Sécurité et risques dans les installations électriques à basse tension, partie 2

EIN-20-Safety-2_125.jpg

EIN-20-Safety-2_400.jpgpar Alfred Mörx

8 mai 2018

Prendre des mesures adéquates lors de la planification et de la fabrication d’équipement (par exemple, des assemblages d’appareillages à basse tension) garantit que tout risque subsistant après l’application des mesures de protection est aussi faible que possible. La première partie de l’article a exploré la relation entre le risque et la sécurité, sept raisons de mettre en œuvre des mesures de sécurité, les dommages consécutifs et leurs coûts. Ici, dans la partie 2 : les dommages indirects et leurs coûts.

Protection du système et dommages consécutifs

Les dommages consécutifs à l’installation peuvent être détectés à l’aide de la fonction d’interruption des dommages. Les coûts de récupération, par exemple, des ensembles d’appareillage basse tension et des parties endommagées du système doivent toujours y être ajoutés.

La fonction d’interruption des dommages, également appelée fonction des dommages client, peut être définie comme la relation entre la durée de l’interruption (par exemple en heures sur l’axe des abscisses) et les coûts de l’interruption ( en unités monétaires sur l’axe des ordonnées)

Cette fonction peut montrer des points de discontinuité si des dommages aux moyens de production surviennent lorsqu’une valeur spécifique de la durée d’interruption est dépassée. Un bel exemple en serait les étapes de préparation (par exemple des aliments) qui ne peuvent plus être traitées après une durée spécifique d’interruption du processus et doivent être jetées.

Détection de la fonction d’interruption des dommages spécifique au système

En cas de coupure de courant, les dommages consécutifs ne peuvent être constatés avec une précision suffisante que pour un usage spécifique du système du fait des différences importantes dans l’utilisation des installations.

De plus, la connaissance des dommages indirects, tels qu’exprimés par la fonction d’interruption des dommages, est également importante pour la prévision de la nécessité d’éventuels systèmes de distribution d’énergie de secours. De même, ces systèmes de distribution d’énergie de secours avec leurs appareillages de commutation et l’appareillage intégré doivent, dans de nombreux cas, répondre à des exigences plus élevées que les exigences minimales stipulées dans les normes techniques généralement acceptées.

Pour la détection de fonctions d’interruption de dommages spécifiques à un système à partir de fonctions d’interruption de dommages d’autres systèmes présentant des interruptions d’approvisionnement plus ou moins similaires, des concepts de calcul détaillés sont disponibles aujourd’hui (voir [5] et dans la littérature citée).

Sur la base de l’aperçu incomplet fourni dans le tableau ci-dessous, les dommages consécutifs propres à l’entreprise peuvent être calculés pour un système électrique donné en se basant sur les données spécifiques de l’entreprise et comparés avec les coûts des mesures constructives supplémentaires pour l’installation du système.

Pour calculer l’endommagement total (par exemple, après une destruction complète ou partielle d’ensembles d’appareillage à basse tension ou de parties de système), ajoutez les coûts de leur remplacement.

EIN-20-Safety-3.jpg

Exemples de la fourniture d’équipement dans le domaine des technologies de l’information

Les ensembles d’appareillage à basse tension qui supportent les équipements informatiques qui gèrent les processus administratifs doivent toujours être soigneusement considérés en ce qui concerne la sécurité en cas de défaillances. Dans de nombreux cas, “un appareillage seulement conforme aux normes” n’est pas suffisant.

Les défaillances du système de ce type d’installation peuvent causer des dommages conséquents considérables, même lorsque la période d’interruption n’est que de quelques heures.

Dans [07], déjà en 2007 on pouvait trouver les informations suivantes au sujet des équipements informatiques ! :

“Les coûts de la perte de temps de travail estimés à partir du salaire horaire et du nombre d’employés concernés ne peuvent toujours donner qu’une idée très approximative, car d’autres facteurs sont généralement plus importants:

  • des pénalités contractuelles pour les livraisons inopportunes doivent éventuellement être payées, ce qui est une pratique courante dans l’industrie automobile aujourd’hui;
  • les coûts directs des interruptions incluent également tout dommage résultant d’une perte de réputation difficile à quantifier, comme les clients et les fournisseurs en colère.

Plus les processus administratifs dépendent de l’informatique, moins les conséquences des temps d’arrêt du système informatique sont minimes. Par exemple, il y a 10 ans, vous pouviez au moins téléphoner. Aujourd’hui, les centraux téléphoniques sont également intégrés dans l’informatique. De plus, avec le courrier électronique, une partie de la communication s’est déplacée directement vers l’informatique. “

Une évaluation approximative des coûts de non-utilisation de l’équipement informatique pour quelques succursales est résumée ci-dessous.

Dommages indirects par heure en cas d’indisponibilité du matériel informatique; extrait de Lenz, Ulrich; IT-Systeme: Ausfallsicherheit im Kostenvergleich; 2007; www.cio.de/a/it-systeme-ausfallsicherheit-im-kostenvergleich,458076

Une enquête réalisée en 2010, à laquelle ont participé 182 personnes de petites et moyennes entreprises de commerce et de vente au détail, a produit les résultats exposés dans le tableau ci-dessous. On a demandé aux participants dans quelle mesure ils évalueraient les dommages opérationnels en cas de défaillance informatique totale, en fonction de la durée de la panne.

En cas d’interruption allant jusqu’à quatre heures, 50,3% des personnes interrogées ont estimé les dommages entre 1000 et 4999 € alors que 11,5% ont estimé les dommages à un montant supérieur à 19 999 €.

Pour une interruption d’une semaine, 35,7% des personnes interrogées ont également estimé les dommages à plus de 19 999 €.

Résultats d’une enquête auprès des petites et moyennes entreprises (PME) et du commerce; tiré d’une étude d’ECC, NEG
Ministère fédéral de l’économie et de la technologie, Allemagne; Source: Statista GmbH, Statista GmbH, Johannes-Brahms-Platz 1, 20355 Hambourg, http://de.statista.com/; 2015

Planification des mesures

Pour obtenir un plan d’actions spécifique qui va au-delà des exigences légales minimales pour réduire le risque résiduel dans les assemblages d’appareillages de commutation à basse tension, il est nécessaire de répondre à une question clé: Quelle est l’importance ou la pertinence de l’ensemble à basse tension pour le maintien des opérations et de la sécurité des employés travaillant à proximité (voir la section 3)?

Répondre aux questions suivantes peut aider à fournir une réponse à la question ci-dessus.

1. Quels sont les impacts techniques d’une défaillance d’un assemblage d’appareillage de commutation ?

2. Quelle est la gravité des dommages indirects? À quoi ressemble la fonction d’interruption des dommages?

3. Quels sont les effets possibles d’une défaillance de l’assemblage de l’appareillage de commutation sur les employés assurant l’entretien? Comment les mesures d’entretien préventif sont-elles effectuées régulièrement pour éviter les défaillances et maintenir l’équipement en bon état de marche dans la pratique (par exemple, réparation, remplacement des pièces défectueuses) ?

4. Quelle est l’ampleur des dommages causés à l’image de l’entreprise si les délais de livraison ne peuvent être respectés?

5. Quelles sont les conséquences d’une défaillance de l’assemblage de l’appareillage de commutation sur l’environnement?

Dans la partie 3: ce qu’implique l’atteinte des responsabilités de l’employeur en matière de santé et de sécurité au travail et les six causes de défauts d’arc dans les appareillages de commutation à basse tension.

Alfred Mörx a fondé en 2001 diam-consult, un bureau d’ingénieurs-conseils en physique spécialisé dans l’analyse des risques et les technologies de protection dans les systèmes techniques complexes. Il a étudié la physique technique à l’Université de Technologie de Vienne. En tant qu’expert pour les questions de sécurité électrotechnique, il travaille depuis plus de 25 ans au sein d’équipes nationales, européennes et internationales dans le domaine de la sécurité en électricité. www.diamcons.com; am@diamcons.com. Cet article a déjà été publié sous forme de livre blanc Eaton: www.eaton.eu/ecm/groups/public/@pub/@europe/@electrical/documents/content/pct_1595882.pdf

Vous pouvez consulter la Partie 1 de cet article

Related Articles


Monde en mouvement

  • Conférence soutenir les femmes dans les métiers 2023

    Conférence soutenir les femmes dans les métiers 2023

    30-novembre-2022 La Conférence soutenir les femmes dans les métiers aura lieu les 11 et 12 juin à Winnipeg, au Manitoba.  Le thème de la conférence de cette année est <<Construire la communauté>>. Les femmes constituent le plus grand groupe sous-représenté dans les métiers spécialisés et l’amélioration de l’éducation et des expériences dans l’industrie devrait entraîner… Read More…

  • Leviton Canada accorde des bourses aux étudiants poursuivant une carrière dans l’industrie électrique

    Leviton Canada accorde des bourses aux étudiants poursuivant une carrière dans l’industrie électrique

    30-novembre-2022 Dans le cadre du programme de bourses ÉFC, Leviton Canada décerne une bourse à deux étudiants de niveau postsecondaire qui démontrent un vif intérêt pour un cheminement de carrière dans l’industrie électrique et qui ont fait preuve de leadership dans leur communauté. Nous sommes honorés de remettre ce prix à Xavier Isabel de l’Université… Read More…


Formation et événements