Le monde de l’éctricité en ligne

 

energy_400.gif9 mai 2020

​​​​La pandémie de Covid-19 représente le plus grand choc pour le système énergétique mondial en plus de sept décennies, avec la baisse de la demande cette année qui devrait éclipser l’impact de la crise financière de 2008 et entraîner une baisse annuelle record des émissions de carbone de près de 8 %.

Un nouveau rapport publié récemment par l’Agence internationale de l’énergie donne une vision presque en temps réel de l’impact extraordinaire de la pandémie de Covid-19 sur tous les principaux combustibles. Sur la base d’une analyse de plus de 100 jours de données réelles jusqu’à présent cette année, l’analyse mondiale de l’énergie de l’AIE comprend des estimations de la façon dont la consommation d’énergie et les émissions de dioxyde de carbone (CO2) sont susceptibles d’évoluer au cours du reste de 2020.

« C’est un choc historique pour l’ensemble du monde de l’énergie. Au milieu des crises sanitaires et économiques sans précédent d’aujourd’hui, la chute de la demande pour presque tous les grands combustibles est stupéfiante, en particulier pour le charbon, le pétrole et le gaz. Seules les énergies renouvelables résistent à la baisse de la consommation d’électricité jusque-là », a déclaré le Dr Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE. « Il est encore trop tôt pour déterminer les impacts à long terme, mais l’industrie de l’énergie qui sort de cette crise sera sensiblement différente de celle qui existait. »

Les projections de la Global Energy Review sur la demande énergétique et les émissions liées à l’énergie pour 2020 sont fondées sur des hypothèses selon lesquelles les blocages mis en œuvre dans le monde entier en réponse à la pandémie sont progressivement assouplis dans la plupart des pays au cours des prochains mois, accompagnés d’une reprise économique graduelle.

Le rapport prévoit que la demande d’énergie diminuera de 6 % en 2020, soit sept fois plus que la baisse après la crise financière mondiale de 2008. En termes absolus, cette baisse est sans précédent, ce qui équivaut à perdre la totalité de la demande énergétique de l’Inde, troisième consommateur mondial d’énergie. Les économies avancées devraient connaître les plus fortes baisses, la demande devant baisser de 9 % aux États-Unis et de 11 % dans l’Union européenne. L’impact de la crise sur la demande d’énergie dépend fortement de la durée et de la rigueur des mesures visant à freiner la propagation du virus. Par exemple, l’AIE a constaté que chaque mois de blocage mondial aux niveaux observés au début d’avril réduit la demande mondiale annuelle d’énergie d’environ 1,5 %.

Les changements apportés à la consommation d’électricité pendant les blocages ont entraîné une baisse importante de la demande globale d’électricité, les niveaux de consommation et les tendances en semaine ressemblant à ceux d’un dimanche d’avant la crise. Les blocages complets ont fait baisser la demande d’électricité de 20 % ou plus, ce qui a eu des répercussions moindre des blocages partiels. La demande d’électricité devrait diminuer de 5 % en 2020, soit la plus forte baisse depuis la Grande Dépression dans les années 1930.

Dans le même temps, les mesures de verrouillage sont à l’origine d’un changement majeur vers les sources d’électricité à faible émission de carbone, y compris l’énergie éolienne, solaire photovoltaïque, l’hydroélectricité et le nucléaire. Après avoir dépassé le charbon pour la première fois en 2019, les sources à faibles émissions de carbone devraient étendre leur avance cette année pour atteindre 40 % de la production mondiale d’électricité, soit 6 points de pourcentage d’avance sur le charbon. La production d’électricité à partir de l’énergie éolienne et solaire photovoltaïque continue d’augmenter en 2020, portée par de nouveaux projets achevés en 2019 et au début de 2020.

Cette tendance affecte la demande d’électricité provenant du charbon et du gaz naturel, qui se trouvent de plus en plus coincés entre la faible demande globale d’électricité et l’augmentation de la production des énergies renouvelables. Par conséquent, la part combinée du gaz et du charbon dans le bouquet énergétique mondial devrait baisser de 3 points de pourcentage en 2020 pour atteindre un niveau jamais vu depuis 2001.

Le charbon est particulièrement touché, la demande mondiale devant chuter de 8 % en 2020, soit la plus forte baisse depuis la Seconde Guerre mondiale. Après son sommet de 2018, la production d’électricité au charbon devrait chuter de plus de 10 % cette année.

Après 10 ans de croissance ininterrompue, la demande de gaz naturel est en bonne voie de diminuer de 5 % en 2020. Il s’agirait de la plus forte baisse de consommation enregistrée d’une année sur l’autre depuis que la demande de gaz naturel s’est développée à grande échelle au cours de la seconde moitié du XXe siècle. L’impact massif de la crise sur la demande de pétrole a déjà été couvert en détail dans notre rapport sur le marché pétrolier d’avril.

Les énergies renouvelables devraient être la seule source d’énergie qui augmentera en 2020, leur part de la production mondiale d’électricité devant bondir grâce à leur accès prioritaire aux réseaux et à leurs faibles coûts d’exploitation. Malgré les perturbations de la chaîne d’approvisionnement qui ont mis en pause ou retardé le déploiement dans plusieurs régions clés cette année, le solaire photovoltaïque et l’énergie éolienne sont en bonne voie pour aider à augmenter la production d’électricité renouvelable de 5 % en 2020, grâce à une production plus élevée provenant de l’hydroélectricité.

« Cette crise a mis en évidence la profonde dépendance des sociétés modernes à l’égard de l’approvisionnement en électricité fiable pour soutenir les systèmes de santé, les entreprises et les commodités de base de la vie quotidienne », a déclaré le Dr Birol. « Mais personne ne devrait tenir tout cela pour acquis, des investissements plus importants et des politiques plus intelligentes sont nécessaires pour assurer la sécurité de l’approvisionnement en électricité. »

Malgré la résilience des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2020, leur croissance devrait être inférieure à celle des années précédentes. L’énergie nucléaire, une autre source majeure d’électricité à faible émission de carbone, est en bonne voie de baisser de 3 % cette année par rapport au sommet historique atteint en 2019. Et les énergies renouvelables en dehors du secteur de l’énergie s’en sortent moins bien. La demande mondiale de biocarburants devrait diminuer considérablement en 2020, car les restrictions sur les transports et les voyages réduisent la demande de carburant de transport routier, y compris pour les carburants mélangés.

En raison de ces tendances, principalement les baisses de la consommation de charbon et de pétrole, les émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie devraient chuter de près de 8 % en 2020, atteignant leur plus bas niveau depuis 2010. Il s’agirait de la plus forte baisse jamais enregistrée des émissions, soit près de six fois plus que la précédente baisse record de 400 millions de tonnes en 2009 qui a résulté de la crise financière mondiale.

« En raison de décès prématurés et de traumatismes économiques dans le monde, la baisse historique des émissions mondiales n’a rien pour se réjouir », a déclaré le Dr Birol. « Et si les conséquences de la crise financière de 2008 ont des ressemblances avec la crise actuelle, nous verrons bientôt une forte reprise des émissions à mesure que les conditions économiques s’amélioreront. Mais les gouvernements peuvent tirer les leçons de cette expérience en plaçant les technologies d’énergie propre - énergies renouvelables, efficacité, batteries, hydrogène et captage du carbone - au cœur de leurs plans de relance économique. Investir dans ces domaines peut créer des emplois, rendre les économies plus compétitives et orienter le monde vers un avenir énergétique plus résilient et plus propre.

Pour consulter le rapport au complet, cliquez ici.

 

Comment sélectionner la meilleure protection contre les surtensions



Schneider ElectricToutes les maisons ont besoin de dispositifs de protection contre les surtensions (DPS) pour protéger les barres d’alimentation et les électroménagers importants contre les surtensions à forte puissance.

Joignez-vous à nous le Jeudi 28 mai 2020, à 13 h HE, pour en savoir davantage sur la manière dont les DPS peuvent prévenir l’endommagement des électroménagers importants en supprimant la surtension, et sur la manière de sélectionner le bon dispositif!

Connectez-vous ou inscrivez-vous sur le portail des électriciens pour ce webinaire gratuit de 30 minutes. L’accès à d’autres séances d’apprentissage est également offert.  Connexion/Inscription

Permis de bâtir, mars 2020

Permis de bâtir, mars 2020La valeur totale des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 13,1 % pour s'établir à 7,4 milliards de dollars en mars. Des baisses ont été enregistrées dans sept provinces et deux territoires. La diminution de 1,1 milliard de dollars observée à l'échelle nationale représentait le recul le plus prononcé depuis août 2014. Cette diminution est attribuable à des baisses marquées en Ontario (-12,9 %), au Québec (-18,1 %) et en Colombie-Britannique (-19,4 %), qui ont coïncidé avec la prise de mesures visant à ralentir la propagation de la COVID-19.

 

 

Lire Plus...

 

 

 

Comment dépister une température corporelle élevée avec une caméra thermique FLIR

FlirAujourd'hui, nous abordons des points à suivre pour de meilleurs résultats lors du dépistage d'une température corporelle, ainsi que certaines des erreurs les plus courantes commises lors de l'utilisation de caméras thermiques FLIR. Il est important de noter que les caméras thermiques ne détectent pas les virus et les infections, mais elles peuvent être utilisées pour détecter les températures corporelles élevées.

 

 

 

Lire Plus...

Heather Jackson et Sean BernardBill Stephens, directeur national des ventes et du marketing pour IDEAL INDUSTRIES (CANADA), CORP est heureux d'annoncer les changements de direction suivants: 

Heather Jackson assumera la responsabilité de l'équipe de marketing IDEAL au Canada, y compris les championnats nationaux IDEAL, les médias sociaux et le marketing sur le Web. Heather conservera sa responsabilité de comptabilité nationale qu'elle occupe depuis plusieurs années. 

Lire plus

 

 

Portrait

  • Prev
Stephanie Medeiros dirige l’équipe Infrastructure de recharge de véhicules électriques d’ABB ...
Nous savons tous que l’industrie 4.0 est à nos portes et que nous sommes devant des changements ...
Située à L'Islet, sur la Rive-Sud à l'Est de Québec, Ouellet Canada conçoit, fabrique et distribue ...
Jacques Fiset est depuis plus de trois ans directeur des ventes commerciales chez Westburne Québec, ...
Ni de la génération des millénaires ni de celle des baby-boomers, Louis Beaulieu embrasse les ...
Il y a trois ans, l’Impact Center a  lancé le projet Narwhal afin de mener des recherches ...
Difficile de faire dévier Éric Deschênes de sa passion : comprendre pour trouver des ...
Jonathan Perlis est né et a grandi à Montréal, au Québec. Après des études à l’Université ...
Née et élevée dans l'ouest de l'Inde, la passion de Rupali pour les mathématiques et la science a ...
Je me souviens encore du 5 août 2014 comme si c'était hier. Cette date marque mon premier jour en ...

Daniel CottonBlake Marchand

Daniel Cotton a amorcé sa carrière d'ingénieur chez ABB en 1989 où depuis 2014 il assume la vice-présidence du Secteur d'affaires Entraînements. Il a fait un détour chez GE de 1993 à 2007 où il a notamment dirigé les équipes de ventes, marketing et gestion de projets. 

Au cours de notre entretien, Daniel Cotton a discuté des tendances de l'industrie, de l'importance mise sur le développement des employés chez ABB et des éléments qui selon lui sont essentiels à la réussite dans l’industrie et ailleurs. 

 

Lire Plus...

 

 

Nouveau Produits

  • Prev
La nouvelle boîte à télévision à profil bas d’Arlington™ dispose d’une boîte arrière en acier pour ...
L’unité d’essai Fluke PRV240 fournit une méthode sûre et pratique pour la vérification TBT des ...
Masque de visage Unisex (à des fins générales, pas de grade médical). Laver avant l’utilisation. ...
Klein Tools présente un nouveau kit de testeur électrique, combinant deux outils essentiels pour ...
Aujourd’hui, l’organisation et la gestion des câbles à basse tension utilisés dans des applications ...
Construit pour bouger, les pantalons de travail sont robustes, faits de ripstop extensible avec des ...
Le générateur de tonalité facile à utiliser trace le fil lorsqu’il est utilisé avec la sonde ...
C’est le même produit Wiha de qualité professionnelle, maintenant avec un PicoFinish. Jetez un oeil ...
La série EOS HE de luminaires compacts EL High Bay de Xeleum offre une alternative énergétique et ...
ConTech Lighting de Leviton a lancé la série Eclipse Curve LED Track Luminaires. Construit en ...

Klein ToolsLe générateur de tonalité facile à utiliser trace le fil lorsqu’il est utilisé avec la sonde incluse. Sonde réactive avec une pointe conductrice durable, non métallique. Des clips pour les fils. Câble d’essai RJ45 à RJ45 inclus. Allumez la lumière sur la pointe de la sonde pour une utilisation dans les espaces sombres. Cadran de contrôle de volume réglable. Prise casque pour les environnements bruyants (casque non inclus).

 

 

 

 

Lire Plus...

Articles récents

  • Prev
Le salaire moyen global pour la distribution en gros est de 57 000 $, parmi les personnes ...
3M Canada présentera un webinaire sur les câbles chauffants au cours duquel vous en saurez plus sur ...
En novembre, l'investissement total en construction de bâtiments a diminué de 2,0 % par ...
Les relations avec les contracteurs ont toujours été stigmatisées par la croyance que ces derniers ...
La règle 80-000 note que cette section complète ou modifie les exigences générales du ...
Les gaffes sportives proviennent souvent d’erreurs évitables qui favorisent l'autre équipe. Le ...
Un système de contrôle électrique vieillissant peut entraîner des temps d'arrêt et des risques de ...
En septembre, l'investissement total en construction de bâtiments s'est chiffré ...
Chacun de mes articles fait valoir un argument.  Celui-ci est dédié à mon e-mentor qui ...
Les systèmes de commandes d'éclairage en réseau sont en réalité des réseaux informatiques: ils ...

FlukePar Sean Silvey

Plus de 70% des travailleurs pensent qu'il existe une opportunité de suivre une formation plus approfondie en matière de sécurité électrique sur le lieu de travail, selon un sondage Fluke effectué en  janvier 2020 auprès de 162 électriciens. Les électriciens peuvent avoir l'impression de ne pas recevoir suffisamment de formation à la sécurité pour leur travail, car les programmes efficaces prennent beaucoup de temps à mettre en place, les employés ne participent souvent pas à la formation ou à la réunion de sécurité, et la sécurité n'est pas abordée d’une façon menant à un programme de sécurité efficace.

Lire Plus...

 

 

 

 

lme46_ss400.jpg

À mesure que les entreprises augmentent en taille, les salaires augmentent généralement. C’est dans les entreprises de 2 000 à 4 999 employés où les ingénieurs gagnent les salaires médian les plus élevés à 86 181$.

 

Lire Plus...

  

Cuivre prix de la livre en US $

Le monde de l'électricité en ligne

Cette publication hebdomadaire est destinée à tous les acteurs de l'industrie électrique, incluant les professionnels de la construction, de l'entretien électrique ainsi que les ingénieurs électriques à travers le Canada. LME informe et renseigne sur les développements ayant un impact sur le design, la spécification et l'installation des équipements électriques. Proposant des nouvelles de l'industrie et des technologies récentes, LME deviendra votre lecture de référence de l'industrie électrique du Canada. LME est publiée tous les mardis.
Kerrwil Publications Great Place to Work. Certified December 2019 - December 2020

538 Elizabeth Street, Midland,Ontario, Canada L4R2A3 +1 705 527 7666
©2020 All rights reserved

Use of this Site constitutes acceptance of our Privacy Policy (effective 1.1.2016)
The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Kerrwil