Lieux de travail et COVID-19 : considérations en matière de santé et de sécurité au travail pour la réouverture et l’exploitation pendant la pandémie

EIN-CSA-Report-125.gif

 

EIN-CSA-Report-400.jpgGroupe CSA

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que le nouveau coronavirus (COVID-19) était une pandémie mondiale. La maladie à coronavirus, COVID-19, causée par le SRAS-CoV-2, est un risque mondial en évolution rapide qui a déjà radicalement changé notre façon de vivre et de travailler. À mesure que les restrictions se soulagent et que les lieux de travail rouvrent partout au Canada, de plus en plus de travailleurs retournent au travail et les lieux de travail peuvent devenir des sites importants de transmission communautaire. La prévention de la transmission du COVID-19 sur les lieux de travail protégera la santé physique et psychologique des travailleurs, ainsi que de la communauté au sens large.

Le but de ce rapport de recherche était d’examiner et de résumer les pratiques de santé et de sécurité au travail qui peuvent soutenir une réouverture plus sûre et un fonctionnement continu des lieux de travail pendant la pandémie du COVID-19.

La méthodologie comprenait une analyse des lignes directrices, des normes techniques, de la littérature scientifique examinée par des pairs et de la littérature grise relative au COVID-19 et à la réouverture des lieux de travail ou au retour au travail à l’aide de moteurs de recherche Internet, de réseaux de santé et de sécurité au travail et d’une stratégie de recherche itérative. Un résumé des résultats de l’analyse a été compilé dans un rapport de recherche officiel (partie A) et les messages clés du rapport de recherche ont ensuite été utilisés pour élaborer un document d’orientation (partie B). Le rapport de recherche et le document d’orientation ont fait l’objet de trois cycles d’examen rapide par les pairs, avec plus de 100 experts de partout au Canada invités à faire part de leurs commentaires.

Il existe de nombreuses considérations en matière de santé et de sécurité au travail liées à la santé physique et psychologique des travailleurs pendant la pandémie de la COVID-19. Si un lieu de travail a été fermé ou fonctionne à capacité réduite, les employeurs doivent tenir compte de la santé du bâtiment et des systèmes du bâtiment avant de reprendre les opérations. Les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) et d’eau des bâtiments peuvent abriter d’autres dangers microbiologiques et chimiques qui doivent être pris en compte et maîtrisés. Afin de réduire la probabilité d’introduction de la COVID-19 sur le lieu de travail, les employeurs devront aider les travailleurs à rester à la maison s’ils présentent des symptômes ou sont entrés en contact avec un cas de COVID-19 connu ou suspecté. Les employeurs peuvent également mettre en place des examens de santé pour les travailleurs et les autres personnes entrant sur le lieu de travail. Avant le retour des travailleurs sur le chantier, une évaluation des risques doit être menée pour identifier les emplois ou les tâches où il peut y avoir un risque accru d’exposition à la COVID-19. Les efforts visant à réduire la probabilité de transmission sur le lieu de travail devraient suivre la hiérarchie des contrôles.

Lorsque l’exposition potentielle ne peut être éliminée par un passage à un travail isolé ou à distance (par exemple, travail à domicile), des contrôles techniques et administratifs peuvent être mis en œuvre. Les espaces de travail peuvent être modifiés, et la planification des travailleurs et des activités de travail peut être ajustée, pour minimiser les contacts étroits et maximiser la distance physique. Des taux de ventilation améliorés et une filtration améliorée dans le système CVC peuvent également aider à réduire la probabilité de transmission. Ces stratégies doivent être combinées avec l’utilisation de couvre-chefs et une bonne hygiène des mains pour réduire la transmission de la COVID-19. Les interventions multiformes sont susceptibles d’être plus efficaces pour contrôler les dangers sur le lieu de travail. La prévention et le contrôle de la COVID-19 devraient faire partie d’un système complet de gestion de la santé et de la sécurité au travail (OHSMS), y compris une consultation significative des travailleurs.

La pandémie COVID-19 est susceptible de se poursuivre pendant plusieurs mois, voire des années. Les employeurs devraient envisager de se préparer à des fermetures ultérieures de lieux de travail non essentiels. Pour les employeurs et les organisations qui souhaitent davantage de soutien, des ressources sont disponibles auprès des organisations locales, provinciales / territoriales, nationales et scientifiques. La compréhension scientifique du virus s’améliore rapidement ; les recommandations changeront à mesure que l’on en apprendra davantage. Surtout, les connaissances acquises pendant la pandémie de COVID-19 aideront à mieux gérer les vagues de maladie ultérieures et pourraient également être utiles pour se préparer à de futures pandémies.

Les lieux de travail sont des sites potentiellement importants de transmission de la COVID-19 et jouent donc un rôle essentiel dans le contrôle de la propagation de la COVID-19. Aider les travailleurs à rester à la maison lorsqu’ils sont malades ou ont été en contact avec un cas de COVID-19 aidera à prévenir l’introduction du COVID-19 sur le lieu de travail. La hiérarchie des contrôles devrait guider la sélection des contrôles pour réduire le risque de transmission sur le lieu de travail. Les travailleurs et les employeurs ont besoin de soutien pour minimiser le risque d’exposition et de transmission alors que nous nous adaptons aux nouvelles pratiques de travail pendant la pandémie COVID-19.

Related Articles


Monde en mouvement

  • CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    CanREA salue le projet de loi C-59 et le CII pour les technologies propres

    10-juillet-2024 L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) salue aujourd’hui l’adoption du projet de loi C-59, qui fait entrer en vigueur le tant attendu crédit d’impôt à l’investissement (CII) pour les technologies propres  « Le CII pour les technologies propres stimulera les secteurs du renouvelable et du stockage d’énergie au Canada; il favorisera l’investissement concurrentiel au pays, ouvrant… Read More…

  • Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    Sonepar conclut une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale

    4-juillet-2024 Sonepar annonce avoir conclu une entente pour l’acquisition de Robertson Electric Wholesale. Fondée en 1952 au siège social de Vaughan, en Ontario, Robertson Electric Wholesale s’est propulsée pour devenir un distributeur électrique grandement respecté à travers le Canada, avec un réseau de 19 succursales qui comptent plus de 400 collaborateurs. « Nous sommes heureux… Read More…


Formation et événements

  • 21-mai-2024 Le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) vous invite à un webinaire gratuit le 4 juin de 12 h à 13 h sur Zoom portant sur le plan stratégique technologique lors du transfert d’entreprise. Elle s’adresse aux entrepreneurs qui envisagent acheter ou vendre une entreprise dans un contexte où la technologie revêt une… Read More…

  • 13-mai-2024 L’énergie et l’enthousiasme étaient palpables lors de l’édition 2024 du salon MEET au Colisée de Moncton, les 1er et 2 mai. Le salon biennal de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de la technologie – qui fêtera ses 25 ans en 2024 – a connu un record d’affluence, accueillant 6 626 professionnel·le·s de l’industrie à l’un des… Read More…