Imprimer

lion_400.gif25 novembre 2019

La Compagnie Électrique Lion, ses partenaires et le gouvernement du Québec lancent un projet majeur d'intégration d'équipements et de technologies sur des véhicules lourds 100 % électriques. Évalué à 15,8 M$, dont une contribution gouvernementale de 7,9 M$, le projet permettra de développer, au Québec, les seuls véhicules lourds électriques de spécialité parfaitement intégrés à ce jour. On y verra, entres autres, une nouvelle génération d'ambulances et différents types de camions urbains de spécialité entièrement électriques, tels que le camion de collecte et le camion nacelle. La mobilisation des sept partenaires marque ainsi la naissance d'une véritable filière québécoise du camionnage électrique urbain qui générera des retombées économiques significatives et contribuera à réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre de ce secteur d'activité.

Le châssis Lion : une plateforme versatile au potentiel immense

Grâce à son expertise unique en Amérique du Nord, La Compagnie Électrique conçoit et assemble dans son usine de Saint-Jérôme toutes les composantes du camion urbain de classes 5 à 8 ainsi que le minibus 100 % électrique, dont les châssis et les groupes motopropulseurs électriques serviront de plateforme pour accueillir les différentes applications. Les entreprises partenaires s'emploieront quant à elles à développer, à fabriquer et à intégrer, dans leur champ d'expertise respectif, les équipements et technologies de spécialité sur les véhicules électriques de Lion.

Un élan pour des véhicules lourds durables et adaptés

La contribution du gouvernement dans le projet donne un élan important aux efforts de recherche et de développement de l'industrie pour accélérer la croissance et poursuivre l'intégration de la filière du transport routier électrique dans les marchés.

Alors que le l'utilisation de véhicules lourds au pétrole est responsable de près de 50 % du trafic automobile en ville, qu'il génère des volumes substantiels de GES et de pollution sonore, il est impératif que la filière du transport routier électrique accélère sa croissance et développe des solutions durables et compatibles avec l'espace urbain.

À terme, les investissements annoncés permettront de produire au Québec des véhicules lourds entièrement électriques, avec une réduction des coûts en énergie de 80 %, en maintenance de 60 % et qui seront 100 % plus écologiques que les véhicules thermiques qui circulent actuellement dans nos villes.

En bref