Permis de bâtir 2015

Economy Permits

La valeur totale des permis de bâtir a diminué de 3,7 % pour se chiffrer à 7,5 milliards de dollars en août, et ce, après avoir enregistré des hausses de 15,5 % en juin et de 0,7 % en juillet (données révisées). La baisse est attribuable à l’affaiblissement des intentions de construction dans la plupart des provinces, surtout en Colombie-Britannique, en Alberta, au Québec et en Saskatchewan.

Graphique 1 
Valeur totale des permis


 
Dans le secteur résidentiel, les municipalités ont délivré des permis de bâtir d’une valeur de 4,7 milliards de dollars, soit une baisse de 5,1 % comparativement à juillet. Il s’agit du premier recul en trois mois. Des diminutions ont été enregistrées dans six provinces, la Colombie-Britannique ayant affiché la baisse la plus prononcée. L’Ontario a inscrit la plus forte hausse dans la valeur des permis de construction résidentielle.

Les intentions de construction d’immeubles non résidentiels ont fléchi de 1,3 % pour atteindre 2,8 milliards de dollars en août, ce qui représente une deuxième diminution mensuelle consécutive. Des baisses ont été observées dans six provinces, l’Alberta venant en tête, suivie du Québec et de la Saskatchewan. L’Ontario a enregistré la hausse la plus marquée dans les intentions de construction non résidentielle.

Secteur résidentiel : baisse marquée des intentions de construction de logements multifamiliaux

Les municipalités ont délivré des permis de construction de logements multifamiliaux d’une valeur de 2,3 milliards de dollars en août, soit une baisse de 8,3 % par rapport au mois précédent. La plus forte diminution a été observée en Colombie-Britannique, où la valeur des permis de construction de logements multiples avait atteint un sommet en juillet. L’Alberta et la Nouvelle-Écosse étaient loin aux deuxième et troisième rangs. L’Ontario a affiché la plus forte hausse des intentions de construction de logements multifamiliaux.

Les entrepreneurs ont pris des permis de construction de logements unifamiliaux d’une valeur de 2,4 milliards de dollars en août, ce qui représente une baisse de 1,9 % comparativement à juillet. Il s’agit de la première diminution en trois mois. Le recul observé à l’échelle nationale est attribuable à l’affaiblissement des intentions de construction de logements unifamiliaux surtout en Ontario et, dans une moindre mesure, en Alberta. En revanche, le Québec et la Saskatchewan ont affiché les plus fortes hausses.

Le nombre de nouveaux logements approuvés par les municipalités a diminué de 4,6 % pour se fixer à 18 709 unités. La baisse provient des logements multifamiliaux, dont le nombre a reculé de 5,6 % pour atteindre 12 675 unités, et des logements unifamiliaux, leur nombre ayant fléchi de 2,4 % pour s’établir à 6 034 unités.

Graphique 2 
Secteurs résidentiel et non résidentiel

Economy 2

Related Articles


Monde en mouvement


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…