexions terminales doivent être de type 4 ou 5 ou être munis de couvercles étanches afin d’éviter la fuite d’étincelles ou de matériaux brûlants.
  • que les câbles soient installés et soutenus de manière à éviter toute contrainte de traction au niveau des presse-étoupes ; et
  • être conformes à la règle J18-204 (4), (a) et (c), et (5) lorsque des connexions flexibles sont nécessaires.

La règle J18-256 exige que les canalisations de la classe II, division 2, soient scellées conformément à la règle J18-206.

La règle J18-258 exige que les interrupteurs, les contrôleurs de moteur, les disjoncteurs et les fusibles, y compris les boutons-poussoirs, les relais et les dispositifs similaires soient pourvus d’un boîtier de type 4 ou 5 ou de couvercles bien ajustés pour empêcher la fuite d’étincelles ou de matériaux brûlants.

La règle J18-260 exige que :

  • Les mécanismes de commutation, y compris les dispositifs de surintensité, utilisés avec les transformateurs de commande, les bobines d’impédance et les résistances doivent être dotées de boîtiers conformes à la règle J18-258 et de boîtiers étanches sans ouvertures de ventilation, lorsqu’ils ne sont pas situés dans la même enceinte ;
  • et les résistances et les dispositifs de résistance sont dotés de boîtiers étanches à la poussière marqués pour une utilisation dans les emplacements de classe II.

La règle J18-262 exige que les moteurs, les générateurs et les autres machines électriques rotatives soient marqués pour être utilisés dans des emplacements de classe II ou de classe II, division 2.

La règle J18-264 stipule que tout tuyau de ventilation d’un moteur, d’un générateur, d’une autre machine électrique rotative ou d’une enceinte d’équipement électrique doit être marqué :

  • Se conformer à la règle J18-214,
  • être suffisamment étanches pour empêcher l’entrée de poussière dans l’équipement ou l’enceinte ventilée et empêcher la sortie d’étincelles, de flammes ou de matériaux brûlants qui enflammeraient des accumulations de poussière ou de matériaux combustibles, et
  • autorise les joints verrouillés, les joints rivetés ou soudés et les joints coulissants bien ajustés lorsque la flexibilité est nécessaire.

La règle J18-266 exige que :

  • Les équipements d’utilisation chauffés à l’électricité doivent être marqués pour être utilisés dans des emplacements de classe II,
  • Les moteurs du matériel d’utilisation à moteur sont conformes à la règle J18-262,
  • Les boîtiers des interrupteurs, des disjoncteurs et des fusibles sont conformes à la règle J18-258.
  • Les transformateurs, les bobines d’impédance et les résistances faisant partie de l’équipement d’utilisation ou utilisés en relation avec celui-ci sont conformes à la règle J18-260 (2) et (3).

La règle J18-268 exige que :

  • Les luminaires et les éclairages portatifs doivent être des ensembles complets marqués pour une utilisation dans les emplacements de la classe II et la puissance maximale doit être clairement indiquée.
  • Chaque luminaire doit être protégé contre les dommages physiques par un dispositif de protection approprié ou par son emplacement, et les lampes et douilles doivent être protégées par des boîtiers conçus pour réduire au minimum le dépôt de poussière sur les lampes et empêcher les étincelles, les matériaux brûlants ou les métaux chauds de s’échapper.
  • Les luminaires suspendus doivent être :
  • suspendus et alimentés par des tiges filetées de conduits rigides,
  • que les raccords filetés soient munis de vis de blocage ou d’autres moyens efficaces pour empêcher le desserrage, et
  • pour les tiges d’une longueur supérieure à 300 mm, être pourvus d’un contreventement permanent et efficace contre les déplacements latéraux à un niveau ne dépassant pas de plus de 300 mm l’extrémité inférieure de la tige,
  • Flexibilité sous la forme d’un raccord approprié ou d’un connecteur flexible situé à une distance maximale de 300 mm du point de fixation, et
  • Les luminaires doivent être soutenus par des boîtes, des assemblages de boîtes et des raccords marqués pour une utilisation dans des emplacements de classe II ; et
  • Les équipements d’allumage et de contrôle des lampes à vapeur de mercure et des lampes fluorescentes sont conformes à la règle J18-260.

La règle J18-270 exige que les cordons flexibles soient conformes à la règle J18-220.

La règle J18-272 spécifie que les prises et les bouchons de fixation doivent être d’un type polarisé qui permet une connexion automatique au conducteur de mise à la terre du cordon d’alimentation flexible.

et qu’elles soient conçues de manière à ce que la connexion au circuit d’alimentation ne puisse être établie ou interrompue lorsque des pièces sous tension sont exposées.

La règle J18-274 exige que :

  • Les systèmes de signalisation, d’alarme, de commande à distance et de communication, les compteurs, les instruments, les relais et les contacts qui interrompent des courants autres que des courants vocaux doivent être enfermés conformément à la règle J18-258.
  • Les enroulements et les connexions terminales des transformateurs et des bobines d’inductance transportant des courants autres que des courants vocaux doivent être protégés par des enveloppes étanches sans ouvertures de ventilation ; et
  • Les résistances, les dispositifs de résistance, les tubes thermioniques et les redresseurs transportant des courants autres que des courants vocaux et dépassant 120 0 C doivent être équipés de boîtiers étanches à la poussière de classe II,

La règle J18-276 stipule que les équipements marqués d’un EPL Da, Db ou Dc peuvent être installés dans un emplacement de classe II, division 2, avec la même atmosphère de poussières explosives et la même classe de température.

Dans le prochain numéro, nous aborderons la partie Do de l’annexe J18 de l’appendice J, à savoir les emplacements de classe III.

i Source : CSA C22.1:21, Code canadien de l’électricité, 1ère partie : norme de sécurité relative aux installations électriques. © 2021 Association canadienne de normalisation. Veuillez visiter store.csagroup.org. Avec la permission du Groupe CSA, ce document est reproduit à partir de la norme du Groupe CSA C22.1:21, Code canadien de l’électricité, 1ère partie : norme de sécurité relative aux installations électriques.

Ce matériel ne représente pas la position complète et officielle du Groupe CSA sur le sujet mentionné, qui est représenté uniquement par la norme dans son intégralité. Bien que l’utilisation de ce matériel ait été autorisée, le Groupe CSA n’est pas responsable de la manière dont les données sont présentées, ni des représentations et interprétations. Aucune autre reproduction n’est autorisée. Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour acheter une ou plusieurs normes du Groupe CSA, veuillez visiter store.csagroup.org ou composer le 1-800-463-6727.

ii William (Bill) Burr est membre associé du comité technique du Code canadien de l’électricité, 1ère partie, et anciennement président du Conseil consultatif canadien sur la sécurité électrique (CCCSE), inspecteur en chef des installations électriques et des ascenseurs pour la province de la Colombie-Britannique et les Territoires du Nord-Ouest, directeur de l’élaboration des normes sur l’électricité et le gaz et directeur de l’évaluation de la conformité au Groupe CSA. On peut joindre Bill à Burr and Associates Consulting billburr@gmail.com.

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 15-février-2024 La période d’inscription au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) aura lieu du 19 février au 1er mars 2024 inclusivement. Ce processus d’inscription s’adresse aux personnes qui désirent obtenir un certificat de compétence pour l’occupation spécialisée dont elles sont diplômées parmi celles-ci : Les candidat(e)s diplômé(e)s boutefeux et foreurs(-euses), préposé(e)s aux instruments d’arpentage… Read More…

  • 22-janvier-2024 Membres du réseau des femmes de l’ÉFC Québec! Le réseau des femmes de l’ÉFC est une plateforme où les femmes et supporteurs des femmes des compagnies membres de l’ÉFC, peuvent se réunir, partager leurs expériences et leurs pensées, se supporter, et ce, dans une ambiance chaleureuse et acceuillante Le comité des femmes de l’ÉFC,… Read More…