Le monde de l’éctricité en ligne

 

JonathanPerlis-400.jpgBlake Marchand

19 avril 2019

Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université Concordia, Jonathan a été «invité» à assister à une soirée d’orientation qui lui a valu une interview avec Access Lighting. Il y a débuté sa carrière une semaine plus tard, à 23 ans et maintenant, après 10 ans de service, il est devenu un leader pour les jeunes professionnels du secteur.

«Notre industrie est un peu une société secrète non intentionnelle car personne ne sait vraiment qu'elle existe et elle fonctionne pourtant à la vue de tous», affirme Perlis, en expliquant comment il est entré dans l'industrie en disant: «ce n’est simplement pas une chose dont on se dit, en grandissant: «Quand je serai grand, je veux être dans l'éclairage."

«Ainsi, chacun a son histoire amusante sur la façon dont il s’y est embarqué. Il y a souvent une connexion quelque part qui est un peu bizarre. "

Et pour Jonathan, ce fut cette soirée d’orientation dans le style «speed dating» où il n'avait aucun intérêt de se rendre . Heureusement, cela lui a valu une carrière.

«Je faisais un peu de tout», se rappelle-t-il à propos de son premier poste dans la gestion de projets de service à la clientèle chez Axis Lighting, où il a eu la chance d'apprendre de ses supérieurs et des autres employés plus expérimentés travaillant à ses côtés.

«J’ai commencé au bas de l’échelle, saisissant des devis et des commandes pour les plus expérimentés, posant des questions, apprenant » dit-il.«Et avec le temps, cinq ans et demi plus tard, je dirigeais un groupe du service à la clientèle tout en transitant vers un rôle dans la vente en tant que directeur régional des ventes.»

Perlis a commencé par occuper un poste de débutant, apprenant au sein de la compagnie, y acquérant les compétences requises pour réussir au sein de l’entreprise et dans l'ensemble du secteur, grâce à ses collègues plus expérimentés, jusqu'à ce qu'il puisse assumer lui-même un rôle de leader . Malheureusement, l'occasion fut écourtée.

Ayant travaillé dur pour se frayer un chemin dans les rangs de la société jusqu’à ce poste dans les ventes, Perlis a pris son temps pour trouver la bonne occasion, ne voulant pas reculer dans sa carrière.

Persévérer dans cette épreuve lui a permis d’apprécier davantage le succès qu’il a maintenant dans l’industrie.

«Il y a tellement de moments différents où je ne peux m'empêcher de me dire à quel point je suis heureux d'être allé à ce salon d’orientation professionnelle il y a 10 ans. Cela ne m'intéressait vraiment pas, parce que je ne croyais pas que quoi que ce soit puisse en résulter.

Après quelques mois, il a accepté un poste de directeur régional des ventes chez Universal Lighting, où il a travaillé pendant un an. Bien que Perlis dise que l’emploi ne lui convenait pas, c’est là où il a commencé à travailler avec l’Electro Federation du Canada (EFC) et fut recruté pour se joindre au comité de planification du tournoi de golf annuel.

«En cours de route, l’un des clients avec qui j’avais développé des relations et que je connaissais bien était Stanpro Lighting»,  explique Perlis. «L’opportunité de travailler avec Stanpro s’est présentée alors je l’ai saisie et c’est là ou j’en suis, presque 3 ans plus tard."

C'est pendant qu'il était chez Stanpro qu'il a appris l’existence du programme du réseau de jeunes professionnels (YPN) d'EFC et a commencé à assister à des événements avec d'autres jeunes professionnels travaillant chez Stanpro. «suis allé à un événement, y ai passé un bon moment, ai vraiment aimé ce dont il s'agissait et j’ai continué à y retourner», explique-t-il à propos de son implication initiale.

«Finalement, on m'a demandé de siéger au comité», explique-t-il. Quelques mois plus tard, on lui demandait de devenir président, puis, en novembre de l'année dernière, de présider le comité du Réseau des jeunes professionnels du Québec, rôle qu’il assume depuis janvier.

«Jonathan a joué un rôle déterminant dans le succès du programme Réseau de jeunes professionnels au Québec. En tant que membre incontournable de son comité de golf, il continuera de contribuer à son succès », lisez le communiqué de presse de Stanpro de novembre concernant sa nomination.

YPN est une initiative conçue pour aider les professionnels des sociétés membres de l’EFC âgés de moins de 40 ans à réussir dans l'industrie en favorisant les relations professionnelles, en appuyant l’acquisition des connaissances, en développant les qualités de leadership et en leur donnant l'occasion de contribuer en retour à leur communauté.

Ce n’est un secret pour personne que la génération des baby-boomers qui a commencé ou est sur le point de prendre sa retraite fournira un défi majeur à l’industrie de l’éclairage et l’industrie en général lorsqu’il s’agira de la transition des jeunes vers des postes de direction.

Comme Perlis l'a expliqué à Lighting Design & Specification, le secteur de l'éclairage peut ressembler quelque peu à une "société secrète", bien qu'il soit visible - ou plus justement, en veillant à ce que les choses soient bien visibles. Le secteur de l'éclairage est souvent négligé comme choix de carrière .

«Il n'y a pas une tonne de jeunes dans notre secteur», déclare Perlis, «c'est beaucoup plus vieux. Si vous regardez l'âge moyen, c'est vraiment du côté des plus vieux. Et comme nous sommes un secret bien gardé, il est difficile de recruter des jeunes et... des bons jeunes. Donc, je pense que le YPN est une initiative incroyable. "

Perlis ajoute: «il y a beaucoup de gars - et j’insiste sur le mot gars – qui prendront leur retraite dans les 5 à 10 prochaines années, il y a beaucoup de place, beaucoup de postes à pourvoir». Avec les nouvelles technologies IdO (Internet des objets) et PoE (alimentation électrique par Ethernet) qui arrivent et transforment l'industrie, "il appartiendra à la jeune génération de combler ce vide et d’assumer réellement ce défi."

« Bien que la technologie ait déjà considérablement changé l'industrie, celle-ci est toujours en phase de transition. Et plus importante encore pour la prépondérance de l'industrie qu'une transition réussie vers une nouvelle ère technologique, sera une transition réussie vers une nouvelle génération de main-d'œuvre. C'est ce qui rend les programmes comme YPN si primordiaux. »

"Il y a une langue, il y a un jargon," remarque Johnathan, "vous avez ces gars qui ont environ 20, 30 ou 40 ans de métier, ils se connaissent tous et vous vous sentez un peu comme un étranger."

"Lorsque vous participez à un événement YPN, vous êtes avec vos pairs, que vous soyez moins expérimenté ou ne connaissiez pas toute la terminologie, vous êtes avec vos semblables."

L’un des aspects majeurs de YPN est que ses membres y établissent des réseaux et se renseignent sur le secteur et les différentes sociétés qui y exercent leurs activités, en apprennent  plus sur ce qu’elles font, sur les espaces dans lesquels ils opèrent tout en suscitant le genre de contacts dans les relations d’affaires qui sont essentiels au succès des individus et des entreprises.

"Cela donne à chacun un endroit pour parler de ce qu'il fait et ressentir cette importance."

Le comité se réunit tous les deux mois pour planifier et programmer des événements tout au long de l'année. «Nous nous assurons qu'ils sont tous bien coordonnés, qu'ils se déroulent sans heurts. Si un événement que nous avons organisé l'année dernière n'a pas été bien reçu, s'il n’a pas attiré beaucoup de monde ou s'il n'a pas obtenu de réactions favorables, nous décidons en tant que groupe comment le corriger , qu'est-ce qui n'allait pas, qu'est-ce qui pourrait être amélioré, ou encore si nous devrions l'abandonner et le remplacer par quelque chose de complètement différent ». En fin de compte, le comité voit à stimuler de la manière la plus productive possible la participation aux événements et le membership.

«Je ne considère pas que le président du comité ait beaucoup plus de responsabilité que quiconque, tout y est toujours une décision de groupe; c’est plutôt une question d’assumer les tâches qui permettent de s’assurer que les choses se fassent», note Perlis.

Une des choses sur lesquelles le comité met l’accent, c’est de s'assurer que les événements qu’ils organisent comportent un aspect éducatif. Avec toute la planification qui accompagne chaque événement, il peut être facile de tomber dans le piège de l’événement social amusant, "ce qui, à mon avis, demeure un aspect important", déclare Perlis. Le comité voulant s'assurer que les gens s'amusent et créent des liens, «mais nous voulons aussi nous assurer - parce que nous sommes parrainés et comptons sur nos grands commanditaires - ...nous voulons qu'il y ait un résultat qui puisse être appliqué dans l’activité professionnelle . "

En regard de son rôle de dirigeant, LDS a demandé à M. Perlis s’il voudrait changer quelque chose au sujet de l’industrie de l’éclairage, ce à quoi il a immédiatement répondu: «Diversité. Je voudrais le voir beaucoup plus diversifié. "

Perlis affirme qu'ils le constataient de plus en plus chez YPN, du moins au sein de la branche de Montréal dont il fait partie, ce qui est un bon signe pour le secteur.

«Nous voulons simplement être très inclusifs, nous avons besoin de tout le monde, je ne saurais trop insister là-dessus. Nous en parlons tout le temps, en particulier lorsque de nouveaux visages entrent en scène », déclare-t-il .«Nous voulons que plus de gens nous rejoignent afin d’accueillir de nouveaux visages, entendre des voix différentes et de nouvelles perspectives; cela ne peut que nous rendre meilleurs." ” 

Quant à son conseil aux jeunes qui rejoignent l’industrie: «Vous voulez croire en vous-même, ce qui est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Vous devez apprendre à faire confiance à votre instinct. Et l'un des conseils les plus précieux que j'aie jamais appris est de savoir quand parler et quand écouter - vous savez, les yeux ouverts, les oreilles ouvertes et la bouche fermée, car vous pouvez en apprendre beaucoup sur les gens simplement en les écoutant. " 

Monde en mouvement

  • Prev
L'ÉFC continue de mettre en place des programmes pour aider l’équipe à attirer, impliquer et former ...
Électro-Fédération Canada (ÉFC) a tenu son assemblée générale annuelle virtuelle la semaine ...
La valeur totale des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes s'est redressée ...
Ce rapport est disponible aux membres de l’ÉFC seulement et sera fourni en format numérique et ...
La ville d’Orillia convertit quelque 3,289 luminaires de rue par des luminaires au DEL, chaque ...
Les résultats des essais montrent que le virus ne pouvait plus être décelé après quelques secondes ...
La Régie du bâtiment du Québec (RBQ), en partenariat avec la Corporation des maîtres électriciens ...
SRS 400Shat-R-Shield a annoncé que les Ventes Day 2 Day de Gatineau représenteront tous les ...
En mars, la production et la consommation d'énergie ont été perturbées par les mesures prises pour ...
Southwire est fière d'annoncer que Tim King a accepté le rôle de président de Southwire Canada. ...

Statistiques de l'énergie, mars 2020

Statistiques de l'énergie, mars 2020En mars, la production et la consommation d'énergie ont été perturbées par les mesures prises pour contenir la propagation de la COVID-19. La consommation intérieure d'essence à moteur pour le transport et le gaz naturel utilisé par les consommateurs commerciaux et institutionnels ont été particulièrement touchés, car les activités dans ces sous-secteurs furent considérablement réduites dans la seconde moitié du mois.

 

 

 

Lire Plus...

Tim KingSouthwire est fière d'annoncer que Tim King a accepté le rôle de président de Southwire Canada. Dans ce rôle, il dirigera la filiale canadienne de l'entreprise, située au siège social de Southwire Canada à Mississauga, en Ontario. Kelly Hanson, qui occupait précédemment ce poste, déménagera avec sa famille à Atlanta, en Géorgie. « Tim est un penseur stratégique ayant fait ses preuves qui possède l'expérience et les compétences de direction nécessaires pour continuer à faire passer notre entreprise au niveau supérieur et je suis extrêmement enthousiaste à l'idée de travailler avec lui en tant que nouveau président de Southwire Canada », a déclaré Norman Adkins, vice-président directeur et directeur commercial.

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
La solution de contrôle de salle GreenMAX DRC utilise la mise en réseau filaire LumaCAN pour la ...
Le Sense 4-20 vous permet d'intégrer la puissance de la dernière technologie IoT dans des ...
Durabilité : Ces connecteurs de fils robustes ont été conçus spécifiquement pour gérer les ...
La catégorie des commandes et lauréate du prix de l'innovation technique aux prix de l'innovation ...
Le panneau de commande principal Pow-R-Command PRC2000E fournit un système de contrôle de ...
Ces nouveaux testeurs de résistance de terre sont à la fois économiques et riches en ...
Plaque de masse galvanisé à chaud pour une protection supérieure contre la corrosion, économies ...
L'enveloppe isolante ArmourBand isole et protège les appareils. Cette technologie brevetée est une ...
Le nLight UNITOUCH est un interrupteur mural à écran tactile intégré permettant un contrôle ...
Manière rapide et sûre de faire des installations verticales en utilisant un fil de descente. ...

L’enveloppe isolante d’IDEALL'enveloppe isolante ArmourBand isole et protège les appareils. Cette technologie brevetée est une alternative rapide, propre et réutilisable à l'application de ruban électrique traditionnel.

ArmourBand s'adapte à la plupart des réceptacles, est repositionnable et a une finition antidérapante, permettant une excellente adhérence et ne laissant aucun résidu.

 

 

 

 

Lire Plus...

Articles récents

  • Prev
Le salaire moyen global pour la distribution en gros est de 57 000 $, parmi les personnes ...
3M Canada présentera un webinaire sur les câbles chauffants au cours duquel vous en saurez plus sur ...
En novembre, l'investissement total en construction de bâtiments a diminué de 2,0 % par ...
Les relations avec les contracteurs ont toujours été stigmatisées par la croyance que ces derniers ...
La règle 80-000 note que cette section complète ou modifie les exigences générales du ...
Les gaffes sportives proviennent souvent d’erreurs évitables qui favorisent l'autre équipe. Le ...
Un système de contrôle électrique vieillissant peut entraîner des temps d'arrêt et des risques de ...
En septembre, l'investissement total en construction de bâtiments s'est chiffré ...
Chacun de mes articles fait valoir un argument.  Celui-ci est dédié à mon e-mentor qui ...
Les systèmes de commandes d'éclairage en réseau sont en réalité des réseaux informatiques: ils ...

La certification écoresponsable du ConseilLe Programme de Certification ÉCORESPONSABLEMC a fait ses preuves au cours des dernières années auprès des entreprises et organisations du Québec. La Province compte d’ailleurs tout près de 175 ÉCOLEADERS dont l’approche écoresponsable a un impact sur plus de 15 000 emplois directs et indirects. Issus de divers secteurs, leur nombre affiche une constante progression. Or le CID possède maintenant tous les documents légaux lui permettant de déployer la marque Certification ÉCORESPONSABLEMC en France et d’implanter l’écoleadership du Québec en Europe.

Lire Plus...

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil