Le monde de l’éctricité en ligne

6 juillet 2016 

Laurence Rocher-Brassard

Anaïe Dufresne, 30 ans, est cofondatrice de Jacques & Anna, une jeune entreprise de création de luminaires sur mesure. Elle a fondé cette entreprise avec son père il y a deux ans. Ce projet est riche de sa passion pour la lumière, d’un baccalauréat en scénographie, avec spécialisation en vidéo et éclairage, et de la passion partagée avec son père de construire en général.

Comment le projet de Jacques & Anna a-t-il vu le jour ? Il y a quelques années, elle a été approchée par un ami pour gérer un restaurant ouvrant ses portes à Montréal et elle a embarqué dans l’aventure. Peu après l’ouverture, des clients se sont plaints de l’éclairage de l’endroit, qu’ils

Crédit photo: Fannie Laurence

considéraient comme trop froid. Anna a proposé de refaire l’éclairage et de mettre un peu de chaleur. Son père l’a aidée à mettre en œuvre ses idées. C’est à partir de ce moment que l’idée de Jacques & Anna a germé dans l’esprit d’Anaïe. 

Il faut dire qu’Anaïe et son père ont toujours eu la fibre créatrice et le désir de construire. Du plus loin qu’elle se souvienne, ils passaient du temps ensemble à construire et à concevoir des choses. Ils ont d’ailleurs bâti le chalet familial ensemble, plusieurs années auparavant, dont les lampes. 

Après discussions, ils décident de tenter le coup et fondent Jacques & Anna. Son père, ingénieur de formation, transpose depuis lors son expertise dans la réalisation des lampes. Anaïe, quant à elle, dessine et crée les modèles.

Ensuite, tout a déboulé et mené à l’histoire que l’on connait. Ils ont eu leur premier gros contrat via un contact : le Café 8 oz. à Montréal, qui a fait l'objet d'excellents commentaires médiatiques. Peu à peu, Jacques & Anna a travaillé sur d’autres projets, dont des restaurants (Cirkus, Le Colonel Moutarde et Candide).

Les débuts

Au début de l’entreprise, ils travaillaient dans le petit appartement d’Anaïe, En riant, elle dit : « J’avais mes scies à côté de mon lit. Mon père venait chez nous, dans mon 3 et demi, et on a créait les luminaires. On a fait les lampes de nos premiers contrats de cette façon. C’était un vrai tour de force ». 

Ils sont maintenant installés dans un studio, qu’ils partagent avec d’autres créateurs et entrepreneurs. 

Son esprit artistique

Elle aime utiliser plusieurs types de matériaux : « Le verre qui est plus massif, plus ancien ; le laiton, c’est très beau et noble, et quand il vieillit, il a une deuxième vie ».  Elle utilise aussi du bois et de l’acier. Au moment de l’entrevue, elle travaillait sur une série en ciment. 

Elle fait sous-traiter la plupart des choses par des entreprises locales, et le plus possible par des petites entreprises. « Le produit final est riche en collaboration ». 

Qu’est-ce qui inspire ses œuvres ? Anaïe se décrit comme une personne curieuse de choses diverses, elle est gourmande et aime consommer de toutes les formes d’arts : livres, films, expositions, peinture, etc. Étant très créative et curieuse, elle a énormément d’intérêts et dit elle-même qu’elle aurait pu travailler dans beaucoup de domaines. « Mais s’il y a un objet que j’aime dans la vie, ce sont les lampes ». 

Comment est-ce de travailler avec son père ? 

Elle décrit le travail auprès de son père clairement et simplement : « C’est le bonheur ! » Il aimerait être à la retraite pour pouvoir être au studio et travailler davantage pour Jacques & Anna. « On est vraiment des gamins ensemble ; « on tripe ». Dernièrement, on est allé installer les luminaires chez des clients et mon père était tellement content de pouvoir voir le visage des clients en réponse au résultat final ». 

Son père l’inspire dans sa façon de travailler : par ses valeurs, sa discipline et sa rigueur.

« Je nous considère chanceux d’être où on est. En même temps, moi et mon père on fait bien les choses, on a de bonnes valeurs, on est du bon monde, et je crois que cela attire les gens ». 

Les défis de Jacques & Anna

Sans hésiter, elle mentionne les petits budgets des potentiels clients, particulièrement des restaurants de Montréal. Ils veulent créer quelque chose de beau, mais n’ont pas l’argent à la hauteur de leurs désirs. 

Un autre défi selon Anaïe est que « Montréal est un milieu où tout le monde est créatif. Conséquemment, il n’y a pas un gros bassin de consommateurs, on est tous des « faiseurs ». Selon mon expérience et ce que je vois autour de moi, Montréal peut être un milieu plutôt aride pour les jeunes entrepreneurs ».  

Son évolution personnelle

Au cours des dernières années, elle a appris à écouter davantage les clients. « Quand j’ai commencé dans le domaine, j’étais nerveuse, en raison de mon manque d’expérience. J’ai réalisé que je parlais plus que j’écoutais les désirs des clients. Maintenant, je vois l’importance de poser énormément de questions pour mettre en œuvre le plus beau luminaire pour le client ».

Elle dit aussi avoir appris à être plus patiente. « Avant je pensais qu’en donnant une soumission, le contrat commençait. Maintenant, je connais la valse des soumissions et j’ai appris à être moins nerveuse, plus zen ». 

Conseils pour de jeunes entrepreneurs

Pour ceux qui voudraient lancer une entreprise, elle conseille de ne pas se décourager. Selon elle, une entreprise devient viable seulement au bout d’environ trois ans. Il faut aller jusqu’au bout de ses trois années. La première année est la plus essoufflante ; on se donne corps et âme. Certains se découragent en début de parcours, alors qu’il faut être persévérant. 

Elle considère également qu’un bon entrepreneur est quelqu’un de créatif, de visionnaire et qui va vers les autres. « Pour moi, ce sont des qualités essentielles pour être entrepreneur. Si on reste devant nos ordinateurs, il ne va rien se passer. Il faut sortir, discuter et échanger avec les gens, faire de la publicité ». 

Être entrepreneur, c’est épuisant. Elle est très occupée et travaille énormément. Elle se dit fatiguée certes, mais heureuse. Elle aime travailler seule, dessiner, donner libre cours à son inspiration. Faire les choses à sa manière. Ce mode de vie n’a pas de prix. 

Anaïe est décidément une fille de projets et d’idées. Avec son énergie et sa curiosité insatiable, nul doute qu’elle ira loin et pourra vivre de ses passions. 

Jacques & Anna est une jeune entreprise père-fille basée à Montréal se spécialisant dans la création de luminaires sur mesure pour les secteurs résidentiel et commercial. Vous pouvez visiter leur site internet au www.jacquesetanna.com/.


Laurence Rocher-Brassard est rédactrice en chef de Le monde de l'électricité en ligne; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Monde en mouvement

  • Prev
Le Conseil canadien des normes (CCN) célèbre aujourd’hui son cinquantenaire. Représentant et ...
L’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) est heureuse d’annoncer que la nouvelle présidente ...
Avec des salles d'exposition à New York et à Londres, en Angleterre, GABRIEL SCOTT collabore dans ...
Ouellet Canada a décerné la bourse d’études Électro-Fédération Canada (EFC) en partenariat avec ...
Un monde dépendant des connexions électriques et d’Internet a besoin d’environnements fiables.
InfraCanada / InfraQuebec est une série annuelle de réunions de groupes d'utilisateurs à travers le ...
Le 29 septembre 1970, le premier ministre Robert Bourassa inaugurait l’Institut de recherche ...
Nous sommes très fiers d'annoncer que le siège social de Lumenpulse est maintenant certifié LEED® ...
L’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) est heureuse d’annoncer que la nouvelle présidente ...
Leviton a annoncé aujourd’hui que M. Jean Belhumeur, président et chef des opérations de Leviton ...

Nergica se joint à des institutions canadiennes pour mettre sur pied les « Collèges canadiens pour une reprise économique résiliente »

Nergica8 collèges, établissements d’enseignement et CÉGEP qui soutiendront une économie protégée contre les changements climatiques.

Nergica unit ses forces à celles d’un ensemble de collèges, d’établissements d’enseignement, d’écoles polytechniques et de CÉGEP de partout au Canada pour appuyer un groupe de travail post-pandémie qui favorisera une nouvelle reprise économique axée sur le climat.

 

 

 

Lire Plus...


 

ABB participe encore cette année au Défi kayak Desgagnés

ABB Défi kayak DesgagnésSous la direction d’Éric Deschênes, directeur ABB Canada, la compagnie a amassé 15 450 $ lors du Défi kayak Desgagnés tenu au profit de Jeunes musiciens du monde. Cette somme s’ajoute au don de 20 000 $ qu’a effectué l’entreprise précédemment. Éric a précisé qu’ABB était impliquée avec Jeunes musiciens du monde depuis quelques années avec le défi Kayak Desgagnés.

Cette année, Éric a été nommé président d’honneur de la 6 édition de l’événement qui a eu lieu du 3 au 6 septembre. Le défi Kayak Desgagnés est une activité de levée de fonds importante qui consiste dans la descente du fleuve St-Laurent en kayak de mer entre Montréal et la ville de Québec.

Lire Plus...


 

Produit intérieur brut par industrie, juillet 2020Le produit intérieur brut (PIB) réel a progressé de 3,0 % en juillet, après avoir augmenté de 6,5 % en juin. La troisième hausse mensuelle consécutive a continué de contrebalancer les baisses les plus fortes de l'activité économique canadienne qui sont survenues en mars et en avril; toutefois, l'activité économique globale est restée environ 6 % en deçà du niveau observé en février avant la pandémie.

L'ensemble des 20 secteurs d'activité ont enregistré des hausses en juillet; l'agriculture, les services publics, la finance et les assurances ainsi que les services immobiliers et les services de location et de location à bail ont dépassé leurs niveaux observés en février avant la pandémie et ont imité le commerce de détail qui l'a fait en juin.

Lire plus...


 

Tim KingSouthwire est fière d'annoncer que Tim King a accepté le rôle de président de Southwire Canada. Dans ce rôle, il dirigera la filiale canadienne de l'entreprise, située au siège social de Southwire Canada à Mississauga, en Ontario.

Kelly Hanson, qui occupait précédemment ce poste, déménagera avec sa famille à Atlanta, en Géorgie. « Tim est un penseur stratégique ayant fait ses preuves qui possède l'expérience et les compétences de direction nécessaires pour continuer à faire passer notre entreprise au niveau supérieur et je suis extrêmement enthousiaste à l'idée de travailler avec lui en tant que nouveau président de Southwire Canada...

Lire Plus...


 

Nouveau Produits

  • Prev
L'onduleur Eaton 5PX permet de connecter jusqu'à quatre modules de batterie étendus pour une ...
La pince multimètre True-rms Fluke 376 FC avec iFlex fait partie de la famille Fluke Connect ...
Fabriqué au Canada; coque extérieure de gros calibre pour des performances diélectriques ...
Le SurgePure Mach 1 est conçu pour les sous-panneaux en aval et les entrées de service ...
Le contrôle d'éclairage sans fil Vive réduit le temps et les risques d'installation. Les pénuries ...
Les analystes d'éclairage ont annoncé la sortie de Luxiflux® Area, un outil de calcul d'éclairage ...
Le diffuseur conçu de manière optimale projette la lumière vers le bas exactement là où elle est ...
La série de phares satellites à haut rendement RMHO est idéale pour les applications nécessitant un ...
ILSCO est ravi de révéler un moyen plus rapide, plus simple et plus raffiné de dénuder les câbles ...
FLIR Systems, Inc.(NASDAQ: FLIR) a annoncé l’introduction du détecteur de tension sans contact et ...

Contorsionnist de Lightheaded LightingLa série Contorsionnist de Lightheaded est dotée d'un double axe qui permet de l'incliner et de la faire pivoter avec une coupure minimale de la lumière, ce qui signifie que vous pouvez viser la lumière précisément là où elle est nécessaire.

Conçue comme un système en trois parties, la garniture, le moteur d'éclairage et le boîtier s'adaptent aux besoins d'éclairage spécifiques. Les garnitures se composent d'une bride et de réflecteurs interchangeables, avec un large choix de choix de finition pour chacun. Une fois le boîtier installé, la garniture se clipse en place, complétant le luminaire.

 

Lire Plus...


 

AimLite ZNSC2La série ZNSC2 est la dernière génération d'unités de contrôle de détection de zone. Il est conçu pour surveiller les circuits électriques à différentes tensions (120 VCA, 277 VCA et 347 VCA). Le ZNSC2 déclenchera automatiquement le fonctionnement de l'éclairage de secours en utilisant un courant alternatif ou continu.

Dans une configuration traditionnelle, l'éclairage de secours ne s'allumerait qu'en cas de panne de courant généralisée (déclenchant un éclairage de secours partout). Avec la détection de zone, l'éclairage de secours s'allumera si une zone surveillée perd de l'alimentation (déclenchant l'éclairage de secours spécifique à cette zone).

Lire plus...


 

Articles récents

  • Prev
Ce graphique reflétant la rémunération dans l'industrie de l'installation de plomberie, de ...
Le salaire moyen global pour la distribution en gros est de 57 000 $, parmi les personnes ...
3M Canada présentera un webinaire sur les câbles chauffants au cours duquel vous en saurez plus sur ...
En novembre, l'investissement total en construction de bâtiments a diminué de 2,0 % par ...
Les relations avec les contracteurs ont toujours été stigmatisées par la croyance que ces derniers ...
La règle 80-000 note que cette section complète ou modifie les exigences générales du ...
Les gaffes sportives proviennent souvent d’erreurs évitables qui favorisent l'autre équipe. Le ...
Un système de contrôle électrique vieillissant peut entraîner des temps d'arrêt et des risques de ...
En septembre, l'investissement total en construction de bâtiments s'est chiffré ...
Chacun de mes articles fait valoir un argument.  Celui-ci est dédié à mon e-mentor qui ...

Comment j'ai appris ce que signifie vraiment le leadership

Keith SonesJ'étais aux anges et enthousiaste au-delà de toute espérance. Dans mes rêves les plus fous, je n'avais jamais pensé avoir autant de chance. Je regardais le journal devant moi, le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Toutes ces belles formes reliées entre elles, c'était de l'art. Mes yeux parcouraient la page de haut en bas, puis revenaient au haut de la page où ils se reposaient, subjugués par ce qu'ils voyaient. Je me sentais si heureux, si puissant, presque comme un dieu. J'avais hâte d'y aller.

Mais je vais trop vite, comme cela m’arrive parfois. Je m'en excuse. Laissez-moi revenir un peu en arrière pour vous. Cela facilitera la compréhension de l'histoire.

Lire Plus... 


 

Swati Vora-PatelSwati Vora-Patel

Nous gardons une trace des résultats sportifs, des notes scolaires et des victoires et pertes dans les affaires, mais avons-nous des mesures cohérentes en place pour suivre nos impacts sociétaux et environnementaux ?

Nous savons déjà que notre industrie a fait d'énormes progrès dans la réduction de l'empreinte carbone dans notre environnement. Oui, cet impact est mesurable ; nous pouvons suivre la consommation d'énergie réduite que nos équipements et systèmes électriques fournissent. Notre score d'efficacité énergétique a un impact important.

Lire Plus...


 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil