Imprimer

dimonoff_laval.gifLa Ville de Laval a donné le feu vert pour la mise en œuvre du projet de conversion de 37 000 luminaires en appareils à diodes électroluminescentes (DEL) avec un système de gestion intelligent de l’éclairage (SGIE). Dimonoff ainsi que Pierre Brossard ltée (une filiale de Black & McDonald) ont été mandatés pour la réalisation de ce projet qui s’échelonnera sur une période de 3 ans avec un investissement total de 34,5 M$.

Les premières unités devraient être installées au début du mois de mars 2021. La conversion de tous les lampadaires ainsi que le déploiement des commandes intelligentes devraient durer de 12 à 18 mois répartis sur le reste de l’année 2021 et le premier semestre 2022. Une deuxième phase couvrant l’éclairage décoratif et architectural suivra.

Cette conversion permet d’envisager des économies annuelles dépassant les 2,75 M$, principalement en consommation d’énergie et en frais d’entretien. Cette technologie cadre également dans la vision stratégique « Urbaine de nature », visant à faire de Laval une ville modèle en réaménagement urbain durable. Avec sa réduction annuelle d’émission de GES estimée à 10,607 tCO2 (calculé selon les standards de l’EPA) et sa durée de vie de 25 ans, ce type de projet s’inscrit dans un virage vert. De plus, l’optimisation des opérations de maintenance sur le réseau électrique de la ville entraîne une réduction significative des déplacements des véhicules de maintenance. Cela représente un gain supplémentaire en termes de réduction de CO2.

« Ce projet arrive à un bon moment : une bonne partie du réseau est arrivée en fin de vie utile et doit être remplacée. Cette technologie de pointe avec système de contrôle intelligent a fait ses preuves, et Laval emboîte le pas aux villes avant-gardistes canadiennes l’ayant adoptée, alors que 30 % des luminaires ont été convertis à la DEL à ce jour au pays », mentionne Marc Demers, maire de Laval.

La ville a également fait part de son intérêt à s’appuyer sur l’infrastructure des lampadaires intelligents pour relier d’autres systèmes et senseurs qui continueront d’améliorer l’efficacité et la qualité des services qu’elle fournit à ses contribuables. Ainsi, en plus de répondre aux strictes exigences du projet, selon Bernard Têtu, PDG de Dimonoff, « la plateforme de contrôle intelligent d’actifs urbains Dimonoff | SCMS permettrait également à la ville de Laval d’intégrer plusieurs

dispositifs et systèmes supplémentaires de mobilité et sécurité dans une seule interface de pointe et un système de gestion de données largement évolutif ».

Le projet de Laval en chiffres :  

Pour en savoir plus, cliquez ici.